Skip to main content

En cinq points: Maple Leafs vs Bruins, match no 1

Toronto mise sur sa profondeur au centre; le premier trio devra à nouveau transporter Boston

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

MAPLE LEAFS VS BRUINS
19 h (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS, NESN

BOSTON - Les Maple Leafs de Toronto et les Bruins de Boston vont s'affronter pour la deuxième année de suite en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est, alors que le premier duel de la série aura lieu jeudi au TD Garden. Boston l'a emporté en sept matchs la saison dernière.
 

Boston, qui a conservé un dossier de 3-1-0 contre Toronto au cours de la saison régulière, espère que ses récents succès en séries contre les Maple Leafs vont se poursuivre, alors que ces derniers détiennent l'avantage 8-7 dans les affrontements entre les deux équipes au tournoi printanier.

Voici cinq points à surveiller pour le match no 1 :


1. Ignorer le passé


Les Maple Leafs ont perdu le match no 7 contre les Bruins la saison dernière, exactement comme en 2013, dans une autre série épique entre les deux formations. Toronto n'a pas franchi le premier tour dans l'Est depuis 2004. 

Il n'existe pas de meilleure équipe contre qui briser cette séquence que Boston, puisque ça permettrait aux Torontois d'exorciser quelques démons au passage.

Les Bruins ne misent toutefois pas sur le passé afin de préparer leur avenir. Ils savent que cette édition des Maple Leafs est différente - avec l'ajout du centre John Tavares, par exemple - autant au chapitre de la manière de jouer, de sa maturité et de sa composition. 

« Je ne pense pas que quoi que ce soit qui s'est produit dans le passé aura une incidence sur le résultat cette année, a noté l'attaquant des Bruins Brad Marchand. Je ne pense pas qu'ils se soucient de ça le moindrement. Nous n'y pensons pas. Ça n'a pas d'impact du tout sur la prochaine série. »


2. Défendre le filet


Le rendement des gardiens représente peut-être le point faible des Maple Leafs, alors que Frederik Andersen a connu des ennuis en fin de saison. Il a conservé un dossier de 4-3-4 avec un pourcentage d'arrêts de ,889 au cours des 12 dernières rencontres de la campagne après avoir compilé une fiche de 32-13-3 et un taux d'efficacité de ,924 au cours des 48 premières rencontres. 

Video: TOR@MTL: Poehling marque son 1er filet en carrière

En première ronde la saison dernière contre les Buins, Andersen avait affiché une moyenne de buts alloués de 3,76 et un pourcentage d'arrêts de ,896 alors qu'il avait été plutôt chancelant. 

Alors la pression est sur Andersen, surtout parce que Toronto ne mise pas sur un auxiliaire fiable derrière lui, tandis que les Bruins peuvent faire appel à Jaroslav Halak si Tuukka Rask connaît des ennuis. Toronto a préféré Michael Hutchinson à Garret Sparks à la fin de la saison, mais Sparks a rejoint l'équipe mercredi alors que l'épouse de Hutchinson est sur le point d'accoucher. 


3. Force contre force


Les Bruins peuvent former une équipe très dynamique offensivement - surtout avec leur premier trio - mais les Maple Leafs sont ceux qui devraient dominer en attaque, eux qui ont terminé au quatrième rang de la LNH pour les buts marqués par match (3,49). Les Bruins ont terminé à égalité au troisième de la ligue pour la moyenne de buts accordés par rencontre (2,59) et ont accordé le deuxième plus faible total de buts à 5-contre-5 (128; derrière les Islanders de New York (127)), même s'ils ont souvent eu à composer avec une brigade défensive amochée.

Video: TOR@CBJ: Matthews et Marner font la paire

Alors qui va remporter ce duel?

Est-ce que le centre Auston Matthews, les attaquants Mitchell Marner et Tavares et le reste de l'équipe vont pouvoir s'imposer? Ou est-ce que Zdeno Chara et les défenseurs des Bruins, avec l'aide de leurs gardiens et de leurs attaquants, pourront les contenir? 

