Skip to main content

Le Lightning ne fait pas grand cas de ses déboires à Boston

Tampa Bay n'a signé que sept victoires au TD Garden depuis l'ouverture de l'amphithéâtre en 1995

par Corey Long / Correspondant LNH.com

TAMPA -- Le Lightning de Tampa Bay a disputé 50 matchs contre les Bruins de Boston au TD Garden depuis l'ouverture de l'aréna en 1995. Il n'en a remporté que sept.

Le Lightning a une fiche de 6-31-4 avec cinq matchs nuls en 46 parties de saison régulière et de 1-3 en séries éliminatoires de la Coupe Stanley sur la patinoire bostonienne, là où auront lieu les matchs no 3 et no 4 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est. Le match no 3 de la série quatre de sept qui est égale 1-1 aura lieu mercredi (19h H.E.; TVAS, CBC, NBCSN).

« C'est un environnement hostile, a affirmé le défenseur du Lightning Victor Hedman mardi. Mais ce sont des matchs plaisants. Ce sont les matchs que l'on veut jouer. Nous affrontons une équipe difficile, dans un aréna imposant, mais le nôtre est imposant aussi. Alors nous sommes prêts à jouer notre style et à bien jouer à l'étranger. J'espère que nous obtiendrons deux victoires. »

Hedman et l'attaquant Steven Stamkos sont les seuls membres du Lightning qui ont participé à la dernière victoire de Tampa Bay en séries éliminatoires au TD Garden, un gain de 5-2 lors du match no 1 de la finale de l'Association de l'Est en 2011, une série que Boston a finalement remportée en sept rencontres.

Le Lightning a présenté une fiche de 0-2-0 au TD Garden cette saison, mais l'équipe s'est rendue à Boston sur une bonne note à la suite de sa victoire de 4-2 dans le match no 2 au Amalie Arena lundi.

« C'est une série quatre de sept et nous n'avons joué que deux matchs, a souligné Hedman. C'était un match important pour nous hier soir. Nous savions que nous devions gagner et prendre de l'élan avant de prendre la route. Nous devons nous concentrer sur un match à la fois, sur une période à la fois. »

L'attaquant Chris Kunitz, 38 ans, en est à sa première saison avec le Lightning, mais il a connu ses propres déboires au TD Garden dans les séries. Kunitz était membre des Penguins de Pittsburgh alors qu'ils étaient balayés par les Bruins en finale de l'Association de l'Est en 2013, couronné par des défaites d'un but à Boston lors des matchs no 3 et no 4.

Kunitz a mentionné que les partisans des Bruins figurent parmi les plus bruyants dans la LNH, et que la seule façon de les faire taire est de prendre le contrôle du match.

« Une grande ville sportive, sans aucun doute, la foule est animée et engagée, a-t-il dit. Ils sont de bons partisans, ils connaissent bien le hockey.

« J'espère que nous pourrons les réduire au silence en jouant un match qui place [les Bruins] sur leurs talons et en jetant la rondelle en fond de territoire. Jouer un match lent à l'étranger où vous pouvez priver la foule de l'énergie pendant les 10 premières minutes, ce serait bon pour nous. »

L'entraîneur Jon Cooper admet avoir voulu que son équipe soit dans une meilleure situation en vue des matchs à Boston, mais peu importe le résultat des deux premiers matchs, le plan de remporter au moins un des deux prochains matchs sur la route n'a pas changé.

« Honnêtement, nous voulions (mener la série) 2-0, mais c'est 1-1, a-t-il dit. Ils ont une bonne équipe. Je crois que nous sommes également une bonne équipe. Les Bruins ont fait ce qu'ils voulaient faire, venir ici et arracher une victoire. Maintenant, nous devons faire de même là-bas. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.