Skip to main content

Les Sénateurs se trouvent dans le groupe des vendeurs à la date limite

LNH.com @NHL

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa se trouvent dans un position peu familière à la veille de la date limite des transactions de la Ligue nationale de hockey.

Au lieu de rechercher les pièces manquants du casse-tête à la veille des séries, le directeur général Bryan Murray aborde ce sprint de transactions dans la peau d'un vendeur désireux de se départir des joueurs qui ne font pas partie des plans pour la saison prochaine.

Avec seulement une victoire à leurs six derniers matchs, les Sénateurs se sont finalement résignés et ne pensent pas prendre part à la grande danse du printemps, une première depuis 1996. Alors Murray a admis, lundi, qu'il était vendeur, une position qu'il n'apprécie pas vraiment.

"D'être celui qui reçoit les appels des autres directeurs généraux est bien différent que d'être celui qui loge les appels à ses confrères, a-t-il dit. J'espère que ça ne se reproduira plus. Assurément, ce n'est pas plaisant de se trouver dans cette position."

Cette déclaration de Murray veut donc dire que plusieurs joueurs en seront possiblement à leur dernier match dans l'uniforme des Sénateurs, mardi, quand les Flames de Calgary seront les visiteurs.

Malgré les rumeurs qui prétendent le contraire, le centre Jason Spezza ne sera pas l'un de ceux-ci, a affirmé Murray.

"Nous avons reçu aucun appel pour Jason, alors vous pouvez oublier ça. Je lis toutes sortes de rumeurs et quelques-unes d'entre elles ne tiennent pas debout. Nous voulons seulement que Jason connaisse du succès ici."

A l'image de l'équipe, Spezza a connu une saison décevante, avec seulement 22 buts et 50 points en 61 matchs. La clause de non échange de son contrat de sept ans, 49 millions $ US, paraphé la saison dernière, n'entre en vigueur que le 1er juillet, alors plusieurs croyaient que les Sénateurs voudraient l'échanger pour libérer de l'espace sous le plafond salarial.

"Les gens ont besoin de parler de quelque chose par ici, alors je ne suis pas trop surpris, a indiqué Spezza. Ca ne m'inquiète pas trop. Je suis pas mal certain d'être toujours ici après la date limite."

Au haut de la liste cependant, on retrouve les noms du défenseur Filip Kuba et de l'attaquant Chris Neil, qui doivent tous deux devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet. Malgré des discussions de dernière minute, les deux parties ne semblent pas s'entendre et aucun des deux ne devrait être à Ottawa jeudi matin.

Kuba, qui est âgé de 32 ans et qui touche 3 millions cette saison, possède une clause de non échange, mais est prêt à la faire tomber.

"Si on ne peut s'entendre avec les Sénateurs et qu'une offre survient, je l'abandonnerai probablement", a-t-il affirmé.

L'attaquant Antoine Vermette et le défenseur Christoph Schubert feraient également partie des joueurs disponibles.

Peu importe les changements apportés par les Sénateurs, les amateurs devront se contenter d'échanges où leur club ne recevra pas beaucoup en retour.

"On prendra ce qui sera disponible, a dit Murray. Parfois, on vous offre un choix au repêchage ou un joueur d'avenir. D'autres fois, on vous offre un joueur de la LNH. Il s'agit juste de loger son appel au bon moment."

En voir plus