Skip to main content

Les Capitals n'ont pas perdu de temps pour faire payer le Lightning

Ovechkin a marqué après 1,8 seconde en supériorité numérique à la suite d'une pénalité qui a renversé un but de Kucherov

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

TAMPA BAY - Les partisans ont explosé de joie dans l'aréna, mais pas les joueurs du Lightning sur la glace. Leur réaction était plutôt discrète, car ils savaient qu'il n'y avait aucune raison de célébrer.

Avec 7,1 secondes à faire en première période du match no 1 de la finale de l'Association de l'Est contre les Capitals de Washington, vendredi, l'attaquant du Lightning Nikita Kucherov a fait tout un effort pour demeurer en possession de la rondelle, alors qu'il était pourchassé par le défenseur des Capitals Dmitry Orlov, et pour mettre le disque dans le fond du filet.

Le Lightning savait qu'il y avait un problème. Les joueurs savaient qu'il y avait un joueur de trop sur la glace, que le but serait renversé et qu'ils écoperaient une punition.

À LIRE : Un autre mauvais départ pour le Lightning | Ovechkin et les Capitals ont raison du Lightning dans le match no 1

Mais ils ne pouvaient pas savoir ce qui se produirait par la suite.

Avec seulement sept petites secondes au cadran, les Capitals ont préparé une mise en jeu en zone offensive au cercle droit avec la ligne de T.J. Oshie contre celle d'Anthony Cirelli du côté du Lightning. Oshie a gagné la mise en jeu et remis à Evgeny Kuznetsov, qui a glissé la rondelle vers Alex Ovechkin pour le tir sur réception.

Il a fait mouche avec 5,3 secondes à faire au premier engagement.

En 1,8 seconde, on est passé d'une partie en apparence égale à une avance de deux buts pour les Capitals. Le Lightning ne s'en est jamais remis, s'inclinant 4-2 au Amalie Arena.

Video: WSH@TBL, #1: Ovechkin marque en fin de première

« Ç'a été rapide », a déclaré l'entraîneur des Capitals Barry Trotz. « Ça sortait de l'ordinaire, pas de doute là-dessus, mais ç'a été un moment important pour nous. On parle toujours de ces occasions qu'il faut saisir en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et on l'a fait. »

Le Lightning est retourné au vestiaire en sachant ce qui l'attendait après la prochaine mise en jeu, en connaissant le style de jeu que les Capitals allaient pratiquer, mais en étant incapable de faire quoi que ce soit pour les contrer. L'équipe tirait de l'arrière 2-0 et elle avait un entracte pour penser à ce qui aurait pu se produire.

« Dès que tu accordes un but à la fin d'une période, ça donne du momentum à l'autre équipe », a mentionné le capitaine du Lightning Steven Stamkos. « C'est une question d'exécution. Dès la mise en jeu, on savait ce qu'ils allaient faire : essayer de passer à Ovechkin pour un tir. Nous étions en retard sur nos lectures de jeu aujourd'hui. »

Alex Killorn a tenté de se placer devant le tir d'Ovechkin, mais en vain. Il a vu la rondelle se diriger vers lui, a bougé, mais c'était trop tard.

« C'est un jeu que l'onconnaissait, a dit Killorn. On savait que c'est un jeu qu'ils font. C'est arrivé tellement vite que ç'a été difficile de se placer, particulièrement avec [Lars] Eller qui te met des bâtons dans les roues. C'est l'un de ces jeux où j'aurais dû me jeter devant lui plus rapidement. »

En un éclair, la rondelle était derrière le gardien Andrei Vasilevskiy.

Même les Capitals doutaient qu'ils seraient capables de réussir quoi que ce soit avec 7,1 secondes à faire. C'est à peine le temps qu'il faut pour décocher un tir après une mise en jeu ou pour exécuter un jeu, même un jeu qu'ils ont pratiqué encore et encore. Mais voilà qu'hier, ce fut suffisant.

Video: Killorn parle des ajustements en vue du match no 2

« C'est énorme », a affirmé le défenseur des Capitals John Carlson. « Moi et Oshie discutions de peut-être demander aux arbitres de regarder le temps afin d'obtenir une ou deux secondes de plus. Ç'a changé complètement le momentum. La foule était un peu assommée. »

La foule a été encore plus assommée quand les Capitals sont revenus en deuxième période pour marquer à 2 :40 et à nouveau à 6 :42. Washington s'est bâti une avance de 4-0, alors que Tampa Bay semblait lent et amorphe, à peine capable de décocher un lancer au but, avec un total de deux tirs en première période et huit en deuxième.

Les Capitals croient que le changement de momentum a affecté le Lightning, même si les joueurs de Tampa Bay n'ont jamais cru que le but de Kucherov serait bon. Le Lightning croyait qu'il retournerait au vestiaire en tirant de l'arrière par un but, pas deux, un obstacle encore plus difficile à franchir.

« Ça peut dégonfler l'autre équipe, car tu dois retourner au vestiaire et pendant 15 minutes, tu penses à ce but que tu aurais aimé prévenir », a expliqué Oshie.

Ils ont dû s'asseoir en sachant ce qui venait de se produire, en sachant que c'était une occasion gâchée pour eux et une occasion que les Capitals avaient saisie. Le Lightning savait également que le changement de momentum pourrait faire la différence dans le match, peut-être même dans la série.

Ç'a été énorme et déstabilisant. Ç'aurait pu être évité, mais ce ne fut pas le cas. Ce moment a démontré à quel point les Capitals sont prêts.

« Ç'a été une occasion pour nous, a soumis Trotz. Ç'a été une occasion et on a été en mesure d'en profiter. En séries, tu en auras peut-être seulement une ou deux par match et ce fut l'une de ces occasions que nous avons été en mesure de saisir. »

Une occasion de 1,8 seconde. Ce fut suffisant.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.