Skip to main content

L'année de l'émergence pour Charles Hudon

Le jeune attaquant des Canadiens a finalement vu ses efforts être récompensés en 2017

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - « Le succès est un chemin que la patience et la persévérance rendent accessible. » Charles Hudon ne connaît pas l'écrivain et philosophe français du 19e siècle Pierre-Simon Ballanche, mais il a certes mis en pratique une de ses célèbres citations. Pour l'attaquant recrue des Canadiens de Montréal, 2017 aura finalement été l'année de la récompense.

S'il ne cache pas que les quatre premiers mois ont été marqués par de la frustration, il relève que les quatre derniers ont fait place à de l'exaltation. Tout s'est joué dans l'entre-deux pour lui.

Laissons-le raconter ce qu'il juge avoir été le moment charnière pour lui :

« Début juin, je suis entré dans le gymnase pour mon entraînement estival et j'ai dit à "Steph" mon préparateur physique: "C'est un gros été pour moi. Je vais tout donner et même si je chiale ou que je te dis que je ne suis plus capable, tu ne me lâches pas d'une semelle et tu continues de me pousser, OK?" »

À LIRE: LA LÉGENDE DE JEAN-GABRIEL PAGEAU A GRANDI EN 2017

En cette année qui s'achève, Hudon tient à souligner toute l'aide que lui apporte Stéphane Dubé, le réputé préparateur physique québécois, depuis bientôt huit ans.

« "Steph" est rendu un bon ami, nous sommes proches. Je lui dois énormément parce qu'il m'a aidé à gravir les échelons. »

L'échelon le plus élevé a été escaladé à la sueur de son front. Reportons-nous au début de 2017. Hudon porte les couleurs des IceCaps de St. John's dans la Ligue américaine de hockey (LAH), avec lesquels il fait bonne figure, au moment où les Canadiens rappellent des attaquants en renfort, mais jamais lui.

Vu de l'extérieur, il y avait lieu de s'interroger. Il en était après tout à sa troisième fructueuse saison dans la LAH. On peut deviner les sentiments qui l'habitaient.

« C'est sûr qu'il a eu des moments de découragement, concède-t-il, mais je me disais que je devais juste faire mes affaires. Ils me rappelleraient bien s'ils le voulaient. Je voulais juste amener les IceCaps en séries éliminatoires. C'est ce que j'ai fait et que nous avons fait en équipe. »

L'équipe-école de la LAH des Canadiens a obtenu sa première présence en séries en six saisons. Une participation qui a été de courte durée toutefois, les IceCaps étant éliminés dès le premier tour.

N'empêche, Hudon était gonflé à bloc au sortir de rencontres positives de fin de saison qu'il a eues avec le directeur général des IceCaps, Larry Carrière, et le directeur du développement des joueurs de l'organisation, Martin Lapointe.

« J'étais prêt à tout faire. J'ai adopté l'attitude du gars qui ne voulait plus retourner dans la Ligue américaine, explique l'Almatois âgé de 23 ans. J'ai travaillé de nouveau à améliorer la puissance de mes jambes. Stéphane me connaît suffisamment et il possède une bonne connaissance de la Ligue nationale. C'est ma ressource numéro un. »

Il dit ne pas avoir trop chialé après finalement. « C'est lui qui m'a crié des noms! », rétorque-t-il.

« Blague à part, j'avais le gros sourire aux lèvres dès que je mettais les pieds dans le gymnase parce que je savais qu'il serait sur mon cas positivement. »

La récompense

Après avoir amassé 162 points en 207 matchs dans la LAH, le choix de cinquième tour en 2012 (122e au total) a finalement gagné ses galons chez le CH au début d'octobre.

On avait noté un changement d'attitude des dirigeants de l'équipe à son endroit pendant l'été. On lui avait même permis de prendre part au tournoi de golf annuel de la rentrée à titre de membre à part entière.

« Je leur avais dit que je connaîtrais un gros été d'entraînement et que je me présenterais prêt au camp, mentionne-t-il. D'avoir fait l'équipe c'est ma plus grosse réalisation. Il y a aussi eu mon premier but dans la Ligue nationale et plusieurs autres premières. Je prends ça à cœur et je vis toutes ces émotions avec ma famille. »

Video: MTL@OTT: Hudon marque son premier dans la LNH en A.N.

Avant de mériter son poste, Hudon avait cependant cru qu'il se retrouverait chez les Golden Knights de Vegas. C'est qu'après lui avoir accordé un contrat de deux saisons, les Canadiens n'ont pas inscrit son nom sur leur liste de protection en vue du repêchage d'expansion, le 21 juin.

Les Golden Knights lui ont préféré le défenseur Alexei Emelin, qu'ils ont échangé aux Predators de Nashville.

« C'est sûr qu'il y a eu un peu de nervosité, avoue Hudon. Je m'attendais à être sélectionné. Mon agent m'avait dit que j'avais des chances de partir.

« Tu ne sais jamais à quoi t'attendre. J'aurais été prêt à aller n'importe où, mais je suis content d'être resté avec les Canadiens. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.