Skip to main content

Le Canadien s'incline 2-1 aux tirs de barrage contre les Sabres

LNH.com @NHL

BUFFALO - Les feux d'artifice, ce sera pour plus tard. Le Canadien a amorcé son centenaire, vendredi, en offrant une performance en demi-teinte qui lui a tout de même permis d'engranger un point de classement. Un point signé Carey Price, le jeune gardien ayant sauvé la mise plusieurs fois dans la défaite de 2-1 que le Tricolore a encaissée aux tirs de barrage face aux Sabres.

Ales Kotalik et Drew Stafford ont renvoyé chez eux les 18 690 spectateurs au HSBC Arena remplis de bonheur, en déjouant Price au cours de la fusillade. Robert Lang et Saku Koivu ont fait chou blanc devant Ryan Miller.

En temps règlementaire, Price a été supérieur à Miller en stoppant 35 lancers. Miller en a bloqué 27. L'Américain en a effectué un spectaculaire sur un tir à bout portant d'Andrei Markov, à quelques secondes de la fin de la prolongation.

Le buteur du CH, le Tchèque Lang, a été le meilleur des deux nouveaux venus à l'attaque. L'autre, Alex Tanguay, a connu une soirée ardue, en compagnie de Saku Koivu et de Guillaume Latendresse. L'unité de Lang, complétée par Sergei Kostitsyn et Tom Kostopoulos, a été la plus visible de l'équipe.

Thomas Vanek a été le marqueur des Sabres dans les 60 premières minutes de jeu.

C'était la troisième saison d'affilée que le match inaugural du CH nécessitait du surtemps. Le Tricolore poursuit son périple de trois matchs à Toronto, samedi.

Heureux débuts

Le Canadien a connu une bonne entrée en matière. Le vétéran Lang a salué ses débuts avec sa nouvelle équipe en ouvrant le score à 2:58. Il a vivement récupéré la rondelle qui venait de bifurquer devant le filet, la soulevant par-dessus le gant de Miller.

Les Sabres se sont dégourdis à la suite de la pénalité d'indiscipline du vétéran défenseur Patrice Brisebois. Pressé, le Tricolore a manqué de cohésion dans son territoire.

A 7:40, Vanek a profité de la maladresse de Mike Komisarek, incapable de stopper le disque bondissant à sa ligne bleue, pour filer vers Price. Du flanc gauche, le rapide Autrichien a coupé vers le centre, puis il a glissé le caoutchouc sous le gardien.

Dès la reprise de l'action, Price s'est illustré face au revers de Jason Pominville, qui s'est vu offrir une échappée partielle du centre de la patinoire.

L'engagement initial s'est terminé sur une égalité en dépit de l'avantage de 15-7 des hôtes dans les tirs.

Les capitaines Saku Koivu et Craig Rivet, d'anciens coéquipiers qui sont d'excellent amis, avaient déjà eu maille à partir à quelques reprises.

Dénué d'intensité, le deuxième tiers a fourni du jeu plutôt inintéressant, du genre d'une rencontre préparatoire.

Les gardiens ont bien répondu à l'appel quand on les a sollicités. Price a réalisé ses meilleurs arrêts aux dépens des Daniel Paillé, deux fois, Clarke MacArthur, et Pominville. Il a reçu l'aide de son poteau droit, vers la fin, le défenseur Andrej Sekera ratant son tir.

A l'autre bout, Miller a joué de chance devant le lancer de Roman Hamrlik. Son coéquipier Tony Lydman est venu sauver les meubles, au moment où la rondelle était sur la ligne rouge du but. Miller, qui se lançait souvent sur les genoux, a par la suite bien réagi devant le tir élevé de Koivu.

Le Canadien s'est bien défendu à court d'un joueur pendant quatre minutes successives en troisième période. Le pugnace Steve Bégin a placé l'équipe dans une mauvaise situation, à 5:58, en écopant deux pénalités sur la même séquence aux dépens de Derek Roy. Et les visiteurs ont dû résister une autre fois, avant la fin.

En voir plus