Skip to main content

Poolers : Top-25 des gardiens

Rinne et Rittich sont les gardiens qui volent le plus de buts à l'autre équipe depuis le début de la saison

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste NHL.com

La moyenne de buts accordés et le pourcentage d'arrêts sont encore les statistiques les plus utilisées pour évaluer les performances d'un gardien. Elles sont faciles à calculer et amènent un certain éclairage.

Toutefois, elles manquent de relativité par rapport aux performances de l'équipe. Par exemple, un pourcentage d'arrêts de ,933 sur 15 lancers a-t-il la même valeur pour une formation que le même pourcentage lorsque le gardien a accordé trois buts sur 45 tirs, et que l'équipe adverse a donc passé tout le match en zone adverse? Poser la question, c'est y répondre.

C'est pourquoi j'aime la statistique des buts sauvés par rapport à la moyenne (Goals saved above average). Elle permet de calculer combien de filets un portier a sauvés depuis le début de saison en comparant son pourcentage d'arrêts et le nombre de lancers par rapport au pourcentage d'arrêts moyen des gardiens de la LNH sur le même nombre de tirs.

En divisant cette statistique par tranche de 60 minutes (GSAA/60), ça nous permet de savoir combien de buts sont sauvés par match par un gardien, ce qui est utile en cette campagne où plusieurs équipes ont vu leurs gardiens numéro un éprouver des problèmes, ce qui a réduit leur nombre de départs.

De plus, cette statistique est davantage révélatrice à 5-contre-5 que dans l'entièreté d'une rencontre. Les unités spéciales ne représentent qu'une petite portion du match, mais elles peuvent grandement fausser les données quand le jeu en désavantage numérique d'une équipe est poreux.

Pour les amateurs de baseball, c'est un peu l'équivalent de la WAR, qui vise à quantifier l'apport d'un joueur dans une équipe par rapport au joueur moyen de la ligue. Après tout, la confrontation entre un lanceur et un frappeur a certaines similarités avec celle entre un tireur et un gardien.

Alors, quel cerbère a été en mesure de sauver le plus de buts par match pour son équipe cette saison? Selon les données compilées par le site Natural Stat Trick, il s'agit de Pekka Rinne, qui en sauve 0,93 par match, presque un but par soirée. Dans son cas, c'est une amélioration par rapport à ses 0,68 de l'an dernier, ce qui était la meilleure marque parmi les gardiens ayant disputé 41 matchs ou plus. Le gagnant du trophée Vézina est donc encore plus efficace cette saison, et ce, même si P.K. Subban a raté 15 matchs cette saison.

Le GSAA/60 permet aussi de constater à quel point des gardiens adjoints en début de campagne ont eu un impact majeur pour leur équipe et méritent plus de temps de glace. David Rittich (0,84), des Flames de Calgary, Jaroslav Halak (0,72), des Bruins de Boston, et Mikko Koskinen (0,59), des Oilers d'Edmonton, terminent respectivement deuxième, troisième et cinquième de ce palmarès. Jimmy Howard, des Red Wings de Detroit, se glisse à la quatrième place (0,64).

À l'inverse, qui sont les gardiens qui ont sous-performé et coûté des buts à leur équipe depuis le début du calendrier? Martin Jones termine au dernier rang de ce classement, avec une cote de -0,69. L'an dernier, le portier des Sharks de San Jose avait terminé le calendrier avec une GSAA/60 de -0,32.

Parmi les autres gardiens qui connaissent des difficultés, on retrouve par la suite Mike Smith (-0,48) des Flames de Calgary. Poolers, voilà pourquoi se tourner vers les Flames lorsque Rittich est devant le filet est beaucoup plus avantageux que lorsqu'il s'agit de Smith, puisqu'il y a une différence de 1,32 but accordé entre les deux joueurs. 

Jake Allen (-0,45) des Blues de St. Louis, Corey Crawford (-0,49) des Blackhawks de Chicago, James Reimer (-0,31) des Panthers de la Floride, et Carey Price (-0,29), des Canadiens de Montréal, suivent dans l'ordre. 

Du lot, seul Price se retrouve dans une formation qui participe à l'heure actuelle aux séries éliminatoires. Toutefois, depuis un mois, sa GSAA/60 est de -0,11, alors qu'elle était de -0,46 avant le 17 novembre.

