Skip to main content

Backstrom s'illustre à nouveau au bon moment pour les Capitals

Le but en prolongation de l'attaquant lors du match no 5 contre les Blue Jackets a donné l'avance à Washington dans la série

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Près d'un an plus tard, Nicklas Backstrom n'a pas oublié la déception et la colère qu'il a ressenties quand les Capitals de Washington ont été éliminés des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Et il sait une chose : il ne veut pas ressentir ça à nouveau.

Même s'il n'a pas connu la meilleure saison régulière de sa carrière, le centre de 30 ans est encore un joueur des grandes occasions pour les Capitals en séries éliminatoires. Il a préparé un but et en a marqué deux, dont celui de la victoire à 11 :53 de la prolongation pour donner une victoire de 4-3 aux Capitals contre les Blue Jackets de Columbus dans le match no 5 de la série de première ronde de l'Association de l'Est, samedi au Capital One Arena.

« Nicklas Backstrom a été exceptionnel ce soir », a mentionné l'entraîneur de Washington Barry Trotz. « C'est un joueur des grandes occasions et il a pris les choses en main. »

Il s'agissait du quatrième but en prolongation en séries de la carrière de Backstrom, ce qui constitue un sommet dans l'histoire des Capitals et le place à égalité au cinquième rang de l'histoire de la LNH. Joe Sakic (8), Maurice Richard (6), Patrick Kane (5) et Glenn Anderson (5) sont les seuls joueurs qui en ont plus.

Video: CBJ@WSH, no 5: Backstrom joue les héros

Les quatre buts en prolongation en séries de Backstrom ont soit empêché les Capitals de tirer de l'arrière dans une série ou de se creuser un plus gros trou lors d'une série. Celui-ci a fait la différence entre mener 3-2 dans la série au meilleur de sept matchs ou tirer de l'arrière 3-2 avant de prendre la direction de Columbus pour le match no 6 lundi (heure à déterminer).

Même s'il a récolté trois points, Backstrom a minimisé sa performance : « Ce soir n'était peut-être pas mon meilleur match. C'est ça le hockey. Ça arrive parfois. Mais je trouve que tout le monde ici a élevé son jeu d'un cran en séries éliminatoires et c'est ce dont nous avons besoin. Mais la série n'est pas terminée. Le prochain match est le plus difficile. »

Après 11 saisons avec les Capitals, Backstrom réalise que son équipe et lui ont gaspillé beaucoup d'occasions de remporter la Coupe Stanley. Ils avaient probablement leur meilleure équipe la saison dernière, quand ils ont remporté le trophée des Présidents pour une deuxième année de suite et ont été éliminés par les Penguins de Pittsburgh dans la série de deuxième tour de l'Association de l'Est pour une deuxième année consécutive.

À LIRE : Tortorella promet un match no 7 | Cole amène de l'expérience chez les Blue Jackets

Backstrom est parmi les joueurs des Capitals qui ont encaissé le plus difficilement le revers de 2-0 dans le match no 7 contre les Penguins. Backstrom est resté avec un goût amer pendant tout l'été et au début de la saison.

« J'étais très fâché l'an dernier quand nous avons perdu, a-t-il affirmé. Je trouve que nous sommes une bonne équipe et nous voulons créer quelque chose de bon. Je voulais être prêt pour les séries. C'est ce à quoi j'avais le plus hâte. »

Comme plusieurs de ses coéquipiers, Backstrom a connu un lent départ. Du 17 octobre au 4 décembre, il a joué 21 matchs sans trouver le fond du filet, égalant la deuxième plus longue léthargie de sa carrière. Même s'il a mieux joué en deuxième moitié de saison, son total de 71 points en 81 matchs (21 buts, 50 assistances) constitue une baisse significative par rapport à ses 86 points (23 buts, 63 aides) de l'an dernier, un sommet chez les Capitals.

Mais Trotz a affirmé n'avoir jamais été inquiet des performances de Backstrom.

« Backstrom est un gars avec lequel tu n'as pas beaucoup de longues conversations, a-t-il expliqué. Il sait quand il joue bien ou quand il connait quelques difficultés. Il est très intelligent. Il est l'un de nos leaders. »

Trotz a raconté que Backstrom est l'un des joueurs qui se sont levés pour parler au reste du groupe pendant l'entracte entre la troisième période et la prolongation. Les Capitals ont été dominés 16-1 au chapitre des tirs au but au troisième engagement et n'auraient probablement pas atteint la période de surtemps sans le brio du gardien Braden Holtby.

« Nous devions être meilleurs, a indiqué Backstrom. Je trouve que nous avons eu de bonnes occasions en prolongation. Nous avons mieux joué à ce moment-là, nous étions plus agressifs. Nous avons gardé le jeu simple également. C'est la clé. »

Après que le gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky eut réalisé des arrêts spectaculaires en prolongation contre Alex Ovechkin et John Carlson, il a fallu un jeu simple pour le battre. Le défenseur Dmitry Orlov a laissé partir un tir de la pointe gauche qui aurait probablement raté le filet si Backstrom, qui était positionné devant le but, n'avait pas fait dévier la rondelle avec son bâton, la redirigeant à l'intérieur du poteau gauche.

« Ç'a été un bon tir d'Orlov, a affirmé Backstrom. Je croyais que [l'attaquant de Columbus Cam Atkinson] avait une chance de bloquer le tir, mais je suis parvenu à toucher la rondelle et c'est souvent ce qui arrive en séries. Des déviations ou des retours. C'est comme ça que ça se passe. »

Backstrom est à égalité avec Carlson au sommet des marqueurs de l'équipe avec huit points (deux buts, six passes) dans la série. Son but vainqueur est le sixième de sa carrière, le plaçant à égalité avec Ovechkin, Peter Bondra et Jason Chimera pour le plus haut total en séries dans l'histoire des Capitals.

Video: WSH@CBJ, #3: Carlson rétablit l'avance en A.N.

Si les Capitals peuvent en finir avec les Blue Jackets, ils devront tout de même se débarrasser de la guigne de la deuxième ronde qui les afflige depuis 1998, et ils pourraient bien affronter les Penguins à nouveau. Les Capitals n'ont pas autant de profondeur ou de talent que la saison dernière, mais peut-être qu'ils ont tiré assez de leçons pour sortir vainqueurs cette fois.

« Depuis l'an dernier que j'attends que ça commence, a dit Backstrom. Les séries, c'est là où tout le monde veut être et je veux jouer. Je veux jouer pour le championnat. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.