Skip to main content

Biron et les Flyers connaissent un excellent début de saison

LNH.com @NHL

Il y a un an, Martin Biron agissait comme réserviste au sein de l'une des meilleures équipes de la Ligue nationale, les Sabres de Buffalo. Biron ne s'est jamais plaint ouvertement, mais il espérait obtenir la chance de devenir gardien numéro un. Il savait toutefois que cela n'arriverait pas à Buffalo après que Ryan Miller se soit imposé comme homme de confiance là-bas.

C'est finalement une transaction conclue à la date limite avec Philadelphie, en février, qui lui a donné l'occasion de se faire valoir.

Bien que les Flyers aient terminé au 30e rang du circuit, la saison dernière, Biron a vu suffisamment de choses lui permettant de croire que la situation pourrait changer rapidement. Il a délaissé la chance d'obtenir l'autonomie sans restriction et a signé une entente de sept millions $ US pour deux ans avec les Flyers.

Il s'agissait en quelque sorte d'un coup de dés aussi bien pour Biron que pour les Flyers, qui l'ont engagé dans le but qu'il devienne leur gardien numéro un.

"Ils avaient donné des indications qu'ils n'allaient pas juste rester en retrait et reconstruire, a dit Biron. Ils étaient prêts à s'activer sur le marché des joueurs autonomes et au niveau des échanges. Ils savaient très bien ce qu'ils cherchaient."

La saison n'est vieille que de trois semaines, mais l'athlète de 30 ans a jusqu'ici fait taire ceux qui ne voyaient pas en lui un gardien de premier plan dans la LNH. Les Flyers montrent un excellent dossier de 6-1-0 et les chiffres de Biron sont éloquents: deux blanchissages, une moyenne de buts alloués de 1,57 et un pourcentage d'arrêts de ,952.

Mais ce qui compte encore plus pour Biron, c'est que les gestes du directeur général Paul Holmgren ont donné des allures de gagnants aux Flyers en ce début de saison.

"Je disais aux gens que ça semblait prometteur sur papier, mais qu'il fallait attendre de voir les résultats sur la glace, a mentionné Biron. Les gars obtenus à la date limite la saison dernière ont pu s'habituer à l'organisation et à l'équipe, et puis l'équipe a engagé des gars de caractère comme Jason Smith, Kimmo Timonen et Daniel Brière."

Brière a été la prise par excellence, le 1er juillet. Il a accepté un contrat de 52 millions $ pour huit ans avec les Flyers, couronnant de belle façon la série de gestes posés par Holmgren pour refaçonner l'équipe au cours des six derniers mois.

Biron et Brière sont de grands amis depuis qu'ils ont joué ensemble avec les Sabres, et Biron espérait grandement que Brière choisisse les Flyers. Il a tenté de le rejoindre à la fin juin mais sans succès, Brière s'étant déjà rendu à Los Angeles pour y rejoindre son agent Pat Brisson.

"Sa boîte vocale disait qu'il ne répondrait pas à son téléphone pendant quelques semaines, a relaté Biron. J'ai attendu quelques jours pour qu'il me donne un coup de fil, et quand il l'a fait, on était tous les deux très emballés de se retrouver au sein des Flyers."

En voir plus