Skip to main content

Clouston s'explique mal que les Sénateurs obtiennent peu d'attaques massives

LNH.com @NHL

OTTAWA - Le jeu de puissance des Sénateurs d'Ottawa est une source de préoccupation pour l'entraîneur Cory Clouston cette saison, pas uniquement en raison de son inefficacité.

Après que les Sénateurs eurent complété un troisième match sans obtenir une seule occasion en supériorité numérique, lundi, Clouston s'expliquait mal pourquoi son équipe est incapable de provoquer plus de pénalités.

"Je n'ai aucune idée, honnêtement aucune", a-t-il affirmé, mardi, au lendemain de la défaite de 2-0 à domicile des Sens face aux Bruins de Boston, défaite au cours de laquelle les Bruins se sont vus accorder trois jeux de puissance.

"A mes yeux, c'est en quelque sorte de l'irrespect à l'endroit des joueurs parce qu'ils travaillent fort et qu'ils font ce qu'ils devraient faire (afin de provoquer des pénalités). A leur retour au banc, ils ne cachent pas leur frustration.

"Ils se demandent pourquoi on n'a pas pénalisé tels gestes ou tels autres. C'est dur de savoir quoi leur dire."

Tous les adversaires des Sénateurs ont obtenu au minimum un jeu de puissance cette saison.

Clouston a répété qu'il s'explique mal la situation, après avoir visionné la bande vidéo de la rencontre.

"Au fil du match, on aurait possiblement pu accorder quatre chances par équipe", a opiné l'entraîneur.

Avant mardi, les Sénateurs étaient la 24e équipe la plus punie, avec en moyenne 14,4 minutes de pénalités par match. Ils ont dû se tirer d'affaire 151 fois à court de joueurs, soit le 10e plus haut total de la ligue.

A l'opposé, ils sont 26e au chapitre des occasions en supériorité, avec 127.

Seuls les Flames de Calgary et les Blackhawks de Chicago, avec 123 occasions chacun, les Bruins de Boston, avec 122, et le Canadien de Montréal, avec 133, ont obtenu moins de jeux de puissance.

Leclaire de retour

Les Sénateurs vont saluer les retours au jeu du gardien Pascal Leclaire et du pugnace ailier droit Chris Neil contre les Penguins de Pittsburgh, mercredi.

Leclaire est inactif depuis qu'il s'est fracturé un os de la joue, le 24 novembre, dans un match où il n'était même pas devant le filet. C'est qu'il a été atteint au visage par une rondelle égarée, assis au banc.

Neil est absent depuis le 25 novembre, blessé à un genou.

Les Sens ont rétrogradé le gardien Mike Brodeur et l'attaquant Josh Hennessey à l'équipe-école de Binghamton, dans la Ligue américaine.

"Je suis très emballé de revenir avant Noël, a commenté Leclaire. ??a fait un bout de temps que je suis à l'écart. C'était un accident bête, mais je n'y pense plus."

"Je vais peut-être avoir besoin d'un match ou deux avant de me sentir à l'aise."

En voir plus