Skip to main content

Les Panthers représentent la bête noire du CH depuis leur entrée dans la LNH

LNH.com @NHL

SUNRISE, Floride - Les Panthers de la Floride ont la distinction d'être la seule équipe à posséder un dossier positif (25-23-6-2) face au Canadien depuis leur entrée dans la Ligue nationale. Le Tricolore aura l'occasion de réduire l'écart, lundi soir, au BankAtlantic Center.

Il s'agira du deuxième affrontement de la saison entre les deux équipes, le Canadien ayant remporté une courte victoire de 3-1 en octobre. Les Panthers avaient alors dirigé 36 lancers sur le filet défendu par Jaroslav Halak. Cette fois, Carey Price sera d'office.

"Les Panthers ont du talent, fait valoir Tom Kostopoulos. C'est une équipe qui travaille. Pour l'emporter, on va devoir diriger plusieurs lancers au filet. Leurs gardiens - Tomas Vokoun et Craig Anderson - sont parmi les meilleurs."

L'équipe de la Floride a raté les séries au cours des sept dernières saisons. Cette année, les Panthers montrent des signes encourageants sous la direction de leur nouvel entraîneur Peter DeBoer. Ils occupent le 10e rang de l'Association Est, à deux points seulement des Sabres de Buffalo installés au huitième échelon.

La bonne recette

Leur manque de régularité les empêche toutefois de grimper au classement. Ils ont remporté seulement deux de leurs cinq derniers matchs (2-3-0) et gagné quatre de leurs 13 dernières rencontres (4-8-1).

La saison dernière, le Canadien a enlevé les deux matchs disputés en Floride: 5-1 puis 2-1 en prolongation.

"Les Panthers nous ont donné de la misère au cours des ans, reconnaît Guy Carbonneau. Mais l'an dernier, on a réussi à remporter nos deux matchs ici. J'espère qu'on pourra employer la même recette."

Un défenseur convoité

Stephen Weiss (6-14-20) est le meilleur pointeur de l'équipe. A l'époque, les Panthers l'avaient préféré à Mike Komisarek alors qu'ils détenaient le quatrième rang de sélection lors du repêchage de 2001. Le Canadien avait pu mettre la main sur le robuste défenseur, toujours disponible au septième rang.

Jay Boumeester (6-13-19) occupe le deuxième rang des compteurs. Le défenseur sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison et son nom devrait circuler dans différentes rumeurs jusqu'à la date limite des transactions du 4 mars. On peut penser que les Panthers vont y penser à deux fois avant de l'échanger s'ils sont toujours dans la course pour une place en séries. Cette concession a un urgent besoin de rétablir sa crédibilité auprès d'un public de plus en plus difficile à séduire. Reste que Bouwmeester serait le partenaire idéal pour compléter le jeu de Roman Hamrlik tout en assurant une présence dans l'attaque à cinq.

Les Panthers misent aussi sur des jeunes, entre autres Michael Frolik (5-9-14) et Shawn Matthias qui représentent l'avenir de l'organisation.

En voir plus