Skip to main content

Aperçu de la saison : Rangers de New York

De jeunes attaquants prometteurs, mais des questions en défense pour les Rangers

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

RANGERS DE NEW YORK

Fiche en 2015-16 : 46-27-9, 101 points, 3e dans la section Métropolitaine, 4e dans l'Association de l'Est

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Éliminés en cinq matchs par les Penguins de Pittsburgh au premier tour dans l'Association de l'Est

Nouveaux venus : AG Pavel Buchnevich, C Nathan Gerbe, AD Michael Grabner, C Brandon Pirri, AG Jimmy Vesey, C Mika Zibanejad, D Adam Clendening, D Nick Holden

Départs : C Derick Brassard, C Dominic Moore, C Eric Staal, AG Viktor Stalberg, D Dan Boyle, D Keith Yandle
 
Alignement prévu pour le match d'ouverture

Attaquants

Rick Nash -- Derek Stepan -- Mats Zuccarello
Chris Kreider -- Mika Zibanejad -- Pavel Buchnevich
Jimmy Vesey -- Kevin Hayes -- J.T. Miller
Michael Grabner -- Nathan Gerbe -- Jesper Fast
Brandon Pirri

Défenseurs

Ryan McDonagh - Kevin Klein
Marc Staal - Brady Skjei
Nick Holden - Dan Girardi
Dylan McIlrath

Gardiens

Henrik Lundqvist
Antti Raanta
Magnus Hellberg

Les Rangers de New York ont profité de la saison morte pour rajeunir, mais se sont-ils améliorés?

La bonne nouvelle pour les Rangers est qu'ils peuvent toujours compter sur l'un des meilleurs gardiens dans la LNH.

De son propre aveu, Henrik Lundqvist a connu une dernière saison en dents de scie, trouvant tout de même le moyen de compiler une fiche de 35 victoires avec une moyenne de buts alloués de 2,48 et un taux d'efficacité de ,920. Ce ne sont pas les statistiques d'un lauréat du trophée Vézina, mais elles ont été suffisantes pour permettre à une équipe au rendement inégal d'atteindre les séries de la Coupe Stanley avec une récolte de 101 points au classement.

Lundqvist, à l'âge de 34 ans, est désormais l'aîné des Rangers. Dominic Moore et Dan Boyle, en plus d'autres joueurs à la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine, ont quitté l'équipe et ont été remplacés par des joueurs plus jeunes qui devraient former la pierre angulaire des Rangers de demain.

Les Rangers ont échangé le centre de 29 ans Derick Brassard aux Sénateurs d'Ottawa en retour du centre de 23 ans Mika Zibanejad le 18 juillet. Zibanejad devrait pivoter la deuxième ligne d'attaque des Rangers. La saison dernière, il a récolté 51 points en 81 matchs avec les Sénateurs, contre 58 points en 80 matchs avec les Rangers pour Brassard.

New York a mis sous contrat le joueur autonome recrue de 23 ans Jimmy Vesey et a attiré l'ailier droit de 21 ans Pavel Buchnevich, qui jouait auparavant en Russie. Vesey a remporté le trophée Hobey Baker la saison dernière alors qu'il évoluait avec Harvard. Depuis deux ans, Buchnevich est considéré comme l'espoir le plus prometteur à l'attaque pour les Rangers.

Zibanejad, Vesey, Buchnevich, Kevin Hayes (24 ans) et J.T. Miller (23 ans) devraient composer les trois premières lignes à l'attaque de l'équipe, en compagnie de Rick Nash (32 ans), Mats Zuccarello (29 ans), Derek Stepan (26 ans) et Chris Kreider (25 ans).

Étant donné que les Rangers n'ont eu aucun choix de première ronde depuis leur sélection du défenseur Brady Skjei (28e choix) en 2012, le fait que l'équipe puisse compter sur six jeunes attaquants de premier plan âgés de 25 ans ou moins, dont cinq proviennent de l'organisation, est impressionnant.

Hayes et Vesey ont été repêchés par d'autres équipes avant de devenir joueurs autonomes à leur sortie des rangs collégiaux. Buchnevich fut un choix de troisième ronde (75e choix) de New York en 2013. Miller (15e choix en 2011) et Kreider (19e choix en 2009) ont été sélectionnés en première ronde par les Rangers.

Autant les Rangers misent sur un vent de jeunesse pour tonifier leur attaque, ils tablent sur l'expérience pour rehausser leur niveau de jeu en défense après une saison 2015-16 décevante.

