Skip to main content

Les Bruins font subir au Canadien un troisième revers en matchs hors-concours

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien a subi un troisième revers en six matchs hors-concours, en s'inclinant 2-1 aux tirs de barrage face aux Bruins de Boston au Centre Bell, jeudi.

Le Québécois Patrice Bergeron a été l'unique marqueur de la séance. Il a glissé la rondelle entre les jambières de Jaroslav Halak, après avoir fait une belle feinte.

Le gardien des Bruins, Tim Thomas, a résisté devant Matt D'Agostini, Tomas Plekanec et Scott Gomez.

Sergei Kostitsyn et Brad Stuart avaient échangé les buts en temps réglementaire.

Devant le filet, Thomas a été plus occupé que Halak, le CH ayant l'avantage 34-27 dans les tirs.

La courte période de surtemps avait été animée, chacune des équipes pouvant déployer une attaque massive.

Le CH a perdu les services de l'ailier vedette Mike Cammalleri après une période de jeu. Cammalleri s'est infligé une blessure au bas du corps, a-t-on laissé savoir.

"Ce n'est rien de sérieux, a précisé l'entraîneur Jacques Martin, après coup. On l'a retiré de la rencontre par mesure de précaution."

Le Canadien, qui avait également perdu 2-1 contre les Bruins à Québec dimanche, complète son calendrier préparatoire en recevant la visite des Sabres de Buffalo, samedi.

Furieux combat

Le premier vingt a pris fin sur une égalité de 0-0. Le Canadien a provoqué les meilleures occasions à l'attaque. Thomas a été vigilant en l'espace de quelques minutes face à Ben Maxwell, à Sergei K et à Matt D'Agostini.

"On a connu une excellente première période. On exerçait du bon échec-avant, on créait des choses offensivement", a relevé Martin.

Un furieux combat a pimenté l'action à la 13e minute, entre Gregory Stewart et Guillaume Lefebvre, des Bruins. L'échange de coups de poing a été cinglant pour Stewart, qui a tout de même porté de bons coups vers la fin.

Halak a eu à s'illustrer aux dépens de Trent Whitfield, qui a foncé vers l'enclave afin de saisir la passe de Kirk MacDonald.

Le CH en avant

Le remplaçant de Cammalleri, le jeune Kostitsyn, a trouvé le fond du filet dès sa première présence aux côtés de Tomas Plekanec. Positionné à la gauche de Thomas, il a poussé le disque à la suite du tir de Plekanec. Il n'y avait que 59 secondes d'écoulées.

Le rythme a été plus soutenu qu'au premier tiers. Les Bruins étaient plus engagés et ils ont mis Halak à l'épreuve. Whitfield et Lefebvre ont manqué de belles chances. Halak a réalisé son plus bel arrêt face à Dennis Wideman au cours d'un jeu de puissance. Le Slovaque a soulevé la mitaine juste à temps, au moment où le défenseur s'était amené à sa gauche.

"J'ai moins aimé notre deuxième période, a souligné Martin. Nous avons encore des aspects à peaufiner à l'entraînement.

"Nous devrons afficher une meilleure discipline, a-t-il continué. Nous avons écopé de trois pénalités inutiles."

Impasse créée

Les visiteurs ont créé l'impasse en amorce de dernier vingt. Michael Ryder a repéré le défenseur Stuart, qui a coupé devant le filet avant de décocher un revers précis. Sur la séquence, le défenseur Josh Gorges a relâché la surveillance dans l'espace qu'a occupé Stuart.

Quelques instants plus tard, Mark Recchi a vu son tir des poignets fouetter le poteau à la droite de Halak.

Le gardien du Tricolore a été ébranlé à la 12e minute quand l'attaquant Vladimir Sobotka l'a bousculé derrière le filet. Un geste qui est demeuré impuni.

"On aurait dû le pénaliser, a argué Halak. On a sans doute jugé que je faisais partie du jeu. Je devrai apprendre à garder la tête haute. Il m'a frappé derrière l'épaule, je crois. Je ne l'ai pas vu parce que j'essayais d'atteindre la rondelle."

Andrei Kostitsyn, lui, a été puni à 1:55 de la fin. Les Bruins n'ont pas réellement pu orchestrer d'attaques grâce au travail efficace de Scott Gomez en échec-avant. La table était mise pour la prolongation.

En voir plus