Skip to main content

Les Predators ne sont pas frustrés après leur défaite contre les Blues

À la suite de son premier revers en séries, Nashville voit plusieurs points à améliorer

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

ST. LOUIS - Les Predators de Nashville se trouvent dans une situation inhabituelle à la suite de la défaite de 3-2 qu'ils ont subie aux mains des Blues de St. Louis, vendredi, dans le match no 2 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest entre les deux équipes.

Il s'agit pour eux d'un premier revers en six matchs en séries éliminatoires cette année.

La série quatre de sept est égale 1-1.

Nashville aura la chance de renouer avec le succès à l'occasion du match no 3 au Bridgestone Arena dimanche (15 h (HE); TVA Sports, NBC, SN). 

« Nous ne nous attendions pas à signer 16 victoires de suite et à remporter la Coupe Stanley sans forcer », a noté le défenseur des Predators Ryan Ellis, qui a amassé un but et une passe dans le match no 2. « Nous allions assurément perdre un match à un moment donné. J'ai le sentiment que nous avons bien joué, mais nous ne méritions probablement pas de gagner. Comme nous n'avons pas gagné, nous devrons nous regrouper, nous reconcentrer et apprendre de nos erreurs. Il faudra revenir plus fort au prochain match et être meilleurs. » 

Les Predators ont eu des avances de 1-0 et 2-1, mais les Blues ont inscrit deux buts au troisième tiers, incluant le but gagnant de Vladimir Tarasenko avec 3:51 à écouler.

Bien que Nashville ait remporté le premier match 4-3 mercredi, ils n'étaient pas satisfaits de leur jeu à forces égales. À la suite du match no 2, les joueurs ont affirmé qu'ils pouvaient faire mieux. 

« Ce n'est pas le moment d'être frustrés, a affirmé l'attaquant Ryan Johansen. Nous misons sur une excellente équipe de hockey. Et nous avons le sentiment que nous n'avons pas très bien joué pendant la majeure partie des deux matchs à St. Louis. Nous avons connu des séquences où nous avons effectué de belles choses, mais nous pouvons jouer à un bien meilleur niveau. »

Les Predators ont écopé de 23 minutes de punition dans la deuxième rencontre, dont 15 par Vernon Fiddler après que ce dernier eut reçu une punition majeure de cinq minutes et une inconduite de partie pour avoir sorti le genou aux dépens du défenseur des Blues Colton Parayko au premier tiers. Tarasenko a touché la cible sur le jeu de puissance qui a suivi ce geste pour niveler la marque 1-1.

Demeurer loin du cachot sera un enjeu majeur pour les Predators, qui se sont défendus à court d'un homme cinq fois dans le match no 2 après avoir déployé leur infériorité numérique 10 fois au cours des six premiers matchs des séries. 

« Nous affrontons certaines des meilleures équipes de la ligue, et il est difficile de gagner chaque soir, a souligné le gardien Pekka Rinne. Je crois que nous devons retirer les choses positives de ce match et passer à autre chose. Ce sera de toute évidence agréable de retourner à domicile devant nos partisans. Ce soir, St. Louis a très bien fait. Ils ont connu un bon départ, et nous nous sommes mis un peu dans le pétrin avec nos punitions, mais nous nous sommes battus pour revenir comme nous l'avons fait très souvent, et nous avons montré du caractère. »

Malgré la défaite, les Predators ont retiré certains points positifs des deux premiers matchs de la série.

« Être à égalité 1-1 représente une bonne situation, a assuré Rinne. Nous retournons à la maison et nous aurons un match crucial dimanche. Ce sera un bon test, mais oui, nous nous trouvons dans une bonne position. »

En voir plus