Ryan McDonagh est le capitaine de l'équipe et le leader de la défense. Il obtiendra le plus de temps de jeu s'il reste en santé. Avec le départ de Keith Yandle pour la Floride, McDonagh pourrait également avoir la responsabilité de distribuer la rondelle de la pointe gauche en supériorité numérique.

Or la profondeur de l'unité défensive est source de préoccupation.

Dan Girardi et Marc Staal, peinant à fournir un jeu constant et à composer avec la vitesse de leurs adversaires la saison dernière, pourront-ils hausser leur jeu d'un cran? Skjei parviendra-t-il à s'imposer à plein temps dans la ligue tout en évoluant à droite, soit de son mauvais côté? Le coup de patin de Dylan McIlrath sera-t-il suffisamment bon pour que le défenseur puisse jouer un plus grand rôle?

Les Rangers savent à quoi s'attendre de McDonagh, Kevin Klein et Nick Holden, mais les succès de l'équipe reposeront en grande partie sur le rendement de Girardi, Staal, Skjei et McIlrath.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Les Rangers comptent sur l'un des meilleurs gardiens de la ligue et Lundqvist peut pallier l'insuffisance d'une brigade défensive qui n'est plus aussi mobile qu'auparavant. New York profitera aussi sur une attaque plus talentueuse qu'à la saison dernière, durant laquelle l'équipe avait compilé la septième production offensive la plus élevée en marquant 233 buts. Au centre, Stepan, Zibanejad et Hayes donneront une grande profondeur aux Rangers.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

Les défenseurs des Rangers, qui avaient tendance à commettre des revirements dans leur zone, pourraient éprouver des difficultés à effectuer des sorties de zone, ce qui exercerait une pression supplémentaire sur les épaules de Lundqvist et nuirait à la créativité et au talent des attaquants en zone adverse. Les unités spéciales pourraient également être source de préoccupations, le jeu de puissance étant privé d'un tir puissant de la pointe et l'unité en désavantage numérique s'étant classée au 26e rang la saison dernière avec un taux d'efficacité de 78,2 %.

Un joueur qui pourrait causer une surprise

Vesey. Une fois que la frénésie de la chasse aux joueurs autonomes s'est estompée après le 1er juillet, l'attention des observateurs s'est tournée vers Vesey, qui a choisi les Rangers aux dépens des Blackhawks de Chicago, des Maple Leafs de Toronto, des Islanders de New York, des Devils du New Jersey, des Penguins de Pittsburgh, des Bruins de Boston et des Sabres de Buffalo. Les attentes à son égard sont élevées en raison de son autonomie médiatisée. En matchs préparatoires, les Rangers ont été impressionnés par son sens du jeu et ses talents de passeur.

Un joueur sur la sellette

Nash. Nash a connu une dernière saison décevante, marquant 15 buts en 60 matchs après avoir obtenu une récolte de 42 buts en 79 matchs en 2014-15. Il reste deux ans à écouler sur le contrat de Nash, pesant de 7,8 millions $ sur le plafond salarial de l'équipe. Des rumeurs comme quoi les Rangers avaient tenté en vain de l'échanger au cours de la saison morte ont circulé. Les Rangers misent sur une meilleure saison de Nash, attaquant qui devrait s'aligner sur l'une des premières lignes d'attaque de l'équipe et menacer en supériorité numérique. S'il n'y parvient pas, Nash pourrait être échangé, soit avant la prochaine date limite des transactions dans la LNH ou durant la prochaine saison morte.

Candidats à un honneur individuel

Lundqvist (Vézina); Vesey (Calder)

Citation

« C'est un nouvel environnement. Il y a plusieurs nouveaux visages et notre style de jeu change. Nous parlons constamment de notre vitesse, mais depuis le début du camp, nous semblons être en mesure d'exprimer notre talent tout en imposant notre rythme. Au cours des dernières années, nous étions rapides, mais nous comptons désormais sur des joueurs de talent sur chacune de nos lignes d'attaques qui sont capables de marquer des buts. D'une certaine manière, nous tentons d'imiter le style de jeu qui a permis à Pittsburgh de connaître du succès en séries. Le talent des Penguins ne se concentrait pas uniquement sur leurs deux premières lignes, mais était plutôt répandu à l'ensemble des trios à l'attaque, et c'est ce que nous tentons de reproduire pour connaître à notre tour du succès. » -- le défenseur Ryan McDonagh

 

En voir plus