Skip to main content

Carl Hagelin est prêt si Pittsburgh a besoin de lui dans le match no 3

L'attaquant des Penguins, qui n'est pas habitué d'être laissé de côté en Finale de la Coupe Stanley, pourrait être de retour dans l'alignement si Nick Bonino ne peut affronter les Predators

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - L'ailier gauche des Penguins de Pittsburgh Carl Hagelin ne cache pas sa colère après avoir été laissé de côté pour les deux premiers matchs de la Finale de la Coupe Stanley. Il s'efforce également de ne pas laisser cette colère se transformer en quelque chose qui pourrait déranger les Penguins.

« Lorsque vous apprenez cette nouvelle, c'est d'abord décevant, vous êtes frustrés, vous êtes mécontents, a déclaré Hagelin après l'entraînement vendredi. Mais il s'agit de la Finale de la Coupe Stanley, ce n'est pas moi qui compte, c'est l'équipe, alors lorsque j'aurai la chance de jouer, je devrai être prêt. »

Hagelin pourrait obtenir cette chance dans le match no 3 contre les Predators de Nashville samedi (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC, SN). 

Le centre Nick Bonino ne s'est pas entraîné vendredi et est évalué sur une base quotidienne en raison d'une blessure au bas du corps. L'entraîneur Mike Sullivan a indiqué qu'une décision quant à son statut serait prise juste avant la rencontre. Bonino, qui s'est blessé en bloquant un tir en première période du match no 2, avant de revenir au début de la deuxième période pour finalement terminer la rencontre, était le seul joueur de Pittsburgh à ne pas s'entraîner.

Hagelin s'est entraîné avec Matt Cullen et Patric Hornqvist. Carter Rowney, qui évoluait a l'aile droite, a pris la place de Bonino au centre de Conor Sheary et Scott Wilson.

« Je suis toujours quelqu'un de positif, a affirmé Hagelin, alors si on fait appel à moi, je vais sauter sur la glace et disputer un bon match, »

L'une des principales raisons qui font en sorte qu'il est frustrant pour Hagelin d'être laissé de côté est que c'est la première fois que cela lui arrive en trois participations à la Finale de la Coupe Stanley au cours des quatre dernières saisons. 

Hagelin est le meneur de la ligue au chapitre des matchs joués en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis 2012 avec 108. Avant la présente saison, il avait raté trois parties en séries au cours de sa carrière, les trois en raison d'une suspension en 2012.

« Je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation auparavant, alors il s'agit d'une nouvelle expérience pour moi, et je tente de trouver les points positifs, a mentionné Hagelin. Peu importe quand on fera appel à moi, je devrai être prêt, alors j'ai un peu de temps pour travailler sur mon coup de patin et ma condition physique en vue de reprendre ma place, ce qui est une bonne chose. Si on m'insère dans la formation, je serai prêt. »

Le coup de patin et la condition physique de Hagelin ont inquiété les Penguins ce printemps en raison de la blessure au bas du corps qu'il a subie dans un match contre les Jets de Winnipeg le 10 mars.

Hagelin a porté une botte de marche pendant plusieurs semaines à la suite de cette blessure, et il a raté les 16 derniers matchs de la saison régulière ainsi que les six premières parties des séries éliminatoires. Il est revenu au jeu pour disputer les matchs no 2 à 6 contre les Capitals de Washington en deuxième ronde, mais cette blessure l'a forcé à rater le match no 7 contre les Capitals et le match no 1 contre les Sénateurs d'Ottawa en finale de l'Association de l'Est.

Il est revenu au jeu dans le match no 2, en grande partie parce que Hornqvist avait subi une blessure dans le match no 1 et ne pouvait jouer. Hagelin a disputé les six derniers matchs de la finale d'association, mais avec le retour en santé d'Hornqvist, Hagelin a été laissé de côté pour les deux premiers duels contre Nashville.

« [Hagelin] s'est retrouvé dans des circonstances très difficiles, alors qu'il tentait de se remettre d'une blessure au début des séries après avoir raté une longue période de temps, a rappelé Sullivan. Il s'agissait d'une blessure à long terme, et il n'a jamais vraiment eu la chance de se rétablir. Je crois que cela le désavantage. En séries, à ce moment-ci, alors que la fenêtre d'opportunité est si courte, il arrive que les entraîneurs doivent prendre des décisions difficiles. Je crois que [Hagelin] le comprend. » 

Hagelin est d'accord, lui qui affirme avoir eu une bonne discussion avec Sullivan avant le début de la Finale de la Coupe Stanley au sujet des raisons qui poussent l'entraîneur à le laisser de côté. Il n'était pas heureux, mais il a compris.

Hagelin a ajouté qu'il était facile pour lui et Sullivan de communiquer parce qu'ils se connaissent très bien. Leur relation joueur-entraîneur a commencé en 2011-12, alors que Hagelin était une recrue avec les Rangers de New York et que Sullivan était l'adjoint de John Tortorella.

« Je sais où je me situe avec Sully, a expliqué Hagelin. Il a été le premier entraîneur adjoint que j'ai connu dans la ligue, et il a de toute évidence été mon entraîneur-chef lorsque nous avons remporté la Coupe la saison dernière, et j'ai joué beaucoup en plus d'avoir un rôle important dans l'équipe. Je ne me soucie pas de ça. Il s'agit d'une situation spéciale cette année et quelques circonstances ont joué un rôle dans sa décision. Je lui fais entièrement confiance, et je crois qu'il me fera confiance lorsque j'aurai ma chance. »

En voir plus