Skip to main content

Tkachuk s'illustre dans la défaite

La recrue marque son premier but et obtient trois points dans la défaite des Sénateurs

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Après Maxime Lajoie, il y a quelques jours (et mercredi soir encore), c'était au tour d'une autre recrue des Sénateurs d'Ottawa de s'illustrer au Centre Canadian Tire, malgré la défaite de 7-4 subie aux mains des Flyers de Philadelphie. La performance de trois points de Brady Tkachuk rappelle ainsi aux partisans d'Ottawa que l'avenir est très prometteur dans la capitale fédérale.

Le pointage final de la rencontre face aux Flyers prouve toutefois qu'il reste encore beaucoup de travail à faire à court terme.

Le match de mercredi s'annonçait pourtant très encourageant pour la formation de Guy Boucher, qui a pris les devants à mi-chemin en première période, gracieuseté de son premier choix au dernier repêchage : Brady Tkachuk. 

Video: PHI@OTT: Tkachuk marque son 1er but en carrière

L'ailier gauche de 19 ans a ouvert son compteur dans la Ligue nationale de hockey à 8:39 du premier tiers. Bien installé dans la zone payante - là où Tkachuk risque de passer la majorité de son temps, soit dans la circulation lourde -, il a redirigé un tir de la pointe qui avait dévié auparavant. Un but chanceux, mais pour un premier dans la LNH, le principal intéressé ne s'en plaindra pas.

Mieux encore, il s'agissait du premier de trois points pour la recrue des Sénateurs dans une soirée qu'il n'est pas prêt d'oublier. Il a d'ailleurs redonné les devants aux siens en début de deuxième période, avant de voir les Flyers prendre contrôle du match.  

Au terme de la rencontre, le jeune homme était évidemment heureux de sa performance, mais déçu du résultat final.

« C'était plutôt cool, même si ça a dévié sur mon pied, c'est un peu un rêve devenu réalité, mais au bout du compte, nous n'avons pas obtenu les deux points, et c'est difficile à accepter, a déclaré Tkachuk. Nous allons maintenant tenter d'oublier ce match et nous concentrer sur le prochain. »

Tkachuk, qui a passé la majorité de la soirée aux côtés de Matt Duchene et de Mikkel Boedker, a impressionné ses compagnons de trio, particulièrement Duchene. 

« Il a joué un grand match, a mentionné Duchene. C'était bien de le voir marquer tôt, avec une rondelle qui dévie sur son pied, ça lui a donné confiance pour la suite. Son deuxième but était un bon tir et son unité en avantage numérique a été exceptionnelle. Il a fait beaucoup de bonnes choses et il vous a démontré pourquoi il a été le quatrième choix au total. »

Le produit de l'Université de Boston a finalement complété sa deuxième soirée de travail dans la LNH avec un total de deux buts et une mention d'aide, un différentiel de plus -1, six tirs au filet, quatre mises en échec et un temps d'utilisation frôlant les 14 minutes. 

Tkachuk pourra également se vanter d'être devenu le membre de sa famille à inscrire son premier filet le plus rapidement dans la LNH. Son frère, Matthew, a eu besoin de quatre parties pour réaliser l'exploit avec les Flames de Calgary (2016-17), tandis que son père, Keith, l'a fait à son cinquième match avec les Jets de Winnipeg (1991-92).

À LIRE : Lajoie s'illustre à son premier match | Les Sénateurs rendent hommage à Jonathan Pitre

Guy Boucher a bien aimé ce qu'il a vu de son jeune espoir, qui a su rebondir après une première performance plus difficile contre les Bruins à Boston.

« Ce n'était pas évident pour un jeune de rentrer comme ça, mais quand la poussière est retombée, on a vu le jeune performer de façon admirable. Il a été comme ça depuis le début, ce n'est pas seulement aujourd'hui [mercredi] », a révélé l'entraîneur-chef des Sénateurs.

Tkachuk n'a pas été le seul qui a retenu l'attention mercredi soir, alors que le défenseur Lajoie a connu une autre soirée du tonnerre. Le choix de cinquième ronde des Sénateurs en 2016 a lui aussi été l'auteur d'une soirée de trois points (deux buts, une passe), portant ainsi son total à cinq points récoltés à ses quatre premiers matchs dans le circuit.

L'avenir est loin d'être sombre à Ottawa. 

Il reste beaucoup de pain sur la planche 

Les Sénateurs risquent d'être une équipe à surveiller au cours des prochaines années avec les différentes recrues qui poussent, mais à court terme, Boucher devra trouver une façon de corriger plusieurs lacunes.

D'une part, les buts accordés. À leurs deux derniers matchs, face aux Flyers et aux Bruins, les Sénateurs ont alloué pas moins de 13 buts à l'adversaire. Au total, depuis le début de la saison, en quatre matchs, ils en ont accordé 20. Cela fait une moyenne de cinq par rencontre, c'est beaucoup trop.

D'autre part, l'indiscipline. Face aux Flyers, Ottawa a écopé de 24 minutes de pénalité, offrant à l'adversaire sept supériorités numériques. Philadelphie a réussi à profiter de deux de ces sept occasions. Pour être compétitifs, les Sénateurs devront faire preuve de discipline.

Finalement, les tirs alloués. Pour une troisième fois en quatre matchs, la formation de la capitale nationale a accordé plus de 35 tirs à son opposant - pire encore, il s'agissait de la deuxième fois qu'elle accordait plus de 40 tirs. Il faut, avec raison, se poser la question à savoir si Craig Anderson, à 37 ans, est assez bien équipé pour faire face à autant de caoutchouc soir après soir. 

Bref, malgré l'émergence des jeunes joueurs au sein de la formation ottavienne, il reste encore beaucoup de travail à faire pour Boucher et son personnel d'entraîneurs.

Les Sénateurs seront de retour en action samedi après-midi lorsqu'ils recevront la visite des Kings de Los Angeles dans le deuxième match d'une série de cinq consécutifs à domicile. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.