La capacité de Boston à contrôler la vitesse et les longues passes de Toronto aura un énorme impact sur les chances de l'équipe à passer au prochain tour. 


4. Gros canons


Les Bruins ont vaincu les Maple Leafs en 2018 en grande partie en raison de leur premier trio composé de Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak. Bien que l'entraîneur Bruce Cassidy ait par moments séparé ces trois joueurs en employant Pastrnak sur le deuxième trio en compagnie de David Krejci, Pastrnak va amorcer la série sur le premier trio.

Video: BOS@NJD: Pastrnak et Bergeron font la paire

Cette combinaison devrait donner un avantage aux Bruins. Si le Lightning de Tampa Bay est parvenu à contenir cette unité en deuxième ronde le printemps dernier pour éliminer Boston en cinq matchs, les Maple Leafs n'ont jamais été capables de le faire au premier tour. 

Si ce trio peut poursuivre sur sa lancée de la saison régulière, alors que Marchand a atteint le plateau des 100 points, ou encore sur celle des séries de l'an dernier, alors que les trois joueurs avaient obtenu un total combiné de 30 points (neuf buts, 21 passes) en sept parties contre Toronto, cela donnerait un avantage marqué à Boston.


5. Profondeur au centre


Si les Maple Leafs ont le dessus dans une catégorie, c'est peut-être bien celle-là. Toronto a ajouté Tavares à titre de joueur autonome le 1er juillet à une position où évoluaient déjà Matthews et Nazem Kadri. Les Bruins se sont aussi améliorés à cette position. Après avoir passé la majeure partie de la saison sans miser sur un centre de troisième trio régulier, ils ont fait l'acquisition de Charlie Coyle dans une transaction avec le Wild du Minnesota le 20 février.

« L'ajout de Charlie Coyle a vraiment solidifié cette position, a affirmé Cassidy. Nous misons sur deux gagnants de la Coupe Stanley [en Bergeron et Krejci] devant lui. … Ils sont évidemment très forts au centre avec Tavares, Matthews et Kadri. Cependant, nous n'avons pas le sentiment qu'ils sont meilleurs que nous. Nous pensons qu'il s'agit d'une des forces des deux équipes, lorsqu'on analyse la situation sur papier. »

Formation prévue des Maple Leafs
Zach Hyman -- John Tavares -- Mitchell Marner
Andreas Johnsson -- Auston Matthews -- Kasperi Kapanen
Patrick Marleau -- Nazem Kadri -- William Nylander
Trevor Moore -- Frederik Gauthier -- Connor Brown

Morgan Rielly -- Ron Hainsey
Jake Muzzin -- Nikita Zaitsev
Jake Gardiner -- Travis Dermott

Frederik Andersen
Garret Sparks

Retranchés: Tyler Ennis, Nic Petan, Martin Marincin, Calle Rosen, Michael Hutchinson, Joseph Woll
Blessés: Aucun

Formation prévue des Bruins
Brad Marchand -- Patrice Bergeron -- David Pastrnak
Jake DeBrusk -- David Krejci -- Karson Kuhlman
Marcus Johansson -- Charlie Coyle -- Danton Heinen
Joakim Nordstrom -- Noel Acciari -- Chris Wagner

Zdeno Chara -- Charlie McAvoy
Torey Krug -- Brandon Carlo
Matt Grzelcyk -- Connor Clifton

Tuukka Rask
Jaroslav Halak

Retranchés: David Backes, Steven Kampfer
Blessés: Kevan Miller (bas du corps), John Moore (haut du corps), Sean Kuraly (main fracturée)

Dans le calepin

L'épouse de Hutchinson a accouché jeudi, alors le gardien ne sera pas avec l'équipe. Sparks sera l'adjoint d'Andersen. … Clifton remplace Miller.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.