Skip to main content

Le Canadien laisse filer un match qu'il ne pouvait pas perdre

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien a laissé filer un match qu'il ne pouvait pas se permettre de perdre, samedi, et il s'est enlisé dans la lutte qu'il livre pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires. Les infortunés Maple Leafs de Toronto ont profité du "trouble de personnalité" qui affecte le bleu-blanc-rouge pour l'emporter 5-2, devant 21 273 clients mécontents au Centre Bell.

La descente aux enfers se poursuit pour les troupiers de l'entraîneur Bob Gainey, qui ont connu une autre soirée de misère. Ils ne peuvent pas souhaiter obtenir de meilleur résultat, en n'y mettant l'effort que pendant l'équivalent d'une période, et encore.

L'unique aspect positif: la défaite des Panthers de la Floride, qui demeurent en neuvième position dans l'Est, à un point du Tricolore.

Malgré cela, la situation ne s'annonce pas rose pour le CH, qui ne montre aucun signe de "guérison" avec 10 matchs à jouer.

Samedi, les Russes des Leafs ont été meilleurs que ceux du Canadien. Le trio de Mikhail Grabovski, que complétaient Alexei Ponikarovsky et Nikolai Kulemin, a sonné la charge avec une récolte de 11 points.

Ponikarovsky a réussi deux buts, ses 20e et 21e, en plus d'ajouter deux aides. Grabovski a contribué un but et trois passes et Kulemin un filet et deux passes. Jason Blake, son 25e, a ajouté l'autre réussite des gagnants.

Maxim Lapierre, avec ses 13e et 14e, y est allé d'un doublé chez les perdants.

Mis à l'épreuve 37 fois, Jaroslav Halak a été chancelant sur deux buts. Son opposant Martin Gerber a fait face à 28 lancers.

Lamentable

Le Canadien a été lamentable en première période. Il n'y a pas d'autre mot. Il pouvait même s'estimer chanceux de ne pas accuser un retard de plus de deux buts, même si Halak a fait cadeau du deuxième filet. Le jeune gardien a tiré les marrons du feu à quelques reprises.

Les Leafs ont marqué deux fois en l'espace de 23 secondes de jeu, à 7:51 et 8:14.

Kulemin a d'abord complété la manoeuvre de Ponikarovsky, avant que Grabovski ne voit ensuite Halak échapper le tir d'un angle restreint qu'il a décoché.

Lapierre ayant été puni au terme d'une échauffourée à la fin du premier tiers, les hôtes ont commencé le deuxième vingt en infériorité numérique. Ils ont passé la majorité de la première moitié de la période à court d'un joueur.

Les Leafs n'en demandaient pas tant. Ponikarovsky a fait mouche à l'aide d'un tir des poignets, à 3:09. Halak a mal paru. Ponikarovsky a fait 4-0 en supériorité numérique, à 9:09.

Lapierre à la rescousse

Ne sachant sans doute plus à quel saint se vouer, Gainey a par la suite modifié tous les trios. Avec comme résultat immédiat que Lapierre a marqué aidé de Chris Higgins, à 12:50. Lapierre a remis ça, à 15:22, concrétisant cette fois la passe d'Alex Tanguay.

Ce doublé a fouetté l'équipe qui s'est mise à bourdonner près du filet de Gerber. On a manqué de finition, entre autres au cours d'un jeu de puissance, mais au moins on a redonné espoir aux partisans. Même à ceux qui ont scandé "Carbo, Carbo" au plus fort de la débandande.

Lapierre a eu beau se débattre, on a été incapable en troisième de reprendre là où il avait laissé en deuxième. Tôt, Latendresse a écopé une pénalité qui s'est avéré coûteuse. Blake a planté le dernier clou en attaque massive, à 4:21.

En voir plus