Skip to main content

Le gardien Ryan Miller n'est pas inquiet d'attendre quelques jours de plus

LNH.com @NHL

BUFFALO, N.Y. (AP) - Le gardien des Sabres de Buffalo Ryan Miller ne s'inquiète pas d'avoir à attendre quelques jours de plus avant d'affronter les Rangers de New York en deuxième ronde.

A ses yeux, le plus tôt n'est pas nécessairement ce qu'il y a de mieux.

"Nous savons que nous allons jouer au hockey et que ce sera une série quatre-de-sept", a-t-il dit après la séance d'entraînement de son équipe, lundi.

"Ca n'a pas vraiment d'importance."

Depuis qu'ils ont éliminé les Islanders de New York vendredi, les Sabres attendent patiemment le début de leur prochaine série contre les Rangers lors de la ronde des demi-finales de l'Association de l'Est, un match qui aura lieu à Buffalo mercredi ou jeudi.

Mais d'ici là, il n'y a rien que les Sabres peuvent faire à l'exception de se préparer à leur série contre les Rangers, qui ont balayé les Thrashers d'Atlanta en première ronde.

"Il fait chaud et la glace commence à être mauvaise, a dit Miller. Décidément, c'est le temps des séries, et on veut se trouver près de la patinoire."

Les Sabres ne prennent rien pour acquis contre les Rangers même s'ils ont défait Jaromir Jagr et ses coéquipiers lors des quatre affrontements entre les deux équipes cette saison. Ils ont remporté deux victoires en prolongation, une en fusillade et la dernière après avoir concédé une avance de 2-0 aux Rangers.

Mais même s'ils ont gagné leurs quatre matchs contre les Rangers, l'entraîneur-chef des Sabres Lindy Ruff n'entend pas faire l'analyse de ces rencontres dans les deux prochains jours. Ces quatre matchs ont été disputés lors de la première moitié de la saison avant que les Rangers ne renversent la vapeur, ayant remporté 17 de leurs 24 derniers matchs, incluant le balayage des Thrashers en quatre matchs lors de la première ronde.

"Les choses changent, et il faut suivre le courant, a dit Ruff. De toute évidence, ils ont constitué une des meilleures équipes dans le dernier droit de la saison. Leur attaque était plus équilibrée et ils étaient plus solides dans leur propre zone."

D'autre part, le joueur de centre Tim Connolly, qui est ennuyé par des douleurs à une cuisse, a quitté la séance d'entraînement d'une heure des Sabres 15 minutes avant la fin pour subir des traitements.

Ruff ne voulait pas que Connolly risque d'aggraver sa blessure.

En voir plus