Skip to main content

Les DG discutent des options du repêchage d'expansion

Aucune nouvelle équipe avant 2017-18; les équipes existantes pourraient protéger 11 joueurs

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur du contenu éditorial NHL.com

BOCA RATON, Floride - Les scénarios d'un potentiel repêchage d'expansion ont été dévoilés aux directeurs généraux de la LNH mercredi au cours de la dernière journée de leur grand rassemblement.

La ligue a souligné que bien que ces propositions étaient préliminaires, les directeurs généraux ont reçu le cadre des règles qui vont régir un repêchage d'expansion si et quand la décision d'ajouter une ou des équipes sera prise.

 

« Ce que je peux dire c'est que ces règles sont très semblables aux règles des autres repêchages d'expansion que nous avons tenu par le passé, sauf que celui-ci est conçu pour donner un bassin avec plus de profondeur, ce qui permettrait à l'équipe d'expansion d'être plus compétitive dès le départ », a mentionné le commissaire adjoint Bill Daly.

Daly a confirmé que les équipes existantes ne perdraient qu'un nombre de joueurs égal au nombre d'équipes qui feraient partie de l'expansion. Si la ligue ajoute une équipe, les équipes actuelles ne perdraient pas plus d'un joueur. Dans le cas d'une expansion à deux équipes, elles ne perdraient pas plus de deux joueurs.

La ligue n'a pas encore décidé si elle procéderait à une expansion ni quand cette expansion aurait lieu. Las Vegas et Québec ont déposé des demandes officielles afin d'obtenir des équipes d'expansion, mais le comité exécutif de la LNH effectue toujours son processus de vérification au sujet des villes candidates, a rappelé le commissaire de la LNH Gary Bettman mercredi.

« Il est toujours en cours, a confirmé Bettman en parlant du processus. Comme nous l'avons dit, nous sommes en train de délibérer. Le comité exécutif est concentré sur sa tâche, mais comme nous n'avons techniquement pas d'échéancier, il n'y a pas d'urgence.

« Comme nous l'avons répété depuis le début, nous n'allons pas procéder à une expansion avec la saison [2017-18], ce qui veut dire que si nous allons ajouter des équipes en 2017-18 nous devrons prendre une décision avant juin prochain au plus tard, mais nous ne sommes aucunement tenus de respecter un échéancier, celui-là ou un autre. »

Les directeurs généraux ont appris qu'il leur serait permis de protéger 11 joueurs, dont un gardien. Ils croient que cela serait l'équivalent de perdre l'un de leurs sept premiers attaquants, un défenseur évoluant sur la deuxième paire ou un gardien avec le potentiel d'être un gardien numéro un.

Pour la plus récente expansion en 2000, les équipes avant la possibilité de protéger deux joueurs alors que le Wild du Minnesota et les Blue Jackets de Columbus pigeaient dans le bassin des joueurs disponibles.

Daly a déclaré que les joueurs qui en étaient à leurs première et deuxième saisons dans les rangs professionnels ne seraient pas disponibles dans le cadre du repêchage d'expansion. Il a également mentionné que les joueurs récemment repêchés et qui n'étaient toujours pas sous contrat allaient aussi être exemptés.

Le statut des joueurs qui possèdent des clauses de non-échange et de non-mouvement doit toujours être clarifié après des discussions avec l'Association des joueurs de la LNH, a expliqué Daly.

Les contraintes liées au plafond salarial vont aussi jouer un rôle dans les règles d'un repêchage d'expansion, qui serait le premier à être tenu depuis l'implantation du plafond salarial avant la saison 2005-06.

« L'autre variable qui rend ce repêchage d'expansion différent est nous devons prendre en considération des seuils liés au salaire, et nous assurer que l'équipe d'expansion pourra être compétitive en fonction des paramètres de la [convention collective], a déclaré Daly. Les équipes seraient tenues de laisser sans protection un certain montant en salaire. À l'inverse, les équipes devront repêcher des joueurs qui leur permettraient de respecter un certain seuil salarial. »

Bien que beaucoup de détails doivent encore être réglés à propos du repêchage d'expansion, les directeurs généraux sont heureux de pouvoir compter sur un bon guide puisqu'ils doivent planifier l'avenir de leur formation.

« Aucun de nous ne veut perdre de joueurs, peu importe les circonstances, a souligné le directeur général du Lightning de Tampa Bay Steve Yzerman. Nous tentons de retenir nos joueurs. Cependant, nous avons une idée générale de ce à quoi nous devons nous préparer, et il est difficile de se préparer dès maintenant avec l'incertitude liée à la présence ou non d'une expansion, mais il faut garder cette possibilité à l'esprit dans chacune des décisions que nous allons prendre à l'avenir. »

Les dirigeants ont également reçu une nouvelle mise à jour concernant les projections du plafond salarial pour l'an prochain. La ligue prévoit que le plafond salarial tournera autour de 64 millions $ si l'AJLNH accepte d'utiliser son option de hausse de 5 pour cent, ce qui a été le cas au cours de toutes les dernières saisons.

Le plafond salarial est de 71,4 millions en 2015-16.

 

En voir plus