Skip to main content

Latendresse et Lapierre prêts à occuper une plus grande place chez le CH

LNH.com @NHL

BROSSARD - Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre se sont présentés, samedi, au camp d'entraînement du Canadien en faisant figure de jeunes vétérans au sein du nouvel arrivage de joueurs, même s'ils ne sont âgés que de 22 et 24 ans, respectivement. Les deux Québécois nourrissent de grandes ambitions, tout en se disant prêts à occuper une plus grande place au sein de l'équipe.

"J'en suis déjà à ma quatrième saison, a souligné Latendresse, après s'être soumis à la batterie de tests physiques qui marquent la rentrée à travers la LNH. Je sais ce que c'est de jouer à Montréal. Ce n'est pas tout le monde qui possède cette expérience, même les plus âgés parce qu'ils ont joué ailleurs. Je peux sûrement aider de nouveaux coéquipiers, leur apporter quelque chose."

Lapierre, lui, n'a pas caché la volonté qui l'anime de s'afficher davantage comme un meneur, après avoir véritablement fait son nid chez le Tricolore, la saison dernière. Le joueur de centre a créé une agréable surprise en réussissant 15 buts et en totalisant 28 points, des sommets personnels à sa troisième saison dans la LNH.

"Je me sens prêt à exercer un plus grand leadership, en prêchant par l'exemple sur la glace et en prenant plus la parole dans le vestiaire", a-t-il affirmé.

Après avoir accepté l'offre qualificative de contrat d'un an de l'équipe, au début de l'été, Latendresse a admis que cette saison en est une de vérité pour lui.

"C'est mon année. Je dois faire ma place dans le rôle d'attaquant à caractère offensif que je souhaite remplir, a-t-il corroboré. A mes trois premières saisons, j'ai eu des chances de me faire valoir. Mais trop souvent, on me les a retirées ou on ne m'a pas laissé en profiter jusqu'au bout. Cette saison, ce sera à moi de saisir les occasions qu'on me fournira. Tout le monde part sur un pied d'égalité. C'est important de faire bonne impression."

La porte est effectivement grande ouverte pour lui, à la suite des nombreux changements qu'on a opérés au sein du personnel de joueurs et d'entraîneurs. Il y a quelques ouvertures dans les deux premiers trios, aux côtés des attaquants de petite taille Scott Gomez, Mike Cammalleri et Brian Gionta.

"Un joueur de mon gabarit peut certainement aider. Mais je ne serai pas le seul à vouloir jouer dans les deux premiers trios, ainsi qu'à obtenir du temps de jeu en supériorité numérique. J'ai tout mis en oeuvre cet été afin d'arriver au camp en pleine forme", a mentionné l'athlète natif de Sainte-Catherine, sur la rive-sud de Montréal, qui se verrait bien à la gauche de l'excellent passeur Gomez.

Latendresse, qui s'est amené au camp exactement au même poids qu'il y a un an, à 228 livres, a retenu de l'entretien qu'il a eu avec le nouvel entraîneur Jacques Martin qu'il doit s'imposer physiquement près du filet adverse.

"On dit que mon coup de patin est ma principale lacune. C'est vrai, mais je ne souffre d'aucun complexe. Je suis à l'aise dans le style de jeu que je préconise."

Lapierre a assuré qu'il n'a pas fini d'impressionner les amateurs qui l'ont abordé au cours des derniers mois afin de lui laisser savoir qu'il les avait surpris.

"On m'a souvent parlé des tirs de barrage que j'effectuais, a-t-il confié. Dans mon for intérieur, je savais que je possédais ces aptitudes, que je les développerais tôt au tard. Dans les rangs juniors et dans la Ligue américaine, j'ai mis deux saisons avant d'arriver à la même page que tout le monde. Ce que vous avez vu, la saison dernière, ce n'est que le début."

Latendresse et Lapierre ont qualifié de très positif la litanie de changements qu'a apportés le directeur général Bob Gainey, au terme de la saison de misère du centenaire.

"Nous avions plusieurs joueurs vieillissants qui possédaient une mentalité différente de celle des nouveaux joueurs, a noté Latendresse. L'atmosphère est excellente. Tout le monde partage les expériences acquises dans son équipe respective. Nous aurons de bons leaders."

Lapierre a argué que ce nouveau départ était rendu nécessaire.

"On doit effacer complètement le passé. Une équipe qui ne fait pas de changement après avoir connu une mauvaise saison doit se poser des questions. Dans notre cas, on repart tout le monde à neuf. Il n'y a rien d'autre à dire qu'on ne sait pas comment ça va se passer. Mais sur papier, nous avons d'excellents joueurs et l'entente entre nous tous est très bonne actuellement. On a tous hâte que ça commence."

En voir plus