Poolers, la GSAA/60 peut vous être des plus utiles dans un pool quotidien ou hebdomadaire si la statistique du nombre de buts accordés est importante. Toutefois, elle ne l'est pas autant que la victoire, ce qui explique pourquoi des gardiens qui sauvent des buts se retrouvent plus bas dans ce palmarès que d'autres qui sont plus efficaces.

Voici donc, pour les poolers, le Top-25 des gardiens de la LNH :

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 6e

Il était premier de ce classement avant de se blesser. Ses 48 arrêts sur 49 tirs à son premier match prouvent qu'il est remis de sa blessure. Il reprend son premier rang.

2. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 2e

3. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 1er

4. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 4e

5. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 5e

6. Semyon Varlamov, COL
La semaine dernière : 3e

Il connaît un mois de décembre difficile, avec une fiche de 2-2 en cinq matchs, une m.b.a. de 4,51 et un % arr. de ,871. Les succès de l'Avalanche s'en font ressentir. 

7. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 8e

8. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 10e

9. Sergei Bobrovsky, CBJ
La semaine dernière : 9e

10. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 7e

11. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 11e

Il n'est pas le gardien le plus actif de la LNH, puisque Linus Ullmark fait bien aussi, mais il livre la marchandise à presque tous les matchs. S'il disputait plus de parties, il serait dans le top-10 de ce classement. Un bon choix dans un pool quotidien, surtout que les Sabres semblent bien remis d'une série de cinq défaites.

12. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 12e

13. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière: 13e

14. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 14e

15. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 15e

16. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 24e

La blessure subie par Smith cette semaine a de nouveau ouvert la porte à Rittich, qui en a encore profité. Sa fiche a été de 3-1-0, en plus d'une m.b.a. de 1,52 et un % arr. de ,949. Si les Flames pouvaient l'installer officiellement comme partant, il serait beaucoup plus haut dans ce classement.

17. Mikko Koskinen, EDM
La semaine dernière : 21e

Il est fort possiblement le meilleur gardien de la LNH depuis le début du mois de décembre. Surtout, il semble s'être établi comme le partant de l'équipe alors que les Oilers connaissent leurs meilleurs moments de la saison depuis l'arrivée de Ken Hitchcock derrière le banc.

18. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 16e

19. Jimmy Howard, DET
La semaine dernière : 19e

20. Casey DeSmith, PIT
La semaine dernière : 19e

Pourra-t-il garder son poste de partant avec le retour au jeu de Matt Murray, qui a bien fait à son premier match, samedi contre les Kings? DeSmith n'a certainement pas mérité de le perdre, lui qui a permis aux Penguins de remonter au classement et s'emparer de la troisième place dans la section Métropolitaine.

21. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : s.o.

Markstrom n'a toujours pas subi la défaite en décembre (4-0-0) avec une m.b.a. de 1,80 et un % arr. de ,937. Des statistiques surprenantes qui permettent aux Canucks de rester dans la course aux séries. 

22. Henrik Lundqvist, NYR
La semaine dernière : 17e

Il perd des plumes au classement, mais ce n'est certainement pas de sa faute. Sa défensive ne l'appuie tout simplement pas. Il se bat comme un diable dans l'eau bénite.

23. Curtis McElhinney, CAR
La semaine dernière : 20e

24. Craig Anderson, OTT
La semaine dernière : 22e

25. Roberto Luongo, FLA
La semaine dernière : s.o.

Ont quitté le top-25 

Mike Smith, CGY

À surveiller

Carter Hart, PHI

Criblés par les blessures, les Flyers de Philadelphie ont rappelé le prometteur Carter Hart de Lehigh Valley dans la Ligue américaine. Celui qui a défendu la cage d'Équipe Canada junior lors des deux derniers Championnats du monde aura la lourde tâche de sortir les Flyers de leur torpeur, eux qui sont au dernier rang de l'Association de l'Est.

Toutefois, les Flyers devront s'assurer de ne pas le brûler s'il connaît des difficultés, eux qui n'ont pas très bonne réputation en la matière. Hart sera le 24e gardien à revêtir l'uniforme de l'organisation depuis la saison 2008-2009. Oui, vous avez bien lu!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.