Skip to main content

Cinq choses à retenir du CMJ: Jour 8

La Suisse et la Finlande surprennent tandis que les États-Unis et la Russie croiseront le fer en demi-finale

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - Pour la durée du Championnat mondial junior de la FIHG, LNH.com dressera chaque jour un bilan de la journée d'activités en cinq points pour ne rien manquer de l'action.

Voici ce que l'on doit retenir de la journée du 2 janvier :
 

À LIRE AUSSI: La Finlande surprend le Canada | Comtois: « Un échec sur le plan hockey »

Les résultats de la journée

Quarts de finale
Suède 0, Suisse 2
Canada 1, Finlande 2 (P)
États-Unis 3, République tchèque 1
Russie 8, Slovaquie 3

Relégation
Kazakhstan 4 Danemark 3 (Le Kazakhstan mène la série 1-0)

Les Suisses réalisent le miracle!

Bien peu de personnes auraient parié sur une victoire de la Suisse contre la Suède en quarts de finale. C'est pourtant bien ce qui s'est produit.

Le gardien Luca Hollenstein a repoussé 41 lancers pour signer son deuxième jeu blanc du tournoi et permettre à la Suisse de battre la Suède lors de la ronde éliminatoire pour la première fois depuis 1998. Ils avaient plus tard remporté la médaille de bronze, leur seule médaille dans l'histoire du CMJ.

« C'est incroyable, je ne peux trouver les mots, a déclaré l'attaquant Yannick Bruschweiler, auteur du but gagnant. Nous savions que nous pouvions battre n'importe quelle équipe et nous l'avons vu au cours de la ronde préliminaire. »

Pourront-ils répéter l'exploit en demi-finale contre la Finlande? Ils ont certes démontré qu'ils avaient l'équipe pour rivaliser avec les plus grandes nations.

Utunen choisit le bon moment pour débloquer

On ne sait pas encore si Toni Utunen deviendra éventuellement un favori de la foule à Vancouver, mais ce qu'on sait, c'est qu'il n'a pas amorcé la relation sur de bonnes bases. L'espoir des Canucks a jeté un froid glacial au Rogers Arena en marquant le but qui a éliminé le Canada en prolongation.

Le défenseur finlandais, qui évolue dans la Liiga, n'avait toujours pas touché la cible cette saison. Il n'aurait pu trouver meilleur moment pour débloquer.

« Je commence tout juste à réaliser ce que je viens de faire, a indiqué Utunen. C'était incroyable. C'était mon premier but de la saison, un gros but pour moi et encore plus gros pour nous. C'est encore mieux d'avoir marqué à Vancouver! »

La finale avant la finale?

Puisque la Russie a facilement disposé de la Slovaquie 8-3 et que les États-Unis ont défait la République tchèque 3-1, les deux puissantes nations ont rendez-vous en demi-finale.

Les Russes semblent avoir trouvé leur rythme depuis leur victoire face au Canada lors du dernier match de la ronde préliminaire tandis que les États-Unis ont finalement regagné les services du talentueux attaquant Jack Hughes après trois matchs d'absence. 

« C'était bien d'être de retour sur la glace avec les gars et nous avons joué un très bon match, a déclaré le potentiel premier choix du prochain encan de la LNH. C'est bon pour notre équipe. Je me sentais de mieux en mieux et je me sens bien maintenant. C'est tout ce qui importe. »

Ce duel ne sera pas de tout repos, mais il y a fort à parier que l'équipe qui le remportera sera favorite pour remporter l'or.

L'histoire se répète pour les Suédois 

Fidèles à leurs habitudes, les Suédois ont choisi un bien mauvais moment pour encaisser leur premier revers du tournoi. Après avoir conservé une fiche immaculée en ronde préliminaire - signant une 48e victoire consécutive en à ce stade de la compétition - ils ont subi une élimination surprise contre la Suisse.

Les médaillés d'argent de l'an dernier n'auront pas l'occasion de quitter le tournoi avec une médaille pour la première fois depuis 2006 alors que le tournoi avait aussi lieu à Vancouver. Au cours de leur séquence parfaite en ronde préliminaire, ils n'ont gagné qu'une seule médaille d'or.

« Ils ont travaillé très fort et nous n'avons pu élever notre jeu au même niveau, a commenté l'entraîneur suédois Tomas Monten. Ils ont fait un travail remarquable en défensive et nous avons raté deux chances en échappée. Il faut profiter de ces chances dans un match aussi serré. »

Les Danois marquent… mais perdent

Rien, mais alors rien, ne semble tourner en faveur des Danois au cours de ce tournoi. Ils ont finalement inscrit leurs trois premiers buts du tournoi à leur cinquième match et ont dominé 43-19 au chapitre des tirs au but, mais ils ont tout de même échappé le premier match de la série de relégation 4-3 face au Kazakhstan.

C'est encore une fois le gardien Demid Yeremeyev qui a volé la vedette et qui a procuré aux Kazakhs une septième victoire en 43 matchs au Championnat mondial junior. La première équipe à remporter deux matchs dans cette série s'assurera de demeurer dans le groupe mondial en vue du tournoi de l'an prochain.

« Le Danemark est un adversaire coriace pour nous, a déclaré Yeremeyev. Je savais qu'ils allaient marquer contre nous, mais ça m'importe peu. Nous avons gagné le match. »

Les duels de demi-finale
Les activités reprennent le 4 janvier.
Suisse c. Finlande
États-Unis c. Russie


 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.