Skip to main content

Les derniers champions n'ont pas tous frappé fort à la date limite

L'acquisition de joueurs de soutien peut faire la différence pour les équipes championnes de la Coupe Stanley

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Ce n'était pas un joueur étoile comme Kevin Shattenkirk et il n'avait pas l'expérience des séries recherchée par les équipes qui visent les grands honneurs. Par contre, ce que le vétéran défenseur Ron Hainsey avait, c'était un désir intense de connaître du succès en séries après avoir disputé 891 matchs en saison régulière en carrière, mais aucun en séries éliminatoires.

Et Jim Rutherford le savait.

Shattenkirk était le plus gros nom disponible à l'approche de la date limite des transactions 2017 de la LNH, mais Rutherford n'avait pas l'intention de réaliser un échange aussi important, surtout avec les restrictions salariales que connaissaient les Penguins de Pittsburgh. L'acquisition de Hainsey des Hurricanes de la Caroline le 23 février contre un choix de deuxième tour au repêchage 2017 de la LNH et l'attaquant des ligues mineures Danny Kristo s'est avérée être une décision cruciale pour le directeur général des Penguins, qui a réussi à obtenir un défenseur fiable à faible coût.

Rutherford avait fait quelque chose de semblable un an plus tôt en mettant la main sur le défenseur Justin Schultz des Oilers d'Edmonton contre un choix de troisième ronde au repêchage 2016 de la LNH. Schultz a gagné un poste régulier à la ligne bleue des Penguins lors de leur conquête de la Coupe Stanley en 2016, comme Hainsey en 2017.

« Lors des deux dernières années, on a été chanceux avec des gars comme Hainsey et Schultz qui ont pu nous aider dès leur arrivée, a affirmé Rutherford. On doit évaluer notre équipe et nos besoins et voir ce qu'on peut ajouter sur la glace, mais aussi dans le vestiaire à court terme. 

« Il ne reste pas beaucoup de matchs à jouer, alors c'est important de bien juger ces éléments. »

Rutherford est d'avis que les grosses transactions à la date limite ne garantissent pas les succès en séries éliminatoires et encore moins une Coupe Stanley. L'histoire le prouve, selon lui.

Le risque de briser l'harmonie dans le vestiaire est le facteur qui pèse le plus lourd dans la balance aux yeux de Rutherford.

« C'est évident qu'ils doivent absolument pouvoir s'intégrer à la chimie de l'équipe, a-t-il expliqué. Cette chimie est très importante à plus long terme. »

Hainsey, qui avait alors 36 ans, a participé à chacune des 25 parties des Penguins pendant les séries. Il a amassé huit points (deux buts, six aides) en évoluant sur le deuxième duo défensif.

« C'était extraordinaire », a lancé Hainsey à propos de son parcours en séries éliminatoires. C'est une expérience qu'il souhaitait vivre depuis si longtemps.

Quant à Shattenkirk, les Blues de St. Louis l'ont échangé aux Capitals de Washington et ses rêves de gloire se sont vite envolés lorsque les Capitals furent éliminés au deuxième tour des séries par Hainsey et les Penguins.

« Les échanges faits à la date limite ne garantissent rien, a indiqué Rutherford. Il faut être très astucieux.

« Parfois, il faut seulement une petite mise au point. »

Il y a eu des exceptions, bien entendu, mais l'analyse de chaque champion de la Coupe Stanley depuis l'implantation du plafond salarial en 2005 faite par LNH.com révèle qu'il n'est pas toujours nécessaire de réaliser des coups d'éclat à la date limite pour remporter les grands honneurs.


2017 : PENGUINS DE PITTSBURGH

Principales transactions : Ont acquis le défenseur Ron Hainsey des Hurricanes de la Caroline contre un choix de deuxième ronde en 2017 et l'attaquant Danny Kristo; ont acquis le défenseur Mark Streit du Lightning de Tampa Bay contre un choix de quatrième ronde au repêchage 2018 de la LNH.

Résultat : Hainsey a disputé 16 matchs en saison régulière et 25 en séries en évoluant sur un deuxième duo défensif fiable au sein d'une brigade qui s'est illustrée en l'absence de Kristopher Letang, qui était blessé. Streit n'a participé qu'à trois rencontres des Penguins au cours des séries éliminatoires.

2016 : PENGUINS DE PITTSBURGH

Principale transaction : Ont acquis le défenseur Justin Schultz des Oilers d'Edmonton contre un choix de troisième tour en 2016.

Résultat : Schultz a joué régulièrement pendant les séries et il a vu son temps de glace augmenter quand Trevor Daley s'est blessé dans la finale de l'Association de l'Est. L'acquisition de Schultz a été ce qui a permis à Rutherford de compléter son remaniement amorcé huit mois plus tôt. Il avait acquis Daley ainsi que les attaquants Nick Bonino, Carl Hagelin et Phil Kessel au cours de cette période.

2015 : BLACKHAWKS DE CHICAGO

Principales transactions : Ont acquis l'attaquant Antoine Vermette des Coyotes de l'Arizona contre un choix de première ronde au repêchage 2015 de la LNH et le défenseur Klas Dahlbeck; ont acquis l'attaquant Andrew Desjardins des Sharks de San Jose contre l'attaquant Ben Smith et un choix conditionnel de cinquième ronde en 2017; ont acquis le défenseur Kimmo Timonen des Flyers de Philadelphie contre un choix de deuxième tour en 2015 et un choix conditionnel de quatrième ronde en 2016.

