Skip to main content

L'attaquant David Booth des Panthers effectue un retour sur la patinoire

LNH.com @NHL

TORONTO - Les Panthers de la Floride peuvent finalement afficher un optimisme prudent dans le cas de David Booth.

L'attaquant en convalescence a chaussé les patins cette semaine avec l'équipe de l'Université du Michigan, où il a passé quatre saisons avant de faire le saut dans la LNH. Booth n'a pas joué depuis qu'il a été victime d'une commotion cérébrale après un coup vicieux de Mike Richards des Flyers de Philadelphie, le 24 octobre.

Les premières nouvelles de ses séances d'entraînement sont encourageantes.

"Il n'a pas connu de rechute, a commenté l'entraîneur Pete DeBoer, mardi matin. Le point positif, c'est qu'il patine 30-40, 45, 50 minutes. Avec les entraînements d'avant-match (à l'étranger), nous ne disposons pas d'autant de temps de glace. C'était l'alternative que nous avions plutôt que de lui demander de rester chez lui.

"Nous continuons de suivre ses entraînement et je pense que c'est un pas dans la bonne direction."

Booth a inscrit 31 buts avec les Panthers la saison dernière et on comptait encore sur lui pour animer l'attaque. Néanmoins, les Panthers sont toujours dans la course pour une place en séries éliminatoires, à quatre points de la huitième place avant leur match de mardi contre les Maple Leafs de Toronto.

Les Panthers sont conscients qu'ils devront être patient avec Booth, qui a recommencé à patiner il y a un mois avant de ressentir de nouveau les séquelles de sa commotion cérébrale.

L'Américain de 25 ans a demandé la permission d'aller à l'Université du Michigan pendant le voyage de trois matchs au Canada des Panthers cette semaine.

"Il travaille en compagnie d'un entraîneur de patinage là-bas pendant l'été en qui il a confiance, a dit DeBoer. Il nous en a parlé et j'ai bien aimé l'idée."

Booth a raté son 34e match d'affilée, mardi. La commotion l'a probablement privé d'une sélection au sein de l'équipe olympique américaine pour les Jeux de Vancouver.

En voir plus