Skip to main content

Les Bruins font subir au Canadien un troisième revers en matchs hors-concours

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien a subi un troisième revers en six matchs hors-concours, en s'inclinant 2-1 aux tirs de barrage face aux Bruins de Boston au Centre Bell, jeudi.

Le Québécois Patrice Bergeron a été l'unique marqueur de la séance. Il a glissé la rondelle entre les jambières de Jaroslav Halak, après avoir fait une belle feinte.

Le gardien des Bruins, Tim Thomas, a résisté devant Matt D'Agostini, Tomas Plekanec et Scott Gomez.

Sergei Kostitsyn et Brad Stuart avaient échangé les buts en temps réglementaire.

Devant le filet, Thomas a été plus occupé que Halak, le CH ayant l'avantage 34-27 dans les tirs.

La courte période de surtemps avait été animée, chacune des équipes pouvant déployer une attaque massive.

Le CH a perdu les services de l'ailier vedette Mike Cammalleri après une période de jeu. Cammalleri s'est infligé une blessure au bas du corps, a-t-on laissé savoir.

"Ce n'est rien de sérieux, a précisé l'entraîneur Jacques Martin, après coup. On l'a retiré de la rencontre par mesure de précaution."

Le Canadien, qui avait également perdu 2-1 contre les Bruins à Québec dimanche, complète son calendrier préparatoire en recevant la visite des Sabres de Buffalo, samedi.

Furieux combat

Le premier vingt a pris fin sur une égalité de 0-0. Le Canadien a provoqué les meilleures occasions à l'attaque. Thomas a été vigilant en l'espace de quelques minutes face à Ben Maxwell, à Sergei K et à Matt D'Agostini.

"On a connu une excellente première période. On exerçait du bon échec-avant, on créait des choses offensivement", a relevé Martin.

Un furieux combat a pimenté l'action à la 13e minute, entre Gregory Stewart et Guillaume Lefebvre, des Bruins. L'échange de coups de poing a été cinglant pour Stewart, qui a tout de même porté de bons coups vers la fin.

Halak a eu à s'illustrer aux dépens de Trent Whitfield, qui a foncé vers l'enclave afin de saisir la passe de Kirk MacDonald.

Le CH en avant

Le remplaçant de Cammalleri, le jeune Kostitsyn, a trouvé le fond du filet dès sa première présence aux côtés de Tomas Plekanec. Positionné à la gauche de Thomas, il a poussé le disque à la suite du tir de Plekanec. Il n'y avait que 59 secondes d'écoulées.

Le rythme a été plus soutenu qu'au premier tiers. Les Bruins étaient plus engagés et ils ont mis Halak à l'épreuve. Whitfield et Lefebvre ont manqué de belles chances. Halak a réalisé son plus bel arrêt face à Dennis Wideman au cours d'un jeu de puissance. Le Slovaque a soulevé la mitaine juste à temps, au moment où le défenseur s'était amené à sa gauche.

"J'ai moins aimé notre deuxième période, a souligné Martin. Nous avons encore des aspects à peaufiner à l'entraînement.

"Nous devrons afficher une meilleure discipline, a-t-il continué. Nous avons écopé de trois pénalités inutiles."

Impasse créée

Les visiteurs ont créé l'impasse en amorce de dernier vingt. Michael Ryder a repéré le défenseur Stuart, qui a coupé devant le filet avant de décocher un revers précis. Sur la séquence, le défenseur Josh Gorges a relâché la surveillance dans l'espace qu'a occupé Stuart.

Quelques instants plus tard, Mark Recchi a vu son tir des poignets fouetter le poteau à la droite de Halak.

Le gardien du Tricolore a été ébranlé à la 12e minute quand l'attaquant Vladimir Sobotka l'a bousculé derrière le filet. Un geste qui est demeuré impuni.

"On aurait dû le pénaliser, a argué Halak. On a sans doute jugé que je faisais partie du jeu. Je devrai apprendre à garder la tête haute. Il m'a frappé derrière l'épaule, je crois. Je ne l'ai pas vu parce que j'essayais d'atteindre la rondelle."

Andrei Kostitsyn, lui, a été puni à 1:55 de la fin. Les Bruins n'ont pas réellement pu orchestrer d'attaques grâce au travail efficace de Scott Gomez en échec-avant. La table était mise pour la prolongation.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.