Skip to main content

CMJ: Tim Hunter persiste et signe

L'entraîneur d'Équipe Canada souhaite qu'Alexis Lafrenière se concentre davantage sur le « processus » que sur la production

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - À quelques heures du match de la formation canadienne face à la République tchèque, Tim Hunter persiste et signe : il ne regrette en rien sa sortie virulente à propos du jeune Alexis Lafrenière.

Visiblement déçu du rendement de l'attaquant, il a notamment déclaré que le Québécois « patinait en rond comme s'il s'agissait d'une séance de patinage libre » dans la victoire de 14-0 contre le Danemark, ce qui lui a valu de passer la troisième période du match contre la Suisse sur le banc.

CHAMPIONNAT DU MONDE JUNIOR : Lafrenière sur la sellette | Cinq choses à retenir du jour trois | Biron : Le CMJ m'a préparé à la LNH

Questionné à savoir s'il avait été surpris de la réaction des amateurs à la suite de sa déclaration, Hunter n'a pas reculé.

« C'est un fait et je suis un gars de faits, a indiqué Hunter, samedi. Pendant le tournoi, les gars vont avoir de bons matchs et des mauvais matchs. Je comprends ça. Nous essayons de gagner des matchs. Alexis va avoir un impact pendant le tournoi et nous sommes patients avec lui.

« C'est ce que tu fais avec de jeunes joueurs. J'ai pris part au CMJ à trois reprises et j'ai géré ces jeunes. Si vous regardez le temps de jeu de notre match pour l'or l'an dernier, vous remarquerez que quatre joueurs de 19 ans ont joué moins de huit minutes. À 19 ans. C'est ce qui se produit quand tu diriges un match. Ce n'est pas tout le monde qui joue autant. »

Les représentants des médias avaient demandé de discuter avec le principal intéressé, mais une entrevue avec le pape serait probablement plus facile à obtenir par les temps qui courent. Depuis leur victoire de 3-2 face à la Suisse, seuls les défenseurs Evan Bouchard et Ian Mitchell se sont adressés aux journalistes.

Quoi qu'il en soit, Hunter est convaincu que Lafrenière répondra de manière positive à ses critiques.

« C'est typique des jeunes joueurs, a ajouté le pilote. Ces jeunes pensent que c'est à propos des points et non du processus. Quand tu vois du négatif, tu espères que ça ne se reproduise pas au match suivant sans quoi tu prends les décisions nécessaires. C'est comme ça que tu diriges et c'est comme ça que les gars s'améliorent. 

« C'est la même chose pour toute l'équipe. »

Le Canada (2-0-0) affrontera les Tchèques à compter de 20h H.E., samedi, avant de conclure la ronde préliminaire contre la Russie, le 31 décembre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.