Skip to main content

Les Canucks veulent éliminer les Stars... avec l'aide de Roberto Luongo

LNH.com @NHL

BURNABY, C.-B. (PC) - Un vieux de la vieille comme Trevor Linden le sait fort bien: la dernière victoire est toujours la plus difficile à obtenir.

Trois fois au cours de sa carrière dans la LNH avec les Canucks de Vancouver, il a vu son équipe combler un déficit de 3-1 dans une série quatre de sept.

Il a aussi joué pour la formation 2003 des Canucks qui a bousillé un avantage de 3-1 contre le Wild du Minnesota et perdu en sept matchs en demi-finale d'association après avoir pris les devants 2-0.

C'est pourquoi Linden et d'autres vétérans des Canucks se sont adressés à leurs coéquipiers dans le vestiaire, mercredi, avant la séance d'entraînement.

Les Canucks ont présentement une avance de 3-1 dans leur série du premier tour, et ils auront l'occasion d'éliminer les Stars de Dallas jeudi soir.

Le message de Linden était simple: il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. L'équipe n'a rien gagné encore.

"Tu veux simplement t'assurer que les gars comprennent qu'il y a encore beaucoup de hockey à jouer", a expliqué Linden, 37 ans, qui a marqué le but vainqueur dans le gain de 2-1 des Canucks contre les Stars, mardi.

"C'est loin d'être fini et nous devrons être à notre meilleur pour réussir à fermer les livres."

Le défenseur Willie Mitchell a aussi l'expérience des retours. Il a fait partie de la formation 2003 du Wild que les Canucks n'ont pas réussi à éliminer.

"Il en faut quatre (victoires), pas trois, a-t-il souligné. La dernière est la plus difficile."

"Il faut avoir l'instinct du tueur, a affirmé le capitaine Markus Naslund. Nous avons l'avance, nous jouons à domicile et nous avons une bonne occasion de mettre fin à cette série."

La grande différence avec les anciennes formations des Canucks, toutefois, c'est devant le filet. Roberto Luongo s'est avéré pratiquement imbattable à ses premières rencontres en carrière en séries et il semble s'améliorer de match en match.

"Je me sens à l'aise en ce moment", a dit Luongo, qui a une moyenne de 1,49 et est le meneur parmi les gardiens dans les séries jusqu'ici avec un taux d'arrêts de ,950 - avant les matchs de mercredi.

"Tout va comme sur des roulettes pour moi et je veux que ça continue."

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.