Skip to main content

Les Sharks ne doivent pas se laisser abattre face aux Red Wings

LNH.com @NHL

SAN JOSE, Californie (AP) - Jonathan Cheechoo se souvient comment s'est effondrée la poussée des Sharks de San Jose lors des séries du printemps dernier, mais il ne croit pas que ça se répétera - même après que les Red Wings de Detroit eurent égalé la série du deuxième tour au moyen d'un but qui lui rappelait quelque chose.

Les Sharks ont remporté six de leurs sept premiers matchs éliminatoires le printemps dernier, mais ils se sont écroulés au deuxième tour après que les Oilers d'Edmonton eurent remporté le troisième match grâce à un filet de Shawn Horcoff en troisième période de prolongation. Ce qui a coupé le souffle des joueurs de la formation de San Jose, si bien que la formation albertaine a aligné quatre victoires d'affilée.

Samedi, les Sharks étaient à 20 minutes de réussir un dramatique balayage de deux matchs à Detroit pour amorcer la demi-finale de l'Association ouest - jusqu'à ce que les Red Wings sonnent l'éveil au moyen du but en désavantage numérique de Dan Cleary et du filet vainqueur de Pavel Datsyuk avec 1:24 à faire. Les Wings l'ont emporté 3-2.

Une scénario familier? Pas aux yeux de Cheechoo, qui estime que la formation actuelle de San Jose est plus alerte et plus coriace que celle de l'an dernier. Grâce à l'ajout d'expérience au sein du club, les joueurs des Sharks estiment qu'ils réagiront positivement à la suite de leur seule déception des séries jusqu'ici, ce lundi soir, à l'occasion du troisième match de la série.

"Il va y avoir des obstacles à franchir en cours de route", a noté Cheechoo à la suite de la légère séance d'entraînement des Sharks à leur complexe, dimanche. "Je n'ai jamais vu d'équipe courir jusqu'au bout sans trébucher dans les séries. Nous voulons tout simplement continuer à travailler et tenter de profiter des occasions que ce travail nous permet d'obtenir."

Les Red Wings, les premières têtes de série dans l'ouest, doivent toutefois se sentir bien mieux avec cette égalité de 1-1 dans la série, après avoir été dominés pendant la majorité des deux premiers matchs par des Sharks qui ont malmené les Predators de Nashville lors du premier tour éliminatoire.

"L'expérience a été un facteur important", a souligné Dan Cleary, que l'entraîneur Mike Babcock a qualifié de meilleur joueurs des Wings jusqu'ici au cours des séries. "Les gars restent calmes, nous ne paniquons pas."

Les Red Wings ont résisté à deux jeux de puissance des Sharks dans la troisième période du deuxième match avant que Datsyuk et ses coéquipiers ne profitent d'une série d'erreurs des Sharks qui a permis au marqueur russe de se retrouver seul devant le filet, et de marquer du revers

"Maintenant c'est une série trois de cinq, a indiqué Babcock. Il faut se détendre, relaxer et commencer à jouer. J'ai trouvé qu'on a fait preuve d'un bon leadership dans le vestiaire et d'une bonne résistance psychologique, ce qui nous a permis de continuer de respecter notre plan de match."

Ce sera maintenant au tour des Sharks de subir un test sur le plan psychologique devant leurs partisans, là où ils ont remporté neuf de leurs 11 derniers matchs, ne s'inclinant que deux fois en prolongation contre les Canucks de Vancouver.

En voir plus