Skip to main content

Le Canadien prend facilement la mesure des Flames 4-1 au Centre Bell

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien a signé un quatrième gain en cinq matchs depuis le début du plus long séjour à domicile de son histoire, mardi, en prenant la mesure des Flames de Calgary 4-1 devant 21 273 spectateurs au Centre Bell.

Le trio de vétérans qu'a pivoté Robert Lang, aux côtés des deux Alex, Tanguay et Kovalev, a montré la voie, avec une récolte de sept points. Lang y est allé d'un doublé, ses neuvième et dixième filets, en plus d'ajouter une aide. Le jeune Matt D'Agostini et Andrei Markov ont été les autres marqueurs. Pour D'Agostini, qui ne cesse d'impressionner, c'était une quatrième réussite en autant de matchs. Kovalev et Tanguay ont amassé deux passes chacun.

"J'ai réuni Tanguay à Lang et Kovalev parce que je voulais lui donner la chance de se mettre en évidence contre son ancienne équipe, l'utiliser plus souvent", a expliqué l'entraîneur Guy Carbonneau. Je voulais l'utiliser plus souvent.

"J'avais envisagé de regrouper les trois lors du match contre les Devils du New Jersey, samedi, a-t-il confié. Je me suis abstenu parce que le score était 1-1."

L'autre grande vedette individuelle a été le gardien Jaroslav Halak, qui a supplanté Miikka Kiprusoff à son premier match depuis une dizaine de jours. Halak a bloqué 32 lancers, seul celui de Dustin Boyd l'ayant déjoué, pour savourer un premier succès depuis le 20 octobre. Kiprusoff a effectué 27 arrêts.

"Je retire une grande satisfaction sur le plan personnel parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas gagné, a commenté Halak. J'ai été occupé dès le début et ça m'a aidé à rentrer dans le match. Je m'efforçais de ne pas accorder de longs retours. On aurait dit que la rondelle me collait dessus."

Les Flames (16-11-1) ont subi la défaite pour la première fois en cinq rencontres cette saison contre des adversaires de l'Association Est.

Seule ombre au tableau, le Canadien (16-6-5) a vu deux soldats tomber au combat en cours de soirée. Chris Higgins devra subir des examens vraisemblablement à une épaule, mercredi, tandis que Mathieu Dandenault sera à l'écart du jeu pour une longue période après s'être fracturé le bras gauche.

Brillants gardiens

Mis à l'épreuve 27 fois, les gardiens ont été à l'honneur au premier vingt. N'eût été du brio de Halak, le CH n'aurait pas retraité à son vestiaire en avant 1-0. Le jeune Slovaque, auteur de 13 arrêts, s'est dressé devant les Rene Bourque, Jarome Iginla et Todd Bertuzzi, qui ont pris d'assaut le filet.

A l'autre extrémité, Kiprusoff a multiplié les acrobaties, principalement dans les cinq dernières minutes de la période en situation d'infériorités numériques. Le Finlandais a frustré les Kovalev, Markov, D'Agostini et Tanguay.

Kiprusoff n'a rien pu faire sur la séquence du but de Lang, à 3:49. La rondelle a bifurqué sur son coéquipier-défenseur Mark Giordano, à la suite du tir initial du vétéran Tchèque qui s'était élancé sur le flanc gauche.

D'Agostini, encore

Plus vite que leurs rivaux, le Canadien s'est forgé une avance de deux buts au deuxième tiers.

Le filet de D'Agostini sur une échappée, à 4:27, a été de toute beauté. L'ailier droit recrue a bloqué le tir du défenseur Adam Pardy avant de filer en ligne droite. Il s'est montré habile à maîtriser la rondelle bondissante, avant de mystifier Kiprusoff d'une feinte du revers.

Les Flames ont rétréci l'écart à 6:32, Boyd déjouant Halak dans la partie supérieure du but après avoir saisi la superbe passe transversale d'Iginla. Sur la séquence, le défenseur Markov a accusé du retard sur le jeu après s'être avancé trop loin en zone adverse.

Lang a fait 3-1 à 15:18 aidé de Tanguay et de Kovalev. Positionné devant Kiprusoff, Lang a tournoyé sur lui-même après avoir reçu la passe de Tanguay en provenance du coin gauche.

En troisième période, le Canadien s'est bien appliqué en défense, en résistant entre autres à deux jeux de puissance des Flames. Halak a continué de veiller aux aguets.

Une échaufourée a éclaté avec 1:54 à jouer, le défenseur Dion Phaneuf n'ayant pas apprécié le coup de hanche que lui a appliqué Markov.

En voir plus