Skip to main content

Daniel Alfredsson marque deux buts dans un gain de 4-2 des Sénateurs

LNH.com @NHL

PITTSBURGH (PC) - Daniel Alfredsson a souvent été critiqué pour son jeu en séries. Le Suédois a démontré dimanche soir qu'il peut lui aussi s'imposer dans les rencontres du printemps.

Alfredsson a marqué deux buts, ses deuxième et troisième des séries, pour mener les Sénateurs d'Ottawa à une victoire de 4-2 face aux Penguins de Pittsburgh. Grâce à ce gain, les Sénateurs ont pris une avance de 2-1 dans cette série quart-de-finale de l'Association Est. Le quatrième match sera présenté mardi, à Pittsburgh.

"On devait disputer un bon match et Alfredsson a été notre meneur, a commenté l'entraîneur Bryan Murray. Ce soir, il a joué à un très haut niveau."

En plus de ses deux buts, Alfredsson a enregistré trois mises en échec, une performance qui lui a valu la première étoile.

"J'ai profité de mes chances de marquer au maximum, a dit le Suédois. Le secret, c'est de lancer souvent."

Dean McAmmond et Mike Comrie ont été les autres marqueurs des Sénateurs.

Gary Roberts et Sidney Crosby ont déjoué Ray Emery.

Les Sénateurs donnent de plus en plus l'impression d'être supérieurs, et de loin, aux Penguins. Non seulement mènent-ils dans la série, mais ils ont eu le meilleur du jeu dans huit des neuf périodes disputées jusqu'ici. Les Penguins auront besoin d'un gros effort collectif mardi pour renverser la vapeur.

Les Penguins dynamisés

La foule du Mellon Arena a eu un effet dynamisant sur les Penguins en début de match. Les hommes de Michel Therrien ont bien entrepris la rencontre, contrairement aux deux premiers matchs à Ottawa.

Roberts a ainsi concrétisé une attaque de Crosby après seulement 52 secondes de jeu. Le vétéran de 40 ans a récupéré une rondelle libre au moment où Emery semblait avoir perdu tout sens de l'orientation.

Les Penguins n'ont pas été en mesure de maintenir le rythme par la suite. McAmmond a créé l'égalité à 18:04 du premier vingt quand Marc-André Fleury n'a pu immobiliser la rondelle. Le défenseur Brooks Orpik n'a pas aidé son gardien en poussant Tom Preissing dans le filet des Penguins. Le but a été accordé après révision.

Les visiteurs ont ajouté trois buts en deuxième. Comrie a marqué à 2:13 en profitant d'un retour de lancer de Joe Corvo. Alfredsson a suivi à 7:20 durant une supériorité numérique. Son tir du côté rapproché a surpris Fleury. Le capitaine des Sénateurs a inscrit son deuxième but à 17:12 d'un lancer sur réception.

"On a payé pour nos erreurs en deuxième, a admis Crosby. Pour l'emporter, on va devoir prendre de meilleures décisions afin d'éviter les revirements. On va devoir aussi se parler davantage sur la glace."

Eaves blessé

Les Sénateurs ont perdu un joueur lorsque Patrick Eaves a été assommé par un coup d'épaule de Colby Armstrong. Eaves cherchait à se détacher d'un joueur des Penguins quand Armstrong l'a surpris la tête légèrement baissée. Armstrong avait frappé Saku Koivu de la même façon en février. Encore une fois, il n'a pas été puni. Eaves a quitté la patinoire sur une civière mais les médecins n'ont pas jugé nécessaire de l'envoyer à l'hôpital. Blessé à la tête, il n'est pas revenu au jeu par mesure préventive.

McAmmond a voulu venger son coéquipier en jetant les gants devant Maxime Talbot. Un long combat qui a tourné à l'avantage de McAmmond.

En troisième, Crosby a réussi son troisième but des séries à 14:40 dans une cause déjà entendue.

En voir plus