Skip to main content

Carnet de bord : Pierre-Édouard Bellemare, match no 3

« Je ne changerai pas ma routine à l'étranger parce que je suis rendu en Finale »

par Pierre-Édouard Bellemare @bellsy78 / Collaboration spéciale LNH.com

C'était une journée pluvieuse à Washington, dimanche. L'équipe a eu congé d'entraînement au lendemain de notre défaite de 3-1 dans le match no 3 de la Finale. Je suis resté bien tranquille dans ma chambre d'hôtel. 

En après-midi, question de décrocher un peu, j'ai fait une sortie au cinéma avec des coéquipiers. Nous sommes allés voir le dernier film de la Guerre des étoiles. J'aime bien ce genre de films. C'est une série que tu as envie de voir sur grand écran. J'ai trouvé ça bien.

Après le dîner d'équipe, je prévoyais prendre ça relaxe et bien me reposer. Nous sommes entre nous, ce n'est pas un voyage différent de tous les autres.

Pour moi, c'est la routine habituelle quand mon équipe se retrouve à l'étranger. Ce n'est pas parce que nous sommes en Finale de la Coupe Stanley que je vais changer quoi que ce soit. 

Je fais ce qui me convient le mieux pour me détendre. Il y a des périodes pendant la saison que je vais occuper mon temps sur la route à lire des bouquins. À d'autres moments je vais regarder des séries sur Netflix ou aller au cinéma. Depuis le début des séries éliminatoires, ce sont les sorties au cinéma qui ont la cote.

Après le match samedi, j'étais frustré et déçu, mais j'ai fait comme à l'accoutumée. J'ai parlé à ma famille à distance et je me suis changé les idées le temps que ça passe. Par après, je peux évaluer plus froidement ma performance.

À LIRE : Le plein de carburant pour Vegas | Concept d'équipe applaudi par les DG

Je ne trouve pas plus difficile de me prêter à l'exercice parce que c'est la Finale. Ça reste un match de hockey, même si forcément c'est un match d'une plus grande magnitude. Je le vois comme ça. Ma motivation ne m'amène pas à perdre la tête parce que c'est la Finale.

Pour ce qui est du hockey, nos intentions sont bonnes, mais j'adhère à l'analyse des observateurs qui soutiennent que les Capitals de Washington nous font goûter à notre propre médecine.

Il y a ça, mais aussi le fait que nous n'avons pas encore trouvé notre bonne façon de jouer. Les Capitals se montrent patients et ils travaillent très fort. Peu importe le moment du match ou le score, ils sont rigoureux dans leur façon de jouer.

Pour notre part, nous n'avons pas réussi à montrer notre propre jeu. Nous n'avons pas joué à la hauteur de notre potentiel dans les trois premiers matchs. Nous devrons le faire afin d'être pleinement satisfaits de notre effort.

Ça aiderait que nous puissions jouer avec l'avance dans les matchs. Généralement l'équipe qui marque la première se donne une bonne chance de surfer sur le 'momentum'.  

Au bout du compte, ça se joue sur de menus détails. Dans le match no 2, leur gardien a réalisé un arrêt incroyable qui nous a privés de créer l'égalité vers la toute fin de la troisième période. Samedi, nous avons raté l'occasion de faire 1-1 en deuxième période, avec comme résultat que les Capitals menaient 2-0 après 40 minutes de jeu.

Une équipe doit être capable de créer le plus de moments possibles au cours desquels elle provoque sa propre chance. C'est ce que les Capitals font mieux que nous.

Pour ce qui est de notre trio, nous nous efforçons de garder les choses le plus simple possible et ça donne de bons résultats. 

Nous savons tous les trois que nous devons continuellement redoubler d'ardeur afin de conserver la confiance de l'entraîneur. Nous n'avons pas envie de le voir nous enlever du temps de jeu.

*Propos recueillis par Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.