Skip to main content

Les Oilers montrent des signes de maturité

La cuisante défaite face aux Sabres sera peut-être un tournant dans la saison de l'équipe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

WINNIPEG - C'est tôt dans la saison, mais les Oilers d'Edmonton ont remporté cinq de leurs six premiers matchs et ils trônent au sommet du classement de la LNH en ce lundi matin, 24 octobre. Rien de moins, un point devant les Canadiens de Montréal.

C'est tout un contraste par rapport à la saison dernière quand les Oilers ont signé leur cinquième victoire à leur 13e match, le 3 novembre.

L'équipe montre des signes de maturité. Dimanche, elle a totalement muselé les Jets de Winnipeg en troisième période, en avant 3-0 au score.

Depuis que les Oilers ont été bafoués 6-2 par les Sabres de Buffalo, le 16 octobre, ils se serrent les coudes. Ils ont vaincu les Hurricanes de la Caroline 3-2 et les Blues de St. Louis 3-1, avant de blanchir les Jets de Winnipeg 3-0, dimanche. Le gardien Cam Talbot a repoussé 96 des 99 tirs auxquels il a fait face dans ces trois rencontres.

« Nous avons du plaisir. La volonté de faire oublier le passé est existante. Nous sommes prêts à mettre les efforts, à apporter les ajustements demandés et à apprendre de toutes sortes de situations », a noté le robuste ailier Milan Lucic, qui s'est amené avec le groupe avant cette saison à titre de joueur autonome sans compensation.

« Dans les trois derniers matchs, Cam a réellement été excellents. L'équipe travaille à l'unisson et joue avec confiance. Tout le monde s'acquitte de sa tâche et s'applique à bien la faire. Ça rapporte des dividendes jusqu'à maintenant. Ce que nous devons nous rappeler, c'est ça ne va pas être plus facile en allant de l'avant, au contraire. »

Samedi, l'attaquant Benoît Pouliot avait parlé d'une atmosphère complètement différente au sein du groupe.

Les joueurs ont pris le taureau par les cornes. Après l'humiliante défaite contre les Sabres, ils ont renoncé à leur journée de congé prévue pour rentrer au travail afin de corriger des lacunes.

Lucic a argué que s'agit déjà peut-être là d'un tournant dans la saison des Oilers.

« Ç'a été la sonnette d'alarme. Nous venions de jouer deux bons matchs contre les Flames de Calgary, au cours desquels l'attaque avait permis de masquer notre jeu poreux en défense. Nos lacunes ont réellement été étalées au grand jour dans le match face aux Sabres. Nous sommes retournés à la planche à dessin afin de faire les changements qui vont nous permettre de connaître du succès et de restreindre notre total de buts accordés. Tout le monde, à commencer par notre gardien, a réagi de la bonne façon. »

Lucic a dit que ses coéquipiers et lui ont réalisé autant que les entraîneurs qu'ils devaient changer des choses.

« Nous nous sommes posé la question à savoir comment devons-nous réagir à la suite d'une défaite? Quelle attitude devons-nous adopter? Nous voulons éviter de connaître de longues séquences de défaites. »

L'entraîneur Todd McLellan attribue du mérite à ses troupiers, soulignant que les comparaisons avec les éditions des Oilers précédentes sont injustifiées parce que c'est un groupe de joueurs différent cette saison.

« L'arrivée d'un seul joueur fait de nous une équipe différente », a-t-il relevé.

Il a souligné que le principal facteur des succès des Oilers est que chacun des joueurs accepte mieux son rôle.

« Ils savent que leur tour viendra. Des gars comme Anton Lander et Mark Letestu, à titre d'example, sont plus patients. Ils vont sur la glace et ils font ce qu'ils doivent faire, au lieu de se montrer impatients sur le banc. Même nos éléments offensifs se montrent plus patients. »

McLellan a dit que ses adjoints et lui ont ramené les objectifs à brève échéance, en divisant la saison par tranche de cinq matchs.

« Nous avions complété le premier segment avant le match d'aujourd'hui et nous venons d'en commencer un autre. Au moment où nous tournerons les pages pendant la saison, il y aura sûrement de très bons segments ainsi que de moins bons et des mauvais. Mais ce premier segment nous a permis d'amorcer la saison du bon pied. »

En voir plus