Skip to main content

Les Penguins prennent les bouchées doubles depuis le congédiement de Therrien

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh étaient déjà en mode séries éliminatoires, disait l'entraîneur Michel Therrien dernièrement à l'occasion du passage de l'équipe à Montréal. C'est d'autant plus vrai depuis le congédiement de Therrien, dimanche dernier. La poussière est à peine retombée que les Pens prennent les bouchées doubles, à la suite de l'entrée en scène de Dan Bylsma.

"Pour nous, c'est maintenant ou jamais", a lancé Sidney Crosby, jeudi.

Le jeune capitaine des Penguins et ses coéquipiers ont tourné la page, et ils sont prêts à s'attaquer à la tâche de décrocher une place en séries éliminatoires.

"C'est 'plate' parce que c'est à cause de nous que Michel a perdu son poste, a souligné le gardien Marc-André Fleury. Mais nous sommes dans le 'business' de gagner des matchs de hockey. Nous devons regarder vers l'avant."

Le successeur de Therrien, qui n'est âgé que de 38 ans, est confronté à un énorme défi. Avant jeudi, les finalistes de la coupe Stanley étaient 10e au classement de l'Association Est, à six points du huitième rang.

Bylsma, à qui on a confié le poste sur une base intérimaire, ne souhaite pas tout chambarder à 24 matchs de la fin, mais il veut imprégner sa propre empreinte. Mercredi et jeudi matin, il a soumis l'équipe à un camp d'entraînement en accéléré. Il arrive peu souvent qu'on voit une équipe s'entraîner avec autant de fougue la journée d'un match.

"Je l'ai côtoyé brièvement dans la Ligue américaine, a mentionné l'attaquant Maxime Talbot. C'est un gars dynamique, un passionné. Il est un ancien joueur, un attaquant à caractère défensif. Il est très intense.

"Sur le plan des stratégies, il nous demande d'afficher plus de combativité dans toutes les zones. Il veut qu'on exerce un plus grand contrôle de la rondelle", a noté Talbot.

Crosby a indiqué que les Penguins ont connu du succès, la saison dernière, parce qu'ils étaient plus souvent en possession de la rondelle que leurs adversaires.

"On doit revenir à ce style si on veut accéder aux séries. Personnellement, je veux avoir davantage la rondelle afin d'effectuer des jeux, a affirmé le numéro 87. Si vous analysez le jeu de plusieurs bonnes équipes à travers la Ligue nationale, vous remarquerez qu'elles excellent au chapitre du temps de possession de la rondelle."

A brève échéance, le principal défi de Bylsma est de redonner confiance aux joueurs.

"On n'a aucune confiance actuellement, a avancé le jeune défenseur Kristopher Letang. On n'a pas de constance dans notre jeu, également. Tout ça se bâtit à l'aide de bonnes performances et de victoires. Le nouvel entraîneur a comme philosophie d'offrir de bonnes performances. Il met l'accent là-dessus. Les résultats positifs vont en découler."

Perte d'un allié

Les nombreux joueurs québécois au sein des Penguins - les Talbot, Fleury, Letang et Pascal Dupuis principalement - ont perdu un bon allié en Therrien ainsi qu'en André Savard, qui était un de ses adjoints. Talbot et Fleury ont eu Therrien comme entraîneur pendant presque cinq ans, l'ayant côtoyé à leurs débuts dans les rangs professionnels à Scranton/Wilkes-Barre.

"Michel m'a donné ma chance dans la Ligue nationale. Nous sommes allés à la 'guerre' ensemble, a dit Talbot. Je me propose de la contacter. Je vais patienter pendant quelques jours encore. Le connaissant, il doit avoir très mal accepté la décision de l'équipe."

Fleury et Dupuis envisagent aussi de lui passer un coup de fil, plus tard.

"Ca allait bien entre Michel et moi, a laissé savoir Fleury. Notre relation s'améliorait à chacune des années. Je n'avais aucun problème avec lui."

Dupuis est reconnaissant à l'endroit de Therrien parce qu'il lui a permis d'évoluer en compagnie de Crosby.

"Il m'a fait confiance et j'ai obtenu un contrat de trois ans, l'été dernier", a-t-il souligné.

En voir plus