Skip to main content

Une défaite qui a crevé des coeurs

L'entraîneur du CH Claude Julien a dit apprécier l'attitude de ses troupiers après la défaite face aux Maple Leafs

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Le dépit était palpable chez les joueurs des Canadiens de Montréal au terme du duel émotif contre les Maple Leafs de Toronto, samedi. La défaite encaissée en prolongation avait visiblement crevé des cœurs.

Le gardien Carey Price a souligné entre autres que ses coéquipiers et lui venaient de rater une occasion de devancer les Maple Leafs au classement.

Ça faisait l'affaire de l'entraîneur Claude Julien, qui a dit voir dans l'attitude des joueurs un signe de maturité.

À LIRE AUSSI : Tavares s'invite dans la rivalité | Tavares règle le cas des Canadiens en prolongation | Tour d'horizon des matchs du 9 février

« Les gars sont déçus parce qu'ils voulaient gagner et j'aime ça, a-t-il déclaré. Nous croyons en nos moyens et en nos chances de l'emporter à tous les matchs. Les gars voulaient gagner ce match, j'aime leur approche. On ne se prend pas pour une super équipe, mais nous sommes confiants de gagner tous les matchs si nous jouons comme nous le pouvons. C'est une défaite dure à avaler. Ce n'est jamais bon signe si vous êtes satisfaits à l'issue d'une défaite. »

L'entraîneur a mis un baume sur la déception de ses troupiers en soulignant leur bon rendement dans le premier segment de cinq matchs suivant la pause de neuf jours dont ils ont profité.

« Il faut regarder le portrait dans son ensemble. Nous venons de récolter huit points sur une possibilité de 10 dans notre séjour de cinq matchs après la reprise des activités, a-t-il relevé. C'est ce qui est important. Nous avons vaincu les Jets de Winnipeg qui sont une bonne équipe et nous avons soutiré un point aux Maple Leafs. C'est un segment satisfaisant. Toutes les équipes seraient heureuses de récolter huit points sur 10. »

Julien dit vrai, mais le sentiment chez les joueurs, c'est qu'on a laissé aller un point de classement samedi. 

« Nous avons eu une chance d'en finir en prolongation, a souligné Price. Cela dit, il aurait fallu que je fasse un arrêt de plus en troisième période et nous n'aurions pas eu à jouer le surtemps. »

L'attaquant Andrew Shaw, qui s'est mis en évidence à son retour au jeu avec un but et une passe, a identifié l'inefficacité du jeu de puissance comme un des facteurs du revers.

« Nous devons avoir la même mentalité que quand nous jouons à égalité numérique, a-t-il tranché. Nous n'avons pas passé beaucoup de temps dans la zone des Maple Leafs au cours de la pénalité de quatre minutes imposée à John Tavares (en première période). »

Le capitaine Shea Weber a dit comme Julien que le jeu de puissance, qui est un des pires dans la LNH, a réalisé des progrès dernièrement.

Video: TOR@MTL: Nylander bat Price d'un tir précis

« Nous ne pourrons pas améliorer sensiblement notre taux de réussite d'ici à la fin parce qu'il est si bas (13,3 pour cent, au 30e rang), a argué Weber. Nous devrions connaître des matchs de 4-en-4 ou réussir plus d'un but tous les matchs. Cela dit, j'estime que nous sommes meilleurs en supériorité depuis environ six rencontres. Nous avons encore marqué ce soir et la plupart du temps nous nous donnons du rythme quand nous ne marquons pas. Il y a de l'espoir.

« Nous devons faire fi de notre taux de réussite et nous concentrer à réaliser des progrès à chacun des segments de cinq matchs », a-t-il résumé.

Les Maple Leafs ont savouré un sixième gain de suite face aux Canadiens pour la première fois depuis la saison 1950-1951 - entre les 6 décembre 1950 et 7 février 1951.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.