Skip to main content

De meilleurs amis à ennemis, pour une soirée

Les frères Jamie et Jordie Benn vont en découdre pour la première fois sur une patinoire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les frères Jamie et Jordie Benn n'ont jamais été des ennemis sur la glace. Pour la première fois mardi, à l'occasion du passage au Centre Bell des Stars de Dallas face aux Canadiens de Montréal, on ne doit pas s'attendre d'assister à une guerre fratricide. 

« Ça n'arrivera pas parce que dès que Jamie va sauter sur la glace, on va me crier au banc de revenir m'asseoir, a lancé le défenseur Jordie du Tricolore. Je vais passer la majeure partie de la soirée à le regarder aller. »

À titre de membre du troisième duo de défenseurs des Canadiens, Jordie Benn n'aura pas à se frotter trop souvent à Jamie, un attaquant vedette qui fait partie du trio principal des Stars. La tâche incombera plutôt à Andrei Markov et à Shea Weber. 

Les frères Benn vont inévitablement finir par jouer l'un contre l'autre parce que Jordie est utilisé en infériorité numérique et que Jamie est un rouage important du jeu de puissance des Stars. 

Encore là, on ne les verra pas en découdre ensemble parce que, même s'ils soutiennent être de fiers compétiteurs, ils sont surtout très proches. 

« On s'est beaucoup chamaillé quand nous étions jeunes, mais ça ne risque pas de se produire mardi », a précisé l'aîné Jordie, âgé de 29 ans. 

Meilleurs amis 

Jusqu'au 27 février, les frères Benn étaient d'inséparables membres des Stars, habitant même ensemble à Dallas. Jusqu'à mardi, ils n'avaient jamais été des adversaires, que ce soit au hockey mineur ou dans les rangs juniors et professionnels. Ils ont passé presque cinq saisons ensemble dans l'uniforme des Stars, avant que Jordie ne soit échangé aux Canadiens en retour du défenseur Greg Pateryn. 

« Nous sommes comme des meilleurs amis », a mentionné Jamie, 27 ans. « J'ai été très déçu de le voir quitter parce que c'était agréable de jouer dans la Ligue nationale avec son frère. Mais je suis très emballé qu'il puisse s'épanouir à Montréal. Je ne suis pas surpris de voir que la période d'adaptation se soit bien passée pour lui. Il a connu un beau cheminement comme personne et comme joueur au cours des dernières années. Ça l'aide également de côtoyer des défenseurs de la trempe de Shea Weber et d'Andrei Markov. C'est plaisant de le voir connaître du succès », a poursuivi Jamie qui a confié avoir visionné plusieurs matchs des Canadiens au cours du dernier mois et s'être même abonné au compte Twitter de l'équipe. 

Jordie, qui n'a jamais été repêché dans la LNH et qui a toujours évolué dans l'ombre de son illustre frère, a démontré depuis son arrivée chez le CH qu'il peut voler de ses propres ailes.

« Il y a beaucoup de gens qui disent que c'est grâce à mon frère si je joue dans la Ligue nationale, a-t-il soulevé. J'estime avoir suffisamment mis d'efforts afin de prouver que je suis de calibre de la Ligue nationale. Je continue de vivre mon aventure de rêve ici », a résumé Jordie, qui ne paraissait pas émotif à l'approche des retrouvailles avec ses anciens coéquipiers. 

Jamie, qui a été un choix de cinquième tour des Stars (129e au total) en 2007, s'est également développé sur le tard. 

« Nous n'avons pas emprunté la route la plus rapide menant vers la Ligue nationale, a soumis Jamie. Le parcours de mon frère est l'illustration de l'attitude acharnée et travaillante que nous avons adoptée. » 

L'entraîneur des Stars Lindy Ruff a eu de très bons mots à l'endroit de Jordie Benn. 

« Il s'est grandement amélioré depuis mon arrivée en poste, a énoncé Ruff. À mes débuts, il était le sixième ou septième défenseur de l'équipe. Cette saison, il était parmi nos trois meilleurs. Il a été un rouage important pour nous, la saison dernière, quand nous avons connu du succès. » 

L'entraîneur des Canadiens Claude Julien s'est dit heureux de pouvoir miser sur lui. 

« Il a apporté de la stabilité au groupe de défenseurs », a-t-il indiqué. 

Si Julien a annoncé qu'il n'envisage pas d'opposer Jordie à Jamie, son homologue Ruff n'a pas voulu dire s'il insérerait Jamie au sein de sa formation de départ. 

« Tôt ou tard, ils vont finir par se croiser, a avancé Ruff. Ce sont deux bons professionnels. Il va sûrement survenir des situations intéressantes. » 

Il serait intrigant de voir si Julien permettrait à Jordie de briser la glace contre son frère dès la mise au jeu initiale. 
Pour ce qui est de savoir dans quel camp les parents des deux frères vont se ranger, tant Jamie que Jordie ont dit n'en avoir aucune idée. 

« Mon père va paisiblement suivre le match à la télé, tout en s'occupant de mes chiens à Dallas. Ma mère par contre va être pas mal stressée à Victoria (en Colombie-Britannique), a confié Jordie. Ils vont peut-être se réjouir à toutes les fois qu'une équipe marquera un but. » 

Entre-temps, les frangins avaient planifié d'aller au restaurant ensemble, lundi soir. Pour Jamie, il n'y avait aucun doute qu'il serait l'invité de son grand frère. 

« Il devra s'acquitter de la facture. Je vais la pousser vers lui… Il doit bien connaître de bons endroits en ville », a-t-il noté en esquissant un sourire.

En voir plus