Skip to main content

Le défenseur Mike Green édite un record en marquant dans un 8e match de suite

LNH.com @NHL

TAMPA, Floride - C'était soir de célébrations samedi chez les Capitals de Washington.

Mike Green a effacé un record de la Ligue nationale vieux d'un quart de siècle en devenant le premier défenseur dans l'histoire du circuit à marquer au moins un but lors d'un huitième match consécutif, dans une victoire de 5-1 face au Lightning de Tampa Bay.

"C'est incroyable!", s'est exclamé Green, dont le visage avait été recouvert de mousse par ses coéquipiers à raser après le match. "J'évolue avec quelques-uns des meilleurs joueurs au monde."

Green a réalisé l'exploit à 5:33 de la deuxième période, en avantage numérique, grâce à un tir des poignets qui a déjoué la vigilance de Karri Ramo. Ce but, son 22e en 43 matchs cette saison, lui a permis de reléguer aux oubliettes la marque qui appartenait à Mike O'Connell, anciennement des Bruins de Boston, depuis la saison 1983-1984.

Après ce but, qui procurait aux Capitals une avance de 4-0, Green a été assailli par ses coéquipiers, incluant ceux assis au banc des joueurs. Son père Dave était dans les gradins.

"Je ne m'attendais pas à ça, mais ça m'a excité", a admis Green en faisant allusion à la réaction des joueurs après son exploit. "J'ai failli en avoir la larme à l'oeil."

Plusieurs observateurs affirment que Bruce Boudreau, l'entraîneur en chef des Capitals, y est pour beaucoup dans les succès de Green.

"Mickey Mouse serait l'instructeur et, éventuellement, il deviendrait un grand joueur de hockey", a répondu Boudreau, qui possède une fiche de huit gains en autant de matchs face au Lightning. "Je suis seulement heureux d'être son instructeur en ce moment."

Alexander Semin, Alexander Ovechkin, Shaone Morrison, tous trois en première période, et Eric Fehr au troisième vingt, ont réussi les autres filets des Capitals, qui présentent un dossier de 5-1-2 depuis que Green a amorcé sa série record.

De son côté, Ovechkin a obtenu au moins un point lors de chacun de ces huit derniers matchs, une séquence durant laquelle il a amassé 12 points dont sept buts.

Ryan Malone, aidé de Vincent Lecavalier à mi-chemin de la deuxième période, a inscrit le seul but du Lightning aux dépens de Michal Neuvirth, auteur de 31 arrêts à son premier départ en carrière dans la LNH.

Tout comme Green, Neuvirth a été aspergé de mousse à raser.

"Que dire? La sensation que je ressens est inimaginable. Je ne peux y croire. Je n'ai jamais vécu quelque chose d'aussi exaltant", a confié le jeune gardien des Capitals.

Les hommes de l'entraîneur en chef Rich Tocchet ont maintenant perdu six de leurs huit dernières rencontres.

"Pourtant, nous n'avons pas si mal joué en première période, a analysé Tocchet. Mais nous leur avons permis de prendre une avance de trois buts à cause de revirements."

Mike McKenna a amorcé le match dans les buts du Lightning et a été remplacé par Ramo au début du deuxième vingt, après avoir concédé trois buts en 12 tirs.

"J'aurais aimé être meilleur en première période", a laissé tomber McKenna.

Choisi au 29e rang lors de la séance de sélection de 2004, Green a amorcé sa séquence record le 27 janvier face aux Bruins, à Boston.

Le défenseur originaire de Calgary a obtenu au moins deux points lors de chacun des six matchs suivants, incluant une performance d'un but et trois passes contre les Sénateurs d'Ottawa, le 1er février, et une autre de deux buts et une aide face aux Panthers de la Floride, le 7 février. Le 11 février contre les Rangers de New York, Green avait ajouté deux buts à sa fiche. Samedi face au Lightning, il a été limité à un point.

Depuis le début de sa séquence de succès, Green a inscrit 10 buts et ajouté sept passes. Ce filet historique a aussi permis au jeune joueur de 23 ans d'inscrire son 50e point cette saison, un sommet parmi les défenseurs du circuit. Brian Rafalski des Red Wings de Detroit suit avec 44 points, mais en 56 matchs.

Si Green obtient un but lors du prochain match des Capitals, dimanche contre les Panthers de la Floride, il deviendra le troisième joueur dans l'histoire de l'équipe à faire bouger les cordages lors de neuf matchs d'affilée. Alan Haworth, lors de la saison 1985-1986, et Mike Gartner, un an plus tard, sont les deux autres joueurs à avoir réussi pareil exploit chez les Capitals.

En voir plus