Skip to main content

Une autre défaite des Blackhawks à la Classique hivernale

L'entraîneur Jeremy Colliton affirme toutefois que le match ne laissera que de bons souvenirs

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

SOUTH BEND, Indiana -- Jonathan Toews était déçu, dans une certaine mesure du moins.

Le capitaine des Blackhawks de Chicago a apprécié la magnifique atmosphère, le match serré et l'expérience dans son ensemble. Mais à la suite de la défaite de 4-2 subie aux mains des Bruins de Boston à l'occasion de la Classique hivernale de la LNH Bridgestone 2019 disputée au Notre Dame Stadium, mardi, il y avait un certain niveau de frustration chez lui en raison de cette autre défaite encaissée lors d'un match à l'extérieur.

« Notre fiche n'est pas terrible, a souligné Toews. Nous aurions adoré aller chercher une victoire aujourd'hui. Nous avons le sentiment d'avoir contrôlé la majorité du match. Tomber à court de la sorte n'est pas une très bonne sensation. »

À LIRE AUSSI : Les Bruins remportent la Classique hivernale | Du Bergeron tout craché! | Marchand est aux anges

Les stades ont changé. Les alignements ont changé. Mais le résultat s'est le plus souvent soldé par une défaite. Les Blackhawks ont un dossier de 1-5-0 dans les matchs disputés à l'extérieur, et ils ont été dominés 24-15 au chapitre des buts. Leur seule victoire est survenue lorsqu'ils ont défait les Penguins de Pittsburgh 5-1 dans le cadre de la Série des stades de la LNH au Soldier Field à Chicago, le 1er mars 2014.

Les Blackhawks montrent une fiche de 0-4-0 dans les rencontres de la Classique hivernale. La malchance a-t-elle été un facteur quand ils se sont retrouvés au grand air le Jour de l'An ?

« Dans certains matchs [de la Classique hivernale], je ne sais pas si on pourrait dire ça, mais peut-être que c'est le cas aujourd'hui, a déclaré Toews. Nous avons eu des opportunités à l'attaque en deuxième période, mais le jeu de puissance (0-en-4), encore une fois... nous avons de la difficulté à nous mettre en marche. Mais nous avons eu les occasions nécessaires pour mettre le match hors de portée et leur compliquer la tâche quantaux chances de remonter la pente. Ce n'est pas une bonne sensation quand tu laisses filer des occasions du genre. »

Chicago (15-21-6) se trouve à huit points des Stars de Dallas et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest. Même s'ils étaient déçus du résultat du match contre les Bruins, les Blackhawks se préoccupent davantage de la façon dont ils jouent dans l'ensemble cette saison qu'à l'occasion des matchs à l'extérieur au fil des ans. Et le fait demeure qu'ils aiment bien la façon dont ils jouent dans plusieurs aspects du jeu en ce moment.

« Globalement, je trouve que nous avons fait plusieurs bonnes choses, a noté l'entraîneur des Blackhawks Jeremy Colliton. Nous sommes encore sur la bonne voie. C'est malheureux que nous n'ayions pas été récompensés davantage pour les bonnes choses que nous avons faites. Nous avons connu un petit creux de vague en troisième, et nous nous sommes retrouvés en arrière au score. À ce moment-là, ça devient difficile. Il faut se mettre à les pourchasser. C'est décevant, parce que je trouve que nous en avons fait assez pour mériter un meilleur sort. »

Les Blackhawks ont pris les devants 1-0 quand Brendan Perlini a marqué d'un tir de l'enclave à 8:30 de la première période. Chicago a alors marqué le premier but de la rencontre lors d'un sixième match de suite.

Video: BOS@CHI: Perlini marque seul dans l'enclave

Mais Toews et ses coéquipiers n'ont pas réussi à freiner le jeu de puissance des Bruins à ses deux premières opportunités. David Pastrnak a créé l'égalité 1-1 au profit de Boston quand il a marqué en avantage numérique à 12:38 de la première. Après que Dominik Kahun eut donné les devants 2-1 à Chicago à 11:24 du deuxième engagement, Patrice Bergeron a égalé le score à 2-2 à 18:48 lors d'une supériorité numérique, puis Sean Kuraly a enfilé le but vainqueur à 10:20 de la troisième.

« C'est un peu dommage qu'ils aient obtenu ce but tard en deuxième période pendant que nous étions en désavantage numérique, parce que nous avons vraiment dominé ce match-là, a déclaré le gardien des Blackhawks Cam Ward, qui a bloqué 32 des 35 tirs dirigés vers lui. C'est le seul moment du match où je me sentais un peu à froid parce que je n'avais pas vu beaucoup d'action en deuxième. Mais il ne faut pas oublier que Boston est un adversaire coriace. Ils ne te donnent pas grand-chose, et quand ils l'ont fait, Tuukka [Rask] a fait l'arrêt. »

Les Blackhawks jouent mieux depuis quelque temps et ils ont obtenu des résultats positifs dans les derniers matchs, eux qui avaient remporté cinq de leurs six rencontres précédentes. Ils auraient aimé signer une autre victoire, mardi. Malgré tout, ils ont affirmé qu'il y a eu plus d'éléments positifs que de facteurs négatifs à retenir de leur affrontement disputé à Notre Dame.

« L'atmosphère était magnifique, c'était plaisant d'entendre la foule et disputer un match de hockey dans ce stade représente quelque chose de plutôt spécial, a souligné Colliton. À l'instant même, je ne savoure pas autant ce match que j'aurais aimé le faire. Mais je suis certain qu'un jour, nous en garderons de bons souvenirs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.