Skip to main content

Balsillie serait revenu à la charge dans le dossier de la vente des Predators

LNH.com @NHL

NASHVILLE, Tennessee - Jim Balsillie semble être revenu à la charge dans le dossier de la vente des Predators de Nashville.

Le milliardaire canadien aurait présenté une lettre à la Commission sportive métropolitaine de Nashville dans laquelle il déclare qu'il ne chercherait pas à modifier le bail que possède l'équipe avec la direction de l'aréna dans la ville du Tennessee, rapportait-on dans l'édition de vendredi du journal The Tennessean.

L'intérêt démontré par Balsillie n'a rien à voir avec l'offre d'un groupe d'hommes d'affaires locaux qui tente d'acheter le club de la LNH. Ce groupe-là tente d'obtenir des crédits d'impôt et d'autres accommodements de la part des autorités municipales avant de finaliser son entente.

Balsillie, co-p.d.g. de la compagnie ontarienne Research In Motion, qui fabrique le BlackBerry, avait conclu une entente de principe avec le propriétaire Craig Leipold pour acheter les Predators en mai dernier, mais celle-ci s'est écroulée quand il a commencé à accepter des dépôts pour des abonnements de saison à Hamilton.

Kevin Lavender, le président de la commission sportive, a déclaré au journal que la lettre de Balsillie était "intrigante", mais il a aussi fait remarquer que le groupe local, mené par David Freeman, détenait des droits exclusifs de négociation avec Leipold jusqu'au 31 octobre.

En voir plus