Skip to main content

Le Lightning se posera plusieurs questions d'ici la prochaine saison

LNH.com @NHL

TAMPA, Floride (AP) - Le Lightning de Tampa Bay a encore été éliminé rapidement en séries éliminatoires et il est clair que la direction devra se poser plusieurs questions d'ici la prochaine saison.

-Cette équipe peut-elle continuer d'utiliser environ 40 pour cent de sa masse salariale pour payer Vincent Lecavalier, Martin St-Louis et Brad Richards?

-Qu'adviendra-t-il du gardien Marc Denis, qui a été tellement peu constant cette saison qu'il a perdu son poste de no 1 devant le filet et n'était même pas en uniforme durant toute la série contre les Devils du New Jersey?

Puisque le plafond salarial dans la LNH sera directeur général Jay Feaster dépensera-t-il plus - ou moins - alors qu'un des directeurs de probablement haussé, le l'équipe avait dit la semaine dernière que le Lightning devait probablement franchir deux rondes pour réduire à un niveau "acceptable" de 5 millions $ US le déficit de cette année?

Il n'y avait aucun empressement pour répondre à ces questions après l'élimination en six matchs du Lightning en quart de finale de l'Association de l'Est.

"Nous avons perdu en première ronde mais l'écart est tellement mince", a dit Lecavalier lundi, notant que le vent avait tourné quand les Devils ont remporté le quatrième match en prolongation pour égaler la série.

"En remportant ce match, on aurait pris une avance de 3-1. Tout aurait été entièrement différent", a-t-il ajouté.

Lecavalier, St-Louis et Richards ont joué comme des étoiles et le gardien Johan Holmqvist, qui n'avait pris part qu'à quatre matchs dans la LNH avant le début de la saison, s'est bien débrouillé.

Lecavalier, St-Louis et Richards ont inscrit 11 des 14 buts du Lightning dans la série. Mais ils n'ont pas été bien appuyés par les autres joueurs sur lesquels comptait l'entraîneur-chef John Tortorella pour leur enlever de la pression.

"Nous avons été capables de générer beaucoup d'offensive contre une excellente équipe défensive, a dit St-Louis. Mais c'était trop peu, et c'est une sensation que nous n'oublierons pas."

En voir plus