Skip to main content

Les Predators restent discrets quant à la blessure de Ryan Johansen

L'équipe n'a pas voulu commenter la situation du joueur de centre

par Dan Arritt / Correspondant NHL.com

ANAHEIM - Les Predators de Nashville n'ont fourni aucun détail quant à la blessure à la cuisse gauche subie par le joueur de centre Ryan Johansen lors du match no 4 de la Finale de l'Association de l'Ouest face aux Ducks d'Anaheim, jeudi.

Johansen est passé sous le bistouri à la suite du quatrième affrontement et l'équipe a annoncé vendredi qu'il raterait le reste des séries éliminatoires.

« À un moment, Ryan a subi une blessure, il a réussi à terminer le match, mais il a dû voir les médecins par la suite », a expliqué l'entraîneur Peter Laviolette samedi avant le cinquième match de la série égale 2-2.

Johansen a écrit sur Twitter samedi qu'il se sentait beaucoup mieux et il a remercié les amateurs de hockey pour leur soutien et leurs nombreux souhaits de prompt rétablissement.

Tweet from @RyanJohansen19: Ready to cheer the boys on! #GoPreds pic.twitter.com/bxOkCTfwlR

Johansen a conclu la saison régulière à égalité au premier rang des pointeurs des Predators avec 61 points (14 buts, 47 passes) et a récolté 13 points en séries (trois buts, 10 aides), un sommet pour Nashville.

Johansen a patiné lentement vers le banc des siens après avoir été plaqué par le défenseur des Ducks Josh Manson à 15:22 de la deuxième période. Il est revenu dans le match et a trébuché après une mise en échec d'Hampus Lindholm avec 4:38 à faire au dernier vingt.

Les Predators ont égalé la marque avec 35 secondes à écouler en troisième avant de s'incliner 3-2 en prolongation. Johansen a joué lors de la période supplémentaire.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.