Skip to main content

Francis Bouillon a été chanceux de s'en tirer à si bon compte

LNH.com @NHL

ST.LOUIS - En voyant Francis Bouillon quitter précipitament la glace, on a aussitôt pensé à Trent McCleary. L'ancien joueur du Canadien a failli perdre la vie sur la glace du Centre Bell lorsqu'il fut atteint à la gorge par un tir de Chris Therien.

Le défenseur du Canadien a bloqué un violent tir de Brad Boyes durant la prolongation. Sitôt atteint, Bouillon s'est dirigé vers son vestiaire, un peu à la manière de McCleary. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.

"La rondelle m'a surtout atteint à la mâchoire, a expliqué Bouillon. J'ai quand même un peu de difficulté à avaler."

Guy Carbonneau était dans la ligne de tir quand l'incident est survenu.

"Je me suis senti mal, a-t-il confié. J'étais en plein dans l'angle de tir. J'ai cru qu'il avait été atteint à la gorge.

"Francis a eu la bonne réaction en quittant la glace immédiatement. Faut dire qu'il a été chanceux", a ajouté l'entraîneur.

De nouveaux trios

Carbonneau avait composé de nouveaux trios pour ce match face aux Blues. Il a d'ailleurs entrepris la rencontre en envoyant Alex Kovalev, Saku Koivu et Alex Tanguay. Il a enchaîné avec les frères Andrei et Sergei Kostitsyn et Robert Lang. Christopher Higgins, Tomas Plekanec et Tom Kostopoulos formaient un autre trio, tandis que Guillaume Latendresse, Steve Bégin et Mathieu Dandenault composaient la quatrième unité.

Les nombreuses pénalités l'ont toutefois privé de ces trios.

"Le match a été joué à un drôle de tempo à cause de toutes ces punitions. J'ai même dû créer d'autres combinaisons durant le match."

Peu d'ambiance

Il y avait très peu d'ambiance au Scottrade Center.

"C'était aussi mort qu'au centre-ville, a dit Bouillon. C'est comme si on avait roulé les trottoirs. C'est là qu'on se rend compte comment nous sommes gâtés à Montréal" a reconnu le défenseur.

Carey Price a eu le même commentaire.

"C'était mort dans l'aréna. Mais on va prendre les deux points", a-t-il dit.

En voir plus