Skip to main content

Les unités spéciales du Lightning font la différence

La formation de Jon Cooper a remporté la bataille des unités spéciales dans le match no 2

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

L'infériorité numérique du Lightning a joué un rôle décisif dans la victoire de Tampa Bay, lundi soir. Même si les Bruins de Boston n'ont obtenu que trois jeux de puissance durant le match, la formation de Jon Cooper a dû écouler un long 5-contre-3, en première période.

« Ce fut un moment crucial dans le match, a insisté l'attaquant du Lightning Yanni Gourde. La manière dont nous avons écoulé ces punitions a donné beaucoup de momentum à l'équipe. »

Video: Gourde parle du match no 2 contre les Bruins

Le Lightning n'a pas été très bon à court d'un homme en saison régulière - bien au contraire alors que l'équipe a terminé au 28e échelon de la LNH à ce chapitre (76,1 pour cent) - mais en séries, les ajustements apportés semblent porter leurs fruits.

La formation floridienne a réussi à contrer les trois tentatives des Bruins en supériorité numérique.

« Dans le hockey d'aujourd'hui, les unités spéciales sont très importantes et la plupart du temps, l'équipe qui remporte la bataille des unités spéciales est celle qui remporte le match », a déclaré l'attaquant du Lightning Ryan Callahan, qui a été l'attaquant le plus utilisé en infériorité numérique (2:07). « Cela ne se produit pas souvent qu'on perde cette bataille et qu'on gagne quand même le match. En séries éliminatoires, c'est encore plus difficile parce que les buts sont plus difficiles à marquer. »

Le Lightning a pris les devants 1-0 à 11:47 de la première période, grâce au deuxième filet des séries de Gourde, inscrit en avantage numérique. 

Puis, le moment crucial du match est survenu quelques minutes plus tard, lorsque l'attaquant Tyler Johnson (14:02) et le défenseur Ryan McDonagh (14:17) ont été tous deux chassés à 15 secondes d'intervalle. Cela a ouvert la porte à un avantage numérique de près de deux minutes à 5-contre-3 pour les Bruins. 

À LIRE: Point et ses coéquipiers se vengent dans le match no 2 | Résumé match no 2 Bruins-Lightning

Callahan a été une pièce importante du casse-tête, alors qu'il a gagné une mise en jeu importante face à un des meilleurs dans le circuit, Patrice Bergeron, avant de bloquer un lancer sur réception de David Krejci. 

Victor Hedman et Anton Stralman ont aussi mis la main à la pâte en payant le prix pour bloquer deux tirs dans les derniers instants du double avantage numérique.

« [Callahan] a été fantastique ce soir, a affirmé Gourde. Il est tellement un bon leader. C'était bien de le voir aller sur la glace et le voir jouer comme il a joué ce soir. »

Depuis le début du tournoi printanier, le Lightning a écoulé 19 des 23 avantages numériques de l'adversaire (82,6 pour cent). Jon Cooper doit une fière chandelle à ses principaux soldats : Callahan, Anthony Cirelli, Alex Killorn, Cedric Paquette, Hedman, Stralman, McDonagh et Dan Girardi.

« Il y a des points tournants dans un match, c'était un peu tôt pour être un tournant [le 5-contre-3], mais qui sait comment le match se serait déroulé s'ils avaient marqué à ce moment-là, a exprimé l'entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper. Il s'agissait d'un travail et d'un effort exceptionnels de la part de ces joueurs. Une fois cette pénalité écoulée, on voyait un groupe confiant, mené par Ryan [Callahan]. »

L'avantage numérique tout aussi efficace 

Ce n'est pas seulement l'unité en infériorité numérique qui a fait du bon boulot dans le match no 2, puisque le jeu de puissance a aussi produit un but. Gourde a ouvert le score en première période sur une savante passe de Brayden Point.

Ce dernier a connu tout un match avec une soirée de quatre points - après avoir essuyé un match no 1 très difficile avec un différentiel de moins -5. Point et Gourde forment une paire très dangereuse avec l'avantage d'un homme.  

Video: BOS@TBL, #2: Gourde complète un bel échange

« J'essaye de synchroniser mes déplacements en fonction de lui [Point]. Il m'a fait une belle passe latérale. J'ai essayé de la contrôler le plus rapidement possible et décocher un lancer, mais Rask a presque fait l'arrêt », a mentionné Gourde au terme de la rencontre. 

Depuis le début des séries éliminatoires, le Lightning compte sur le troisième meilleur avantage numérique avec une efficacité de 26,9 pour cent. Les hommes de Cooper ont trouvé le fond du filet à sept reprises sur 26 tentatives.

Alex Killorn (trois buts) est le meilleur franc-tireur de l'équipe en pareilles circonstances, alors que Gourde arrive au deuxième rang avec ses deux filets.

Tampa Bay a réussi à créer l'égalité dans la série, mais sait très bien que la tâche s'annonce compliquée avec les deux prochains matchs prévus au TD Garden de Boston.

 « On va essayer d'amener la même énergie. C'est difficile de gagner là-bas, donc on va essayer d'amener la même énergie et de travailler fort », a conclu Gourde. 

Le match no 3 de cette confrontation sera disputé mercredi soir au TD Garden de Boston (19 h (HE); NBCSN, CBC, TVAS, NHL.TV). 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.