Skip to main content

Analyse : Le pire repêchage en 48 ans pour la LHJMQ?

La liste finale du Bureau de dépistage n'a rien d'encourageant pour le circuit québécois

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Le sujet de discussion semble revenir année après année. Le nombre de joueurs québécois repêchés dans la LNH est-il trop bas? Le hockey québécois en fait-il assez pour le développement de ses joueurs?

Il semble que cette année ne fera pas exception.

Le Bureau central de dépistage de la LNH a publié, mardi dernier, son classement final des espoirs nord-américains et européens en vue du repêchage 2017, qui se tiendra à Chicago au mois de juin. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une boule de cristal permettant de prédire exactement l'issue de la prochaine séance de sélection, elle s'avère tout de même un outil de référence assez fiable.

Et ce qu'elle laisse entrevoir n'a rien de bien encourageant.

Après avoir connu deux des meilleures récoltes de son histoire en 2013 et en 2015 en voyant respectivement 31 et 30 de ses joueurs être réclamés par des équipes de la LNH, il semble clair désormais que la LHJMQ connaîtra une deuxième année consécutive de vache maigre.

L'an dernier, 14 joueurs évoluant dans le circuit Courteau avaient été sélectionnés, ce qui représentait la pire cuvée depuis 1990, où le même total avait été atteint. En guise de comparaison, 25 joueurs de la LHJMQ apparaissaient sur la liste finale du Bureau central en avril dernier.

Cette année, il y en a 27. Sur un total de 217 en Amérique du Nord.

Seulement huit joueurs de la LHJMQ - cinq Québécois - voient leur nom apparaître dans le top-100. Cela signifie que ces espoirs pourraient être sélectionnés entre la première et la cinquième ronde, en tenant compte des sélections européennes qui viendront chambouler l'ordre établi en Amérique du Nord.

[LIRE AUSSI: Nolan Patrick classé au premier rang]

Sur les 27 représentants du circuit Courteau, on retrouve 17 Québécois. En 2016, seulement huit joueurs de la province avaient trouvé preneur, le plus bas total depuis l'instauration du repêchage à sept rondes, en 2005.

La LHJMQ est une fois de plus menacée d'établir un record de médiocrité, une marque qui tient depuis la première année d'existence de la ligue, en 1969-70, alors que 13 joueurs avaient été choisis.

Le problème, s'il en est un, est-il généralisé à travers la Ligue canadienne de hockey (LCH)? Il semble que non.

La Ligue de l'Ontario (OHL) compte sur 62 représentants et la Ligue de l'Ouest (WHL) sur 53, des chiffres un peu supérieurs à l'an dernier. La USHL, la principale voie d'accès à la NCAA, voit quant à elle 18 de ses joueurs sur la liste - dont neuf dans le top-100.

Première ronde

Si ce n'était pas de Nico Hischier, un Suisse débarqué chez les Mooseheads d'Halifax en début de saison, le circuit Courteau aurait pu n'avoir aucun joueur sélectionné lors de la première ronde pour la première fois depuis 2008.

S'il est presque acquis qu'Hischier sera l'un des deux premiers choix de l'encan 2017, on pourrait devoir attendre la deuxième ronde avant que le nom d'un autre joueur du circuit québécois soit prononcé.

Sur la liste du Bureau, le défenseur des Islanders de Charlottetown Pierre-Olivier Joseph et l'attaquant des Tigres de Victoriaville Maxime Comtois figurent respectivement au 27e et au 30e échelon. Si cet ordre est respecté et que l'on inclut certains joueurs européens au passage, les deux Québécois risquent de se retrouver au deuxième tour.

Joseph est sur la pente ascendante, lui qui était considéré comme le 42e meilleur espoir à la mi-saison, mais il se pourrait que son excellente saison ne soit pas suffisante pour lui assurer une place en première ronde. Comtois a quant à lui glissé du 15e rang qu'il occupait à pareille date au 30e rang en raison d'une campagne en deçà des attentes.

Certains diront que ce ne sont que des chiffres, que l'important est de trouver un moyen d'accéder à la LNH, mais il reste qu'en comparaison avec ses équivalents canadiens, la LHJMQ est loin de faire bonne figure.

Les cinq meilleurs espoirs de la LHJMQ selon le Bureau

2. Nico Hischier | C | Mooseheads d'Halifax (57 matchs, 38 buts, 48 aides)
27. Pierre-Olivier Joseph | D | Islanders de Charlottetown (62 m, 6 b, 33 a)
30. Maxime Comtois | AG | Tigres de Victoriaville (64 m, 22 b, 29 a)
53. Antoine Morand | C | Titan d'Acadie-Bathurst (67 m, 28 b, 46 a)
71. Ivan Checkhovich | AG | Drakkar de Baie-Comeau (60 m, 26 b, 33 a)

En voir plus