Résultat : Vermette a compté trois buts gagnants, dont deux en prolongation, dans les deux dernières rondes des séries éliminatoires pour aider les Blackhawks à remporter la Coupe Stanley pour la troisième fois en six ans. Desjardins et Timonen ont joué des rôles de soutien.

2014 : KINGS DE LOS ANGELES

Principale transaction : Ont acquis l'attaquant Marian Gaborik des Blue Jackets de Columbus contre l'attaquant Matt Frattin, un choix de deuxième ronde et un choix conditionnel de troisième ronde en 2015.

Résultat : Gaborik a été le meilleur buteur de la LNH pendant les séries éliminatoires avec 14 buts (et il a pris le quatrième rang des marqueurs avec 22 points) pour ainsi permettre aux Kings d'enlever la Coupe Stanley et faire passer le directeur général Dean Lombardi pour un génie.

2013 : BLACKHAWKS DE CHICAGO

Principale transaction : Ont acquis l'attaquant Michal Handzus des Sharks de San Jose contre un choix de quatrième ronde au repêchage 2013 de la LNH.

Résultat : Handzus a inscrit 11 points (trois buts, huit aides) en séries. Il a également joué un rôle clé dans le cercle des mises en jeu et en infériorité numérique.

2012 : KINGS DE LOS ANGELES

Principale transaction : Ont acquis l'attaquant Jeff Carter des Blue Jackets de Columbus contre le défenseur Jack Johnson et un choix de première ronde au repêchage 2012 ou 2013 de la LNH.

Résultat : Les neuf points de Carter en 16 parties après l'échange ont aidé les Kings à se tailler une place en séries et ses huit buts lors des séries éliminatoires ont permis à Los Angeles de soulever la Coupe Stanley pour la première fois depuis son arrivée dans la LNH en 1967.

2011 : BRUINS DE BOSTON

Principales transactions : Ont acquis le défenseur Tomas Kaberle des Maple Leafs de Toronto contre un choix de premier tour au repêchage 2011 de la LNH, un choix conditionnel de deuxième tour en 2012 et l'attaquant Joe Colborne; ont acquis l'attaquant Rich Peverley et le défenseur Boris Valabik des Thrashers d'Atlanta contre l'attaquant Blake Wheeler et le défenseur Mark Stuart; ont acquis l'attaquant Chris Kelly des Sénateurs d'Ottawa contre un choix de deuxième ronde en 2011.

Résultat : L'ajout de joueurs de soutien a été payant pour les Bruins, car ils n'auraient jamais pu gagner ce titre sans Peverley, Kelly et Kaberle. Peverley et Kelly ont été appelés à remplacer Nathan Horton et Marc Savard, qui ont raté presque tous les matchs de la Finale de la Coupe Stanley contre les Canucks de Vancouver. Peverley, Kelly et Kaberle ont amassé un total de 24 points en séries.

2010 : BLACKHAWKS DE CHICAGO

Principale transaction : Aucune.

Résultat : Les Blackhawks ont gagné leur première Coupe Stanley depuis 1961 pour ainsi prouver que parfois les meilleures transactions sont celles qu'on ne fait pas.

2009 : PENGUINS DE PITTSBURGH

Principales transactions : Ont acquis l'attaquant Bill Guerin des Islanders de New York contre un choix conditionnel au repêchage 2009 de la LNH; ont acquis les attaquants Chris Kunitz et Eric Tangradi des Ducks d'Anaheim contre le défenseur Ryan Whitney.

Résultat : Sidney Crosby a obtenu les ailiers dont il avait besoin quand son directeur général Ray Shero est allé chercher Guerin et Kunitz, qui ont récolté 29 points au total en séries.

2008 : RED WINGS DE DETROIT

Principale transaction : Ont acquis le défenseur Brad Stuart des Kings de Los Angeles contre un choix de deuxième ronde au repêchage 2008 de la LNH et un choix de quatrième ronde en 2009.

Résultat : Stuart a aidé les Red Wings à contenir, jusqu'à un certain point, Crosby et Evgeni Malkin pendant la finale.

2007 : DUCKS D'ANAHEIM

Principale transaction : Ont acquis l'attaquant Brad May de l'Avalanche du Colorado contre le gardien Michael Wall.

Résultat : Brian Burke, le directeur général des Ducks à l'époque, n'a jamais été un grand partisan des transactions majeures à la date limite. May a inscrit un point en 18 parties en séries éliminatoires, alors Burke n'a probablement pas changé d'avis à ce sujet.

2006 : HURRICANES DE LA CAROLINE

Principales transactions : Ont acquis l'attaquant Mark Recchi des Penguins de Pittsburgh contre les attaquants Nik Nordgren et Krystofer Kolanos ainsi qu'un choix de deuxième tour au repêchage 2007 de la LNH; ont acquis les attaquants Doug Weight et Erkki Rajamaki des Blues de St. Louis contre les attaquants Jesse Boulerice, Mike Zigomanis et Magnus Kahnberg ainsi qu'un choix de première ronde au repêchage 2006 de la LNH, un choix de quatrième ronde obtenu de Toronto en 2006 et un choix de quatrième ronde acquis de Chicago en 2007.

Résultat : Rutherford, qui était alors le directeur général des Hurricanes, a obtenu deux des joueurs les plus convoités sur le marché. Recchi et Weight étaient des joueurs de location (aucun des deux n'a poursuivi sa carrière avec la Caroline), mais ils ont amassé un total de 32 points pendant les séries éliminatoires.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.