Skip to main content

Le Canadien peut tourner à quatre trios sans craindre un dérapage

LNH.com @NHL

BROSSARD - Bob Gainey semble avoir trouvé le juste équilibre entre ses trios. Le dernier match contre le Lightning de Tampa Bay aura démontré que l'équipe peut tourner à quatre trios sans craindre un dérapage.

Depuis deux rencontres, le Canadien mise sur une première unité capable de faire des dégâts en territoire offensif. En deux matchs contre Atlanta et Tampa Bay, Alex Kovalev, Saku Koivu et Alex Tanguay ont animé l'attaque de l'équipe en y allant d'une contribution de sept buts et sept passes.

Tanguay impressionne

La réunion de ces trois joueurs nous a permis d'apprécier l'immense talent de Tanguay, un joueur qui n'a pu s'exprimer jusqu'ici en raison d'une blessure (épaule) et de la maladie (virus). Koivu a pour sa part retrouvé un regain d'énergie malgré un temps d'utilisation supérieur à 20 minutes (20:12). Cela ne l'a pas empêché d'inscrire le but de la victoire en prolongation.

"Lorsqu'il est frais et en santé, Koivu est un très bon joueur", fait valoir Gainey, qui a expliqué le temps de glace de son capitaine par les nombreuses pénalités imposées au Lightning.

Kovalev, lui, semble plus concentré depuis deux matchs comme le laisse croire son rendement de trois buts et une passe.

Le trio composé de Matt D'Agostini, Tomas Plekanec et Sergei Kostitsyn a aussi disputé un bon match. Ces trois joueurs ont obtenu sept tirs tout en enregistrant six mises en échec.

Tom Kostopoulos, Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse ont également fait leur part. Mais ça, ce n'est pas nouveau, Latendresse y allant même d'un but spectaculaire qui donnait une avance de 2-0 au Canadien.

"C'est un trio qui peut être efficace dans les deux sens de la patinoire", note l'entraîneur.

Reste le quatrième trio - Higgins-Metropolit-Dandenault - que Gainey n'hésite pas à opposer aux meilleurs éléments de l'adversaire. Gainey avoue avoir mis du temps à trouver un rôle à (Glen) Metropolit, un joueur qu'il a acquis au ballottage le 27 février.

"Ca m'a pris deux semaines avant d'être à l'aise avec son jeu", a dit Gainey.

Metropolit se sent plus utile à l'équipe depuis que Gainey lui a confié de plus grandes responsabilités.

"C'est toujours un défi que d'affronter le meilleur trio de l'adversaire, dit-il. Je me sens vraiment faire partie de l'équipe."

Les défenseurs

Il ne faut pas oublier le travail des défenseurs dans ces deux victoires du Canadien. Andrei Markov, Mike Komisarek, Roman Hamrlik, Patrice Brisebois, Mathieu Schneider et Josh Gorges ont évité les revirements par la qualité de leurs passes, le Lightning ayant été limité à seulement 19 lancers.

Carey Price, lui, n'a pas encore retrouvé ses repères. Une question de temps dans son cas?

En voir plus