Skip to main content

Le capitaine Saku Koivu a assumé son rôle de meneur contre les Oilers

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien avait besoin d'une solide performance de ses meneurs à la suite du congédiement de Guy Carbonneau. Une défaite aurait sérieusement entaché le retour de Bob Gainey derrière le banc du Tricolore.

Saku Koivu a été ce leader. Le capitaine a marqué deux buts, ses 12e et 13e. Il a créé l'égalité en fin de troisième puis il a inscrit le but de la victoire en prolongation lors d'une supériorité numérique.

"Nous avons vécu des moments assez émotifs cette semaine, a déclaré Koivu. Le fait d'être déjà passé par là m'a peut-être facilité les choses."

Le Canadien a eu une bonne première période dans l'ensemble avant de ralentir considérablement au deuxième vingt. Le Tricolore s'est ressaisi au troisième tiers pour finalement l'emporter en prolongation.

"Bob nous a parlé entre la deuxième et la troisième, a expliqué le Finlandais. Il nous a rappelé qu'il s'agit seulement d'un match de hockey et qu'il faut se faire confiance les uns les autres. Il nous a aussi dit de simplifier notre jeu.

"Nous avons ainsi retrouvé nos jambes en troisième pour reprendre l'initiative de la rencontre."

Koivu a indiqué que les changements recherchés par Gainey ne se feront pas du jour au lendemain.

"On va devoir être patients", a-t-il prévenu.

Koivu a joué près de 20 minutes (19:47). Il s'agissait de son quatrième temps d'utilisation le plus élevé de la saison. Son premier but a nécessité une révision.

"La rondelle m'a frappé à la poitrine. Mais je n'étais pas certain si elle avait ensuite touché mon gant, a-t-il expliqué. De toute façon, ce n'était pas volontaire. C'est le genre de but qui survient à l'occasion."

Le trio du capitaine a encore été le meilleur du bleu-blanc-rouge. Alex Tanguay et Andrei Kostitsyn semblent déjà avoir développé une belle complicité après seulement deux rencontres. Tanguay a réussi son 11e but en plus de récolter une passe. Kostitsyn, lui, a participé au premier de Koivu.

"On a obtenu plein d'occasions de marquer, a noté Tanguay. Andrei a tellement un bon lancer qu'on doit s'efforcer de lui refiler la rondelle. Mais c'est pas une raison non plus pour oublier de lancer nous-mêmes", a ajouté le patineur de Ste-Justine.

Tanguay a dû quitter la rencontre au deuxième vingt, victime d'un double-échec au visage de la part de Sheldon Souray. Le numéro 13 du Canadien en a été quitte pour quelques points de suture au-dessus de la lèvre supérieure.

"Il y a quatre officiels et ils ont tous raté le jeu. C'est difficile à comprendre. Une punition de quatre minutes devrait être imposée après un geste comme celui-là."

Tanguay a par ailleurs apprécié la présence de Bob Gainey derrière le banc.

"Il nous dit simplement de faire attention aux détails, a-t-il expliqué. Bob est vraiment calme derrière le banc. Il est aussi très patient."

En voir plus