Skip to main content

Carey Price ne craint aucunement de recroiser le fer avec les Flyers

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Ceux qui croient que les retrouvailles avec les Flyers, lundi, provoquent de l'urticaire chez Carey Price connaissent mal le jeune gardien du Canadien.

Price dit n'être aucunement intimidé à l'idée de retrouver sur son chemin l'équipe qui a ébranlé sa confiance, le printemps dernier, en mettant fin abruptement à la saison de rêve du Tricolore.

"C'est une nouvelle saison, un scénario différent, a-t-il répondu en affichant son calme olympien habituel, dimanche, après la séance d'entraînement du CH au Wachovia Center.

Affirmant n'avoir ruminé l'élimination de l'équipe que pendant "trois jours jusqu'à mon départ vers Cancun", au Mexique, Price a néanmoins admis que ce premier choc contre les Flyers lui a effleuré l'esprit au cours de l'été dernier.

"J'ai croisé par hasard Mike Richards (nouveau capitaine des Flyers) à l'occasion du Stampede de Calgary", a-t-il indiqué.

Price aura un souci de moins: l'attaquant R.J. Umberger, qui l'avait déjoué huit fois en cinq matchs, n'est plus un membre des Flyers.

"C'est vrai, il avait réussi plusieurs buts celui-là. Il est rendu où déjà? A Columbus (Blue Jackets)?", a-t-il réfléchi à voix haute.

Le gardien natif de la Colombie-Britannique, tout juste âgé de 21 ans, devra toutefois se méfier de Simon Gagné, qui vient de renouer avec l'action.

Pour l'ailier russe Alex Kovalev et l'entraîneur Guy Carbonneau, le duel de lundi entre les équipes en est un comme les autres.

"Notre élimination à leur dépens le printemps dernier est chose du passé, a dit Kovalev, en évoquant le brio de Martin Biron devant le but des Flyers. La frustration était forte à ce moment, mais c'est derrière nous. On vient d'amorcer une nouvelle saison. On a tourné la page et on regarde vers l'avant.

"Je n'ai pas pensé à la saison dernière en arrivant ici, a quant à lui repris Carbo. On n'a rien à prouver aux Flyers. Nous, on veut l'emporter pour clôturer notre voyage avec cinq points sur une possibilité de six, avant notre ouverture au Centre Bell, mercredi."

Quant au défenseur Mike Komisarek, il n'a pu s'empêcher d'avouer qu'il reste un fond de rancoeur.

"On a encore frais à la mémoire que le chemin qu'on a parcouru, la saison dernière, tout ce qu'on a accompli, a pris fin face aux Flyers. Et on veut prouver qu'on peut les vaincre."

En voir plus