Skip to main content

Le trio de Saku Koivu aura besoin du soutien d'une autre unité

LNH.com @NHL

MONTREAL - Alex Kovalev, Saku Koivu et Alex Tanguay ne pourront traîner l'équipe sur leurs seules épaules d'ici la fin de la saison. Le trio numéro un du Canadien devra obtenir le soutien offensif d'une autre unité si l'équipe espère participer aux séries éliminatoires.

Au cours de la dernière semaine, le trio du capitaine et des deux Alex a amassé 19 points, y compris neuf buts. Durant les mêmes trois matchs, les autres attaquants de l'équipe ont été limités à sept points. Un déséquilibre que l'entraîneur Bob Gainey n'a pas manqué de souligner après le défaite de samedi contre Buffalo.

"Je ne suis pas surpris du jeu de ces trois joueurs. Il s'agit de nos trois meilleurs joueurs", a rappelé Gainey.

"Ils ont lancé un message dès leur premier match (11 points contre Atlanta). Ils veulent jouer ensemble et faire une différence. Mais il nous faut trouver un autre trio capable de marquer des buts", a ajouté l'entraîneur.

Le retour d'Andrei K.

Gainey espère que le retour d'Andrei Kostitsyn lui donnera des munitions. Matt D'Agostini a été limité à moins de cinq minutes de jeu (4:28) contre les Sabres alors que Kovalev a évolué dans deux trios. Une expérience que l'entraîneur ne voudra pas répéter mardi soir contre les Blackhawks de Chicago.

"Ca nous prend un autre trio offensif", a insisté Gainey.

Le retour prévu d'Andrei K. ne réglera pas tous les problèmes. Avant d'être touché par un virus, Kostitsyn avait inscrit un but seulement en 14 matchs. Son frère Sergei, lui, n'a pas marqué en trois matchs depuis son rappel de Hamilton. Il y a aussi Tomas Plekanec que Gainey a pointé du doigt samedi soir. Le Tchèque a été tenu en échec à ses six dernières rencontres.

"Il doit en donner davantage", a convenu Gainey.

Gainey ne s'attend pas à une contribution significative de ses deux autres trios. L'unité de Glen Metropolit a produit deux buts en trois matchs, tandis que le trio de Maxim Lapierre a fourni un but.

En attendant, l'équipe continue de s'en remettre au trio de Koivu.

"On essaie de bien jouer défensivement. On cherche aussi à s'attarder aux petits détails", fait valoir le Finlandais.

Tanguay, lui, estime que son trio doit exploiter ses atouts.

"On a du patin. Il faut s'en servir en échec-avant, dit-il. Ca crée des revirements et ça nous permet d'être créatif avec la rondelle."

En voir plus