Skip to main content

Date limite des échanges dans la LNH: la journée pourrait être tranquille

LNH.com @NHL

En réalité, Nicklas Backstrom parlait pour lui-même.

En discutant de sa prolongation de contrat de 24 millions $ US pour quatre saisons avec le Wild du Minnesota, Backstrom pourrait avoir mis en lumière une tendance à l'aube de la date limite des échanges de la LNH: le statu quo.

"Mon objectif était de rester ici, et je suis vraiment heureux, a-t-il confié. C'est en quelque sorte un deuxième rêve devenu réalité, après celui de pouvoir jouer dans la LNH.

"J'ai maintenant l'opportunité de demeurer ici pour plusieurs années."

Cette annonce a mis fin à une autre série de rumeurs d'échange.

Bien que ce ne fut jamais une certitude que le gardien de but aurait été échangé sans un nouveau contrat, le directeur général Doug Risebrough aurait eu une décision difficile à prendre à l'heure limite des échanges, soit 15h mercredi. Backstrom, 31 ans, est l'un des meilleurs gardiens de la LNH et le Wild n'aurait certainement pas voulu le perdre sans rien obtenir en retour.

Plutôt que de s'en remettre au marché des échanges, Risebrough a pu pousser un soupir de soulagement.

"Nik est l'un des joueurs et des hommes les plus fiables de notre organisation, a dit Risebrough. C'est là une combinaison gagnante. Les trois dernières saisons de Nik ont été marquées par beaucoup de succès, et nous ne sommes pas surpris de le voir s'épanouir à chaque jour."

La journée de mardi, calme, permet de croire que les directeurs généraux complèteront moins de transactions que la saison dernière. Gary Roberts (Lightning de Tampa Bay), Miroslav Satan (Penguins de Pittsburgh) et Brendan Morrison (Ducks d'Anaheim) ont été placés au ballottage - un indice clair qu'ils n'ont pas beaucoup de valeur sur la marché actuel des transactions.

Bien sûr, il est impossible de prévoir exactement ce qui se passera mercredi. Les d.g. sont parfois impulsifs, et il n'est pas exclu que plusieurs joueurs soient disponibles.

Jay Bouwmeester ne s'est toujours pas entendu avec les Panthers de la Floride, Bill Guerin doit attendre à Long Island, Chris Neil et Filip Kuba n'ont pas de prolongations de contrat avec les Sénateurs d'Ottawa et les attaquants Dominic Moore et Nik Antropov, des Maple Leafs de Toronto, ont été rayés de l'alignement pour les matches de mardi, en lien à des échanges potentiels.

Et ce ne sont là que quelques noms.

Même sans échange à la veille de la date limite, quelques joueurs ont trouvé un nouveau domicile. Sean Avery est retourné sur Broadway après avoir été réclamé du ballottage par les Rangers de New York, et le défenseur Lawrence Nycholat a pris la direction de Calgary dans des circonstances semblables.

S'il n'est pas surprenant de voir Avery revenir à New York, il est impossible de déterminer si les 18 autres formations sous les Rangers auraient tenté leur chance dans ce dossier. L'attaquant âgé de 28 ans a confié être heureux de retourner au sein de l'organisation où il a connu le plus de succès en carrière.

Malgré les reproches de l'entraîneur des Rangers John Tortorella envers Avery, alors qu'il travaillait comme analyste au réseau TSN, ce dernier s'est dit prêt à accueillir le joueur controversé dans son alignement.

"Il a vraiment essayé de s'aider, et le directeur général Glen Sather croit aux deuxièmes chances, a dit Tortorella. Je pense qu'il a fait ses devoirs, et nous verrons comment les choses vont aller."

En voir plus