Skip to main content

L'acharnement de Bégin a été l'élement déclencheur en troisième

LNH.com @NHL

MONTREAL - Guy Carbonneau estime que le Canadien a eu les Sabres à l'usure. L'acharnement de Steve Bégin, particulièrement en troisième période, a été l'élément déclencheur. Bégin a complété le match avec sept mises en échec, six au dernier tiers uniquement, et quatre lancers au but.

"On a connu un début de match chancelant, a analysé l'entraîneur. Mais on a trouvé notre deuxième vitesse. On a créé suffisamment d'énergie pour garder la rondelle dans leur territoire. On voyait vers la fin de la rencontre que les Sabres commençaient à être fatigués."

Bégin s'est démené comme un diable au cours d'une présence en particulier, en mettant en échec le défenseur Jaroslav Spacek à trois reprises. La foule s'est réveillée, scandant son nom, et ses coéquipiers sur le banc se sont soulevés.

"Laissez-moi partir, je suis épuisé et on a un autre match à jouer dimanche, a lancé Bégin. Je ne cherchais pas à frapper des adversaires, a-t-il renchéri en retrouvant son sérieux. Les occasions se sont présentées tout simplement."

"Steve provoque depuis quelque temps l'étincelle qui nous a manquée en début de saison, a affirmé Carbonneau. On a trop souvent eu de la difficulté à embarquer dans des matchs plus monotones."

Georges Laraque a dit que Bégin a énergisé tout le monde à la suite de la folle présence qu'il a connue.

"??a ne peut pas faire autrement quand les membres du quatrième trio contribuent de la sorte", a-t-il dit.

Disant être finalement en santé et prêt à jouer un rôle plus important, le dur à cuire a lui-même fourni une bonne performance, peut-être sa meilleure dans l'uniforme du Tricolore. Après n'avoir joué que pendant 38 secondes en première période, il a été plus visible par la suite. En troisième période, on l'a utilisé en compagnie des vétérans Robert Lang et Alex Tanguay.

"Je n'ai pas de mérite pour cette décision-là, a admis Carbo. C'est Kirk Muller qui m'a fait la suggestion après la deuxième période. On voulait créer un meilleur équilibre dans les trios. On n'était pas à l'aise d'utiliser Georges avec Ben (le jeune Maxwell). Et comme Matt D'Agostini a joué avec Ben chez les Bulldogs, on se disait qu'avec Steve (Bégin), ça pourrait faire un bon trio."

Auteur d'un doublé, Sergei Kostitsyn a le sentiment de devoir prendre les bouchées doubles en l'absence de son frère Andrei, blessé.

"Tout ce que je m'efforce de faire, c'est de travailler fort afin d'aider l'équipe à connaître du succès. J'ai réussi ce soir, en marquant deux buts. J'ai joué pour mon frère."

Le cadet des frangins est plus à l'aise comme défenseur sur le jeu de puissance. On lui demande de lancer plus souvent et ça lui réussit.

"??a fait jouer les attaquants adverses sur les talons, a opiné Carbonneau. Sergei a une excellente vision du jeu, mais il multiplie les options à sa disposition en lançant vers le filet comme il le fait."

En raison du brio de Jaroslav Halak devant le filet, l'entraîneur pourrait être tenté de repousser le retour au jeu de Carey Price, dimanche, contre les Hurricanes de la Caroline.

"Je n'ai pas pris de décision. On va voir comment Carey va se sentir dimanche matin. Mais Jaroslav a de nouveau été excellent ce soir (samedi). On trouve des façons de l'emporter quand il joue, ce qui n'était pas le cas en début de saison."

En voir plus