Skip to main content

Horvat signe un contrat de six ans et 33 millions avec les Canucks

Celui qui était joueur autonome avec compensation a mené Vancouver au chapitre des buts et des points la saison dernière

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

PENTICTON, Colombie-Britannique - Le centre Bo Horvat a accepté un contrat de six ans d'une valeur de 33 millions $ avec les Canucks de Vancouver vendredi. Il touchera en moyenne 5,5 millions $ par saison.

« Je suis très excité par cette nouvelle, a indiqué Horvat. J'ai adoré Vancouver au cours de mes trois premières années, et je veux remercier Jim (Benning, le directeur général des Canucks) et Trevor (Linden, le président des Canucks) ainsi que la famille Acquilini d'avoir cru en moi et de m'avoir fait confiance. Je suis heureux de pouvoir passer les six prochaines années ici pour aider cette équipe à gagner. »

Horvat, âgé de 22 ans, qui était joueur autonome avec compensation, a mené les Canucks au chapitre des buts (20) et des points (52) la saison dernière. C'était la première fois depuis la saison 2005-06 que Henrik et Daniel Sedin ne terminaient pas aux deux premiers rangs des marqueurs de l'équipe. Horvat a récolté 32 aides, 10 points en avantage numérique, deux buts en infériorité numérique et a participé au Match des étoiles de la LNH. 

Il affirme qu'il ne saisit pas encore toute l'ampleur de la somme impliquée.

« Ce fut un tourbillon au cours des derniers jours, a mentionné Horvat. Je suis de toute évidence heureux de cette entente, et je suis prêt à bien amorcer les choses en vue des six prochaines années. »

Benning a expliqué vendredi que les Canucks et l'agent de Horvat, Mark Guy de Newport Sports, avaient négocié âprement pendant quatre mois avant d'en venir à une entente. Le processus a consisté en l'étude de deux options, un contrat à court terme de deux ans, et une entente à plus long terme de six ans.

« Nous avons étudié la possibilité d'un contrat à court terme, et celle d'un contrat de six ans, a révélé Benning. En fin de compte, lorsque nous avons vu ce que serait le montant pour deux ans, nous avons poursuivi pour voir quel serait le montant pour une entente de six ans. Nous étions satisfaits du montant associé à un pacte de six ans, et de toute évidence Bo et son équipe l'étaient aussi, et nous sommes heureux d'en être arrivés à une entente. »

L'entente à plus long terme cadrait mieux dans les plans de Horvat.

« Nous avons évalué les deux options, mais en fin de compte, j'aime Vancouver, la ville comme l'organisation, a expliqué Horvat. C'est ici que je voulais être pour une longue période, et un contrat de six ans était attirant pour moi. »

Que le processus de négociation n'ait pas été complété avant la dernière semaine précédant l'ouverture des camps d'entraînement de la LNH ne représentait pas une source d'inquiétude, affirme Benning.

« Il s'agissait d'une entente importante pour nous pour fixer un barème, a-t-il évoqué. Bo est un leader de ce jeune groupe de joueurs qui s'amène. Si vous regardez tous les joueurs sans compensation cet été, ils ont tous pris leur temps avant de conclure leur entente. »

Sélectionné par les Canucks avec le neuvième choix au total du repêchage 2013 de la LNH, Horvat a amassé 117 points (49 buts, 68 passes) en 231 matchs.

Il a admis avoir vécu quelques moments angoissants cet été.

« À certains moments, je me disais "Mais qu'est-ce qui se passe?", a dit Horvat. J'appelais mon agent et je lui demandais "Est-ce que nous sommes près d'une entente?" ou "Qu'est-ce qui se passe?" Mais ils ont fait un excellent travail pour me garder informé presque chaque fois qu'il y avait des discussions, et ils me disaient ce qui se passait, ce que ça voulait dire et ils me rappelaient d'être patient, que ce genre de chose se produisait tout le temps.

« Ils m'ont permis de demeurer calme. J'étais peut-être un peu plus impatient vers la fin, mais la plupart du temps, j'étais assez détendu. Je suis entièrement resté à l'extérieur des négociations. J'ai laissé mon agent gérer ce genre de chose, j'ai relaxé et j'ai profité de mon été en attendant que le téléphone sonne. »

En voir plus