Skip to main content

Latendresse vise le 1er trio, mais serait également à l'aise avec Lapierre

LNH.com @NHL

BROSSARD - Guillaume Latendresse fera vraisemblablement une autre incursion au sein du premier trio, jeudi, à l'occasion du match préparatoire contre les Bruins de Boston, l'avant-dernier du camp pour le Canadien. Le grand gaillard de Sainte-Catherine espère bien y rester, mais il ne s'en ferait pas s'il devait être rétrogradé au sein de la troisième unité, puisqu'il y retrouverait son bon copain Maxim Lapierre.

Lapierre ayant raté l'entraînement à cause d'une blessure au haut du corps subie en s'entraînant hors-glace, Latendresse s'est retrouvé aux côtés de Scott Gomez et Brian Gionta sur la glace du Complexe sportif Bell de Brossard, mercredi.

Latendresse n'a pas caché, au début du camp, qu'il aspirait à un poste au sein d'un des deux premiers trios. Donc, au sein d'une unité offensive. Sauf qu'il a semblé fort à l'aise avec Lapierre jusqu'ici. Les deux semblent se trouver facilement sur la patinoire et ils ont par conséquent adopté un jeu tout en mouvement qui semble fonctionner jusqu'ici. Ce qui permettrait au Canadien d'avoir un troisième trio pas piqué de vers.

Latendresse a d'ailleurs marqué un but crucial, lundi, dans le match préparatoire remporté 4-3 contre les Penguins de Pittsburgh. Exploit qui était passé quelque peu inaperçu à cause de la grande soirée qu'ont connu Gionta et Gomez, réunis pour pour la première fois depuis leurs beaux jours chez les Devils du New Jersey.

"On a pratiqué ensemble, on dirait qu'on va jouer ensemble (jeudi) et je vais essayer de décrocher le poste (avec Gomez et Gionta), a indiqué Latendresse, mercredi. Mais la façon dont ça se déroulait avec Max, la chimie semblait en voie de revenir et on se sentait de mieux en mieux ensemble. D'une façon ou d'une autre, je serai bien content de mon sort."

Latendresse reconnaît qu'il y a une complicité bien spéciale entre Lapierre et lui. Ce qui tombe fort bien puisque Jacques Martin veut mettre de l'avant des duos qui constitueront le noyau à l'attaque de l'équipe.

"On est des copains en dehors de la glace et on joue pas mal de la même façon. On envoie la rondelle profondément en zone adverse, on essaie de la récupérer et de foncer au filet. Mais si j'ai la chance de jouer sur un autre trio, je dois saisir l'occasion.

"Mais je ne vais pas le laisser tomber pour autant, a encore dit Latendresse de Lapierre. Je suis pas mal certain que je vais jouer quelques fois encore avec lui cette saison. On verra comment ça va. Je vais juste travailler fort et voir les résultats que ça donne."

"On veut voir où il va le mieux répondre", a dit Martin de sa décision de promouvoir Latendresse en l'absence de Lapierre.

Latendresse s'est retrouvé à quelques reprises au sein du premier trio du Canadien ces dernières saisons, mais ça s'est toujours avéré une expérience à court terme.

"Ce qu'il doit comprendre, c'est que ses atouts demeurent les mêmes peu importe dans quel trio il joue. Qu'il joue avec Maxim Lapierre, Glen Metropolit ou Brian Gionta, ça ne change rien aux éléments qu'il doit nous apporter sur la glace, a dit Martin. Il ne doit pas essayer de jouer de la même façon que Gomez ou Gionta, de toute manière il ne pourra pas faire la même chose qu'eux, au même niveau qu'eux.

"Il doit gagner les batailles pour la rondelle, se servir de son poids et de son lancer."

"C'est vrai que j'ai eu tendance, quand je me retrouvais dans le premier trio, à modifier mon style, a reconnu Latendresse. Parfois j'évitais de lancer la rondelle au fond de la zone parce que je me disais que je jouais avec des joueurs offensifs, qui ne la lancent pas toujours au fond... J'essayais de compléter plus de jeux de finesse, mais je dois jouer mon style, aller dans le coin, leur donner la rondelle, puis aller au filet... et rester là."

En parlant de Latendresse, Martin a même évoqué Tomas Holmstrom, des Red Wings de Detroit, qui s'adapte aisément à des trios qui préconisent différentes approches.

A l'entraînement, mercredi, Mike Cammalleri a quant à lui été jumelé à Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn, Glen Metropolit à Sergei Kostitsyn et Greg Stewart, et Travis Moen à Matt D'Agostini et Ben Maxwell ou Tom Pyatt. Kyle Chipchura a seulement pris part aux exercices sans contact.

En voir plus