Skip to main content

Pas aussi dominant, mais le Canada est efficace

Le Canada réussit un deuxième jeu blanc de suite, bat la France 4-0

par Emna Achour / Correspondante LNH.com

ST-PÉTERSBOURG, Russie - Le Canada n'a pas été aussi dominant que lors de ses matchs précédents au Championnat du monde 2016 de la FIHG, lundi, mais a tout de même réussi à vaincre la France 4-0.
 
Mark Stone des Sénateurs d'Ottawa a touché la cible en avantage numérique au premier tiers et Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado a doublé l'avance des siens en deuxième. Mark Scheifele des Jets de Winnipeg et le capitaine Corey Perry des Ducks d'Anaheim ont complété le pointage en troisième.
 
Le gardien de l'Avalanche Calvin Pickard, dont le dernier départ remontait au deuxième match du Canada - une victoire de 7-1 contre la Hongrie - a repoussé les 13 tirs qui ont été dirigés vers lui. Les Canadiens ont ainsi réalisé un deuxième jeu blanc consécutif, et un troisième depuis le début du tournoi.

Le défenseur canadien des Predators de Nashville Ryan Ellis, qui a atterri en Russie seulement dimanche, a terminé avec une aide sur le but de Duchene et un temps de glace de 21:19, bon pour le premier rang de son équipe à ce chapitre.
 
« Je ne pense pas vraiment avoir retrouvé mes jambes tout au long de la rencontre, c'était une longue journée de voyagement (dimanche), a-t-il mentionné. Mais c'est facile de jouer aux côtés d'un gars comme Ryan Murray. J'ai simplement tenté de faire ma part. » 
 
La rencontre a été beaucoup plus serrée que ne le démontre le pointage - et le total des tirs - surtout lors des deux premières périodes, alors que la France a obtenu de bonnes chances de marquer.
 
Au deuxième vingt, les Français se sont vus accorder un tir de pénalité quand l'ailier Jordann Perret a réussi à se faufiler entre les défenseurs canadiens, mais qu'il a reçu un coup de bâton près du poignet au moment où il s'apprêtait à tirer.
 
Charles Bertrand s'est élancé seul devant Pickard, mais il a perdu le contrôle de la rondelle avant d'arriver dans la zone payante. 
 
« J'ai simplement essayé de rester patient, a déclaré Pickard. C'était un moment-clé de la rencontre puisque le score était de 1-0 en début de deuxième. Mais [Bertrand] a échappé le disque et on s'en est bien sorti. »
 
Les Français étaient-ils trop nerveux pour profiter de leurs chances quand elles se présentaient?
 
« Je ne sais pas si c'était de la nervosité ou surtout de l'étonnement », a déclaré l'attaquant français des Flyers de Philadelphie, Pierre-Édouard Bellemare. « Tu te retrouves en échappée et tu te dis, 'C'est Équipe Canada, ce n'est pas normal!' Ce sont des petits détails sur lesquels on sait qu'on devra travailler, mais perdre 4-0 contre le Canada, avec une équipe comme la nôtre qui est assez diminuée par les blessures, je vais le prendre. »
 
C'est que la France, qui accueillera le Championnat du monde 2017 de la FIHG conjointement avec l'Allemagne, a dû se passer de plusieurs éléments importants dans son équipe cette année. Ses quatre meilleurs défenseurs, en plus de l'attaquant des Stars de Dallas Antoine Roussel, entre autres, manquaient tous à l'appel. 
 
Dans la défaite, Ronan Quemener a eu une soirée un peu plus occupée que son homologue Pickard, réalisant 42 arrêts sur 46 lancers. La France est ainsi officiellement éliminée de la ronde suivante, elle qui n'a plus de chance de se hisser parmi les quatre meilleures équipes du groupe B et par le fait même de participer aux quarts de finale, même s'il lui reste encore un match de la ronde préliminaire à disputer.
 
Le Canada disputera mardi un deuxième match en deux soirs alors que la troupe de Bill Peters fera face à la puissante Finlande, ce qui représentera son plus gros test du tournoi jusqu'à présent.  
 
Les Canadiens figurent actuellement au premier rang du groupe B avec 18 points, tout comme les Finlandais, mais le Canada possède un meilleur différentiel de buts (plus-30 contre plus-19 pour la Finlande). 
 
« Ils jouent extrêmement bien depuis le début du tournoi et nous affichons des statistiques assez semblables », a évoqué Peters en parlant des Finlandais. « Je m'attends à ce que ce soit un très bon test pour nous, du hockey discipliné. Ils comptent sur plusieurs joueurs évoluant dans les meilleures ligues au monde, ils sont très solides au centre et ça devrait être très intéressant. C'est pour ce genre de matchs qu'on est ici; des matchs à intensité élevée. On aura les mains pleines (mardi), mais on a hâte de relever le défi. » 

En